Une cure de silence s’impose

Comme attendu, cette rentrée de septembre marque un premier frémissement de la campagne électorale qui se conclura au mois de mars prochain. Dans l’ombre, des listes commencent à prendre forme, des programmes s’élaborent, faisant appel ou pas au concours effectif des administrés. Dans la lumière, quelques candidats sortants qui ne demandent qu’à être réélus multiplient les points-presse sur leur activité municipale ou intercommunale, se laissent aller à quelques interviews ou communiqués de presse. Lire la suite « Une cure de silence s’impose »

Interview de Lucbéreilh dans La République : commentaires sur les dits… et les non-dits du maire-candidat

En ce mardi matin, La République permet au maire d’Oloron, plus exactement au maire-candidat, de s’exprimer sur une double page. Il est difficile de discerner qui, du maire ou du candidat l’emporte dans les propos rapportés par le quotidien. Est-ce le maire ou le candidat qui évoque son bilan ? Est-ce le maire ou le candidat qui fait part des projets futurs ? On le voit, les obligations auxquelles doit s’astreindre la communication municipale en période préélectorale risquent d’être malmenées. Quoiqu’il en soit, ces deux pages peuvent appeler quelques commentaires autant par ce qu’elles disent… que par ce qu’elles taisent. Lire la suite « Interview de Lucbéreilh dans La République : commentaires sur les dits… et les non-dits du maire-candidat »

Le maire placé sous le contrôle du conseil municipal

Le titre de ce nouveau billet pourrait laisser croire qu’à la suite d’un putsch citoyen les élus municipaux se sont emparés du pouvoir à la mairie d’Oloron. Il n’en est rien !

Commençons par un souvenir professionnel : je ne compte plus le nombre de fois où le bureau du directeur général des services que j’étais a été le témoin des récriminations d’adjoints ou conseillers municipaux venus se plaindre de leur maire auprès de moi : Lire la suite « Le maire placé sous le contrôle du conseil municipal »

Chambre régionale des comptes (CRC) : le maire au rapport devant le conseil municipal le 24 septembre prochain

Souvenez-vous, c’était le 24 septembre 2018. Le conseil municipal débattait au cours d’une réunion animée sur le rapport d’observations définitives de la chambre régionale des comptes concernant la gestion communale des années 2013 à 2015 (et 2016 pour certains actes). Un rapport très sévère parlant à propos de certains des constats dressés d’irrégularité massive et de procédé encourant des risques de qualification pénale, sous réserve de l’appréciation des juridictions judiciaires (voir à ce sujet l’extrait du rapport à la fin du présent billet). Lire la suite « Chambre régionale des comptes (CRC) : le maire au rapport devant le conseil municipal le 24 septembre prochain »

Il n’y a plus aucun doute, la réunion publique sur la requalification urbaine du centre-ville marquait bien le lancement de la campagne de Lucbéreilh pour les municipales

La population oloronaise « et les acteurs économiques de la ville » étaient invités ce jeudi 29 août à une réunion publique pour prendre connaissance des propositions d’aménagement du centre-ville. L’étude aboutissant à ces propositions avait été confiée à une brochette d’expertes (architecte, sociologue, paysagiste) qui ont pu s’appuyer sur les innombrables études déjà réalisées sur le même sujet au cours des dernières années. Lire la suite « Il n’y a plus aucun doute, la réunion publique sur la requalification urbaine du centre-ville marquait bien le lancement de la campagne de Lucbéreilh pour les municipales »

Le trafic routier par le Somport a augmenté de 70% entre 2017 et 2018

Le 8 février 2018, Oloronblog mettait en ligne un billet intitulé Augmentation du trafic routier par le Somport : selon un média espagnol ça ne fait que commencer. Cette prédiction a été confirmée, chiffres à l’appui, par un autre quotidien aragonais en ce début d’année. L’information avait échappé à la plupart d’entre nous de ce côté-ci des Pyrénées. Pas à Georges Manaut qui m’en a fait part tout récemment. Prenons connaissance (dans une traduction libre… mais je crois fidèle) des principaux passages de cet article du Heraldo de Aragón. Lire la suite « Le trafic routier par le Somport a augmenté de 70% entre 2017 et 2018 »

Communication municipale à compter du 1er septembre : petit mémento des irrégularités à commettre par un candidat cherchant l’annulation des élections

Dans un précédent article, Oloronblog rappelait qu’à compter du 1er septembre la communication municipale est placée en liberté surveillée. La loi interdit en effet à partir de cette date jusqu’au terme des élections municipales les actions de « promotion publicitaire » (= propagande en faveur d’un candidat ou d’une équipe). La communication municipale reste possible, mais seulement dans la mesure où elle s’effectue dans le respect de 4 grands principes : neutralité, antériorité, régularité, identité. La non-observation de ces règles peut entraîner l’annulation de l’élection, l’inéligibilité, voire une amende et/ou une peine de prison à l’égard du candidat qui les aura enfreintes. Lire la suite « Communication municipale à compter du 1er septembre : petit mémento des irrégularités à commettre par un candidat cherchant l’annulation des élections »

Où ont donc bien pu passer les deux grands panneaux « Plan Marshall » qui trônaient aux entrées principales de la rue Louis-Barthou ?

panneau rue Louis-Barthou
le panneau disparu

Ô, leur esthétique ainsi que celle des supports qui les maintenaient debout laissait à désirer. Mais ils avaient le mérite de nous décliner de façon très précise le calendrier des mesures qui, entre 2017 et 2020, devaient permettre de revitaliser, de redynamiser, de remettre en mouvement la rue Louis-Barthou. Ils faisaient tellement partie du décor qu’on finissait par ne plus y prêter attention. « Ils », c’étaient ces deux grands panneaux d’information qui trônaient depuis plus d’un an aux deux entrées principales de l’ex grande rue commerciale de notre ville. Lire la suite « Où ont donc bien pu passer les deux grands panneaux « Plan Marshall » qui trônaient aux entrées principales de la rue Louis-Barthou ? »

À compter du 1er septembre, la communication de la commune, de la CCHB et d’autres institutions est placée en liberté surveillée (chronique « les élections approchent »)

Il est toujours tentant pour un candidat aux élections municipales d’utiliser les moyens humains, techniques, matériels et financiers d’une collectivité (secrétariat, téléphone, véhicule, photocopieur, ordinateur, journal municipal, site internet etc. etc.) pour mener sa propre campagne électorale. D’abord parce que cela ne lui coûte rien : c’est le contribuable qui paie. Ensuite parce que, s’agissant des moyens de communication, il est sûr de toucher un public beaucoup plus large que s’il effectuait sa propagande avec ses seuls petits moyens, dans son coin. Lire la suite « À compter du 1er septembre, la communication de la commune, de la CCHB et d’autres institutions est placée en liberté surveillée (chronique « les élections approchent ») »

Raymond Villalba, ou la machine à remonter le temps

C’est donc à Raymond Villalba que va échoir la rude tâche de prendre la succession de Robert Bareille au sein du conseil municipal. Il n’était pourtant pas le premier sur la liste à pouvoir occuper le poste. En effet, la loi (article L. 270 du Code électoral pour être précis) prévoit que « Le candidat venant sur une liste immédiatement après le dernier élu est appelé à remplacer le conseiller municipal élu sur cette liste dont le siège devient vacant ». Or le candidat venant immédiatement après Robert Bareille sur la liste où ce dernier avait été élu était… une candidate, Céline Commenges. Pour une raison personnelle, ou politique (les élus de l’opposition ont peut-être tenu à ce que soit un élu communiste qui succède à un autre élu communiste), elle a renoncé à cette fonction, laissant donc la voie libre à Raymond Villalba, candidat placé juste après elle sur la liste. Lire la suite « Raymond Villalba, ou la machine à remonter le temps »