Regard sur l’ordre du jour du conseil municipal du 4 février 2019

Quels sujets d’actualité mériteraient d’être abordés lors de ce conseil municipal du 4 février 2019 ?  La fermeture envisagée d’une école en raison de la chute de la population scolaire ? L’éventuel appel de la commune contre le jugement du tribunal administratif au sujet de la maternité ? L’organisation du grand débat public ? La réponse apportée aux recommandations et prescriptions de la Chambre régionale des comptes (qui demandait par exemple la prise d’une nouvelle délibération pour mieux préciser la question des indemnités versées aux élus) ? Lire la suite « Regard sur l’ordre du jour du conseil municipal du 4 février 2019 »

Grand débat national : les élus municipaux oloronais invités par le maire… à se taire !

La presse locale nous apprend ce matin qu’à Oloron aussi le grand débat national aura droit de cité. Quatre réunions (et plus si affinité) seront programmées. Si elles sont organisées sous l’égide de la mairie, elles seront conduites par un cabinet privé. Une volonté du maire qui souhaite le mode opératoire le plus neutre qui soit de façon à ce que les citoyens puissent s’exprimer de la façon la plus libre possible. Une heureuse initiative qui part d’un bon sentiment. Lire la suite « Grand débat national : les élus municipaux oloronais invités par le maire… à se taire ! »

Les vœux de « bonne année, bonne santé » du citoyen lambda

La tradition veut que l’on puisse se souhaiter une bonne année jusqu‘au 31 janvier. Jean-Louis Coquard, qui aime à se définir ici comme le « citoyen lambda », est donc encore dans les temps pour les présenter aux lecteurs du blog. Et, peut-être par déformation professionnelle, il insiste aujourd’hui, avec humour, sur le « bonne santé » qui accompagne ces vœux de façon rituelle. Lire la suite « Les vœux de « bonne année, bonne santé » du citoyen lambda »

Lettre au maire d’un riverain oloronais excédé par les troubles de voisinage causés par les occupants de la ZAD du Gabarn

Le quotidien La République s’est fait l’écho mardi dernier de l’exaspération de nombre de riverains de la Zad du Gabarn, cette parcelle de terrain occupée par des opposants à la réalisation de la déviation de la RN 134 entre le Gabarn et Gurmençon. Une exaspération causée entre autres par des fêtes bruyantes organisées jusqu’à pas d’heure. Yves Cazaux est l’un de ces riverains. Il vient d’adresser au maire d’Oloron un lettre pour l’interpeller sur la question. Lire la suite « Lettre au maire d’un riverain oloronais excédé par les troubles de voisinage causés par les occupants de la ZAD du Gabarn »

Ramdam 64-40 charge le blogueur de remettre à Monsieur le maire le klaxon de bronze qui lui a été décerné

klaxon de bronzeCe matin, le blogueur a trouvé dans sa boîte aux lettres un colis. À l’intérieur, un klaxon dont la réplique figure ci-contre. Cet objet  de collection était accompagné de la lettre suivante tracée d’une belle écriture rose : Lire la suite « Ramdam 64-40 charge le blogueur de remettre à Monsieur le maire le klaxon de bronze qui lui a été décerné »

Le maire d’Oloron primé par RamDam 64-40, une association de citoyens qui se bat pour la moralisation de la vie publique !

klaxonOn ne mégotera pas sur l’énergie que déploie le maire d’Oloron pour faire en sorte que le nom de la commune qu’il administre soit célébré bien au-delà des limites de notre territoire. L’année 2019 commence bien en la matière. Et on peut dire que le maire a payé de sa personne (ou, plus exactement, des finances communales) pour qu’il en soit ainsi. Qu’est-ce qui vaut à notre cité d’être une nouvelle fois ainsi mise à l’honneur ? Lire la suite « Le maire d’Oloron primé par RamDam 64-40, une association de citoyens qui se bat pour la moralisation de la vie publique ! »

Retouche du temps de travail des salariés de la communauté de communes : Daniel Lacrampe se montrera-t-il bon tailleur ?

Hasard du calendrier sûr, le syndicat CFDT des salariés de la communauté de communes du Haut-Béarn a publié hier, à la veille des vœux de la CCHB, un communiqué déplorant l’absence de dialogue au sein de la structure intercommunale. Si l’on en croit l’article de La République, deux sujets semblent en question : 1/ L’octroi de compensations en contrepartie du retour à un temps de travail légal. 2/ Une harmonisation par le haut, à savoir l’alignement des avantages dont bénéficient les salariés des anciennes communautés de communes d’Aspe, Barétous et Josbaig sur ceux dont bénéficaient les anciens salariés de la CCPO qui profitaient eux-mêmes d’un système calqué sur celui des salariés de la ville d’Oloron. Lire la suite « Retouche du temps de travail des salariés de la communauté de communes : Daniel Lacrampe se montrera-t-il bon tailleur ? »