Communication municipale à compter du 1er septembre : petit mémento des irrégularités à commettre par un candidat cherchant l’annulation des élections

Dans un précédent article, Oloronblog rappelait qu’à compter du 1er septembre la communication municipale est placée en liberté surveillée. La loi interdit en effet à partir de cette date jusqu’au terme des élections municipales les actions de « promotion publicitaire » (= propagande en faveur d’un candidat ou d’une équipe). La communication municipale reste possible, mais seulement dans la mesure où elle s’effectue dans le respect de 4 grands principes : neutralité, antériorité, régularité, identité. La non-observation de ces règles peut entraîner l’annulation de l’élection, l’inéligibilité, voire une amende et/ou une peine de prison à l’égard du candidat qui les aura enfreintes. Lire la suite « Communication municipale à compter du 1er septembre : petit mémento des irrégularités à commettre par un candidat cherchant l’annulation des élections »

Campagne pour les municipales 2020 : compte-rendu décousu, donc forcément subjectif, de la première réunion publique de la « gauche de gouvernement » oloronaise

Même si d’autres équipes se préparent de longue date (depuis près de six ans pour certaines d’entre elles !) à solliciter nos suffrages au mois de mars prochain, la « gauche de gouvernement » oloronaise est la première à se lancer officiellement dans la bataille. Par « gauche de gouvernement », il faut entendre ici les forces qui composent pour l’heure l’opposition, ou la minorité si l’on préfère, au sein du conseil municipal, étiquetées socialistes ou communistes pour l’essentiel, et qui aspirent à reprendre les commandes en 2020. Voici un compte-rendu de l’envoyé spécial d’Oloronblog, façon pièce de théâtre – mais n’y a-t-il pas quelque lien entre politique et spectacle ? – de cette réunion de lancement qui s’est tenue jeudi soir. Lire la suite « Campagne pour les municipales 2020 : compte-rendu décousu, donc forcément subjectif, de la première réunion publique de la « gauche de gouvernement » oloronaise »

Assises de l’intercommunalité à la salle Jéliote : compte-rendu un rien décalé de ce « sommet » par l’un des invités

Mercredi soir se tenaient salle Jéliote les premières Assises de l’Intercommunalité du Haut-Béarn. L’objectif de ce « sommet » était de présenter à l’ensemble des élus du territoire, maires, adjoints et conseillers municipaux, le bilan d’activités de l’année 2018, l’état d’avancement des projets en cours de réalisation et ceux à venir. On peut regretter qu’il n’ait pas été donné aux citoyens lambda la possibilité d’assister à cette réunion. Cela aurait prouvé que l’intercommunalité, au lieu de vivre en vase clos, sait s’ouvrir sur le monde et, au premier chef, sur ses administrés. Lire la suite « Assises de l’intercommunalité à la salle Jéliote : compte-rendu un rien décalé de ce « sommet » par l’un des invités »

La communauté de communes du Haut-Béarn va prochainement transférer son siège dans l’immeuble Rousso, rue Louis-Barthou (chronique « où va notre argent ? »)

L’affaire était censée se préparer dans le plus grand secret au sein des instances de la communauté de communes du Haut-Béarn. C’était sans compter sur la présence, comme il s’en trouve toujours au sein de chaque collectivité locale, d’un élu à la langue mieux pendue que celles de ses collègues. Et, fatalement, l’information a fini par fuiter et par arriver jusqu’aux oreilles d’Oloronblog. De quoi s’agit-il ? Lire la suite « La communauté de communes du Haut-Béarn va prochainement transférer son siège dans l’immeuble Rousso, rue Louis-Barthou (chronique « où va notre argent ? ») »

Retouche du temps de travail des salariés de la communauté de communes : Daniel Lacrampe se montrera-t-il bon tailleur ?

Hasard du calendrier sûr, le syndicat CFDT des salariés de la communauté de communes du Haut-Béarn a publié hier, à la veille des vœux de la CCHB, un communiqué déplorant l’absence de dialogue au sein de la structure intercommunale. Si l’on en croit l’article de La République, deux sujets semblent en question : 1/ L’octroi de compensations en contrepartie du retour à un temps de travail légal. 2/ Une harmonisation par le haut, à savoir l’alignement des avantages dont bénéficient les salariés des anciennes communautés de communes d’Aspe, Barétous et Josbaig sur ceux dont bénéficaient les anciens salariés de la CCPO qui profitaient eux-mêmes d’un système calqué sur celui des salariés de la ville d’Oloron. Lire la suite « Retouche du temps de travail des salariés de la communauté de communes : Daniel Lacrampe se montrera-t-il bon tailleur ? »

Si la « requalification de la rue Louis-Barthou » ressemble au panneau qui l’annonce…

Depuis ce début de semaine sont installés de part et d’autre de la rue Louis-Barthou deux grands panneaux d’information qui détaillent le calendrier de toutes les actions qui seront menées jusqu’en 2020 pour rendre son attractivité à ce qui fut la principale rue commerçante d’Oloron. Trois observations ou questions rapides sur ce qui s’apparente avant tout à une action de communication. Lire la suite « Si la « requalification de la rue Louis-Barthou » ressemble au panneau qui l’annonce… »

La décision des Eaux d’Ogeu de transférer une partie de ses services dans l’agglomération paloise coule-t-elle de source ?

Dans le monde politique, la vérité d’aujourd’hui est rarement celle de demain. Peut-il en être de même au sein du monde de l’entreprise, un monde qui pourtant n’a de cesse de critiquer le monde politique pour son manque de constance et de prospective ? Quel sens a le mot « territoire » pour une entreprise comme la Société des Eaux Minérales d’Ogeu ? Lire la suite « La décision des Eaux d’Ogeu de transférer une partie de ses services dans l’agglomération paloise coule-t-elle de source ? »

Communauté de communes du Haut-Béarn : signe d’un léger malaise ou aléa sans conséquence ? (chronique « vote secret »)

Il ne faut pas donner à l’évènement survenu ce 12 avril lors du conseil communautaire plus d’importance qu’il n’en mérite. Mais il illustre combien est encore long à parcourir le chemin pour tisser de véritables liens de confiance entre communes et entre élus de cette nouvelle communauté de communes du Haut-Béarn (CCHB). Lire la suite « Communauté de communes du Haut-Béarn : signe d’un léger malaise ou aléa sans conséquence ? (chronique « vote secret ») »

Quand Jean Lassalle assure François Bayrou de ses « sentiments Béarnais » (chronique « Amicalement vôtre »)

Notre député, Jean Lassalle, s’est fendu le 29 mars dernier d’une lettre ouverte où l’on peut déceler une pointe d’acrimonie à l’adresse de celui qui fut son ami de 30 ans, François Bayrou. « Lettre ouverte », puisqu’il a expédié une copie de sa missive à tous les maires du Béarn, à tous les présidents des communautés de communes, aux conseillers départementaux du Béarn, au préfet et, tant qu’il y était, au président de l’Académie du Béarn. Un lecteur du blog destinataire du courrier parlementaire m’en a transmis un exemplaire. Vous le trouverez, en fichier et en « texte déroulant », à la fin du présent billet. Lire la suite « Quand Jean Lassalle assure François Bayrou de ses « sentiments Béarnais » (chronique « Amicalement vôtre ») »

Communauté de communes du Haut-Béarn : une situation financière préoccupante (chronique « sonnette d’alarme »)

La moitié des 4 heures de réunion du conseil communautaire de la communauté de communes du Haut-Béarn (CCHB) a été consacrée à l’examen des orientations budgétaires 2018 de la collectivité. Les trois-quarts de ce temps ont été employés par le président Daniel Lacrampe à lire quasiment ligne par ligne les 30 pages du document qui était mis en débat. Je le soupçonne d’avoir cherché par ce long monologue introductif à épuiser l’attention et la patience de ses éventuels contradicteurs. Que retenir de ce document (à très clair, très complet et n’esquivant pas les difficultés auxquelles est confrontée la CCHB) et de ce débat qui n’aura donc duré en fait que 30 minutes ? Lire la suite « Communauté de communes du Haut-Béarn : une situation financière préoccupante (chronique « sonnette d’alarme ») »