Un message du « citoyen lambda » en ce temps troublé

Les lectrices et lecteurs d’Oloronblog connaissent bien le « citoyen lambda », ses analyses pertinentes et autorisées pour tout ce qui touche au domaine de la santé. Aujourd’hui, le blogueur reconnaissant relaie à sa demande le message suivant : Lire la suite « Un message du « citoyen lambda » en ce temps troublé »

Grands causeurs, petits faiseurs (chronique « ceux qui causent ne sont pas ceux qui font »)

S’il est un monde où, hélas, l’adage « Grand causeur, petit faiseur » se vérifie tous les jours, c’est bien le monde politique. Chacun de nous a à l’esprit l’exemple de tel ou tel élu plus à l’aise dans le commentaire de l’action que dans l’action elle-même. Et, du côté de chez nous, le titre de  » grand causeur  » n’est pas l’apanage de notre seul député. Lire la suite « Grands causeurs, petits faiseurs (chronique « ceux qui causent ne sont pas ceux qui font ») »

Discours des vœux à la CCHB : le président Lacrampe met des points sur quelques « i »

« Voici en quelques phrases… ». Murmures amusés dans une salle Jéliote pleine à craquer. Le président Lacrampe annonce ainsi la conclusion d’un discours des vœux entamé… près d’une heure avant. Il se reprend : « En quelques phrases… en quelques lignes… en quelques minutes… ». Une prise de parole consacrée pour l’essentiel à dresser le bilan de l’activité de la communauté de communes du Haut-Béarn (CCHB) au cours de l’année écoulée. Pas de triomphalisme, pas d’annonce de projets futurs, c’est interdit par la loi en cette période préélectorale. Mais tout de même deux points forts : Lire la suite « Discours des vœux à la CCHB : le président Lacrampe met des points sur quelques « i » »

Pour les prochaines municipales, le maire sortant appelle un médecin au chevet de sa liste

En convainquant un médecin, chirurgien qui plus est, un notable donc, de se présenter avec lui lors des prochaines municipales, le maire sortant donne un peu de corps, un peu de poids à sa liste. C’est un joli coup, même si, à de rares exceptions près (le docteur Guy Ebrard ou le docteur Max Fauchay notamment), les membres du corps médical oloronais se sont faits plutôt rares sur la scène politique locale depuis 50 ans. Lire la suite « Pour les prochaines municipales, le maire sortant appelle un médecin au chevet de sa liste »

Maison de santé et autres sujets médicaux du territoire : le point de vue de Jean-Louis Coquard, « citoyen lambda » et praticien hospitalier

L’explication de gravure entre Lacrampe et Lucbéreilh lors du conseil municipal du 16 décembre dernier aura eu au moins un mérite, celui de mettre sur la place publique le projet de Maison de santé. Et le nombre de commentaires enregistrés depuis sur le blog montre que la question intéresse davantage que les petites querelles de personnes. Jean-Louis Coquard apporte sa contribution au débat. Il nous livre ici son point de vue de « citoyen lambda », comme il aime à se présenter, mais aussi de praticien hospitalier sur la Maison de santé et, plus largement, sur les problématiques de la santé sur notre territoire. Parole à lui :

Lire la suite « Maison de santé et autres sujets médicaux du territoire : le point de vue de Jean-Louis Coquard, « citoyen lambda » et praticien hospitalier »

Lucbéreilh et Lacrampe s’écharpent au grand jour lors du conseil municipal du 16 décembre 2019 (chronique « il était temps que ça arrive… »)

Depuis près de 6 ans, le premier remâche sa rancœur d’avoir été écarté de la gouvernance de la communauté de communes au profit du second. Depuis près de 6 ans, alors que bien des occasions de se rebiffer lui ont été données, occasion que, soit en raison de sa personnalité soit par tactique, il n’a pas su ou voulu saisir, le second avale les couleuvres que le premier s’ingénie à lui faire ingurgiter. Et brusquement là, un 16 décembre 2019, à moins de 3 mois du premier tour des prochaines élections, leurs dissensions éclatent au grand jour à la fin d’un conseil municipal qui jusque-là était plein de calme et de sérénité. Lire la suite « Lucbéreilh et Lacrampe s’écharpent au grand jour lors du conseil municipal du 16 décembre 2019 (chronique « il était temps que ça arrive… ») »

Nouveau directeur de l’hôpital : une information complémentaire qui, faute d’explication, ne peut que rendre perplexe

Dans le billet d’hier, Oloronblog faisait état d’un certain nombre de documents expliquant les raisons pour lesquelles le nouveau directeur choisi pour diriger l’hôpital d’Oloron avait dû quitter en octobre 2018 la direction du centre hospitalier des Vals d’Ardèche. À charge ensuite pour chaque lecteur de se forger sa propre opinion à partir des informations fournies. Transmis hier par un ami, un nouveau document vient nourrir un peu plus ma perplexité. Lire la suite « Nouveau directeur de l’hôpital : une information complémentaire qui, faute d’explication, ne peut que rendre perplexe »

Nouveau directeur de l’hôpital : un mauvais gestionnaire doublé d’un mauvais directeur des ressources humaines ?

Déficit financier, fermeture de services, migration d’une partie de la patientèle vers d’autres établissements, climat social tendu : le centre hospitalier d’Oloron est en souffrance. C’est dans ce contexte que devrait arriver en janvier 2020 un nouveau directeur, successeur d’une directrice partie sous d’autres cieux en août dernier. Cinq mois de vacance de poste ! Lire la suite « Nouveau directeur de l’hôpital : un mauvais gestionnaire doublé d’un mauvais directeur des ressources humaines ? »

Santé locale : chaud devant ! (une chronique de Jean-Louis Coquard)

L’opposition municipale entame jeudi soir le parcours qui doit la conduire (du moins, je suppose, vise-t-elle cet objectif) à muter en majorité municipale en mars prochain. Elle compte se nourrir des propositions des citoyens, vous, moi, tout le monde, pour élaborer son projet. Vaste programme, aurait dit le général de Gaulle, tant la démocratie participative atteint vite ses limites quand on se frotte à la réalité de la gestion locale. Mais ne balayons pas d’un revers de main ces bonnes intentions avant d’en avoir vu le produit. Lire la suite « Santé locale : chaud devant ! (une chronique de Jean-Louis Coquard) »