Clins d’œil et petites piques du samedi 26 mai 2018

Trois petits tours et puis s’en va. Trois sujets dans ce billet saturnin. Ils nous mèneront de la rue Louis-Barthou à la salle Jéliote en passant par le Chili et l’Argentine. Finalement, des petits tours qui se transforment en voyage au long cours. Lire la suite « Clins d’œil et petites piques du samedi 26 mai 2018 »

La décision des Eaux d’Ogeu de transférer une partie de ses services dans l’agglomération paloise coule-t-elle de source ?

Dans le monde politique, la vérité d’aujourd’hui est rarement celle de demain. Peut-il en être de même au sein du monde de l’entreprise, un monde qui pourtant n’a de cesse de critiquer le monde politique pour son manque de constance et de prospective ? Quel sens a le mot « territoire » pour une entreprise comme la Société des Eaux Minérales d’Ogeu ? Lire la suite « La décision des Eaux d’Ogeu de transférer une partie de ses services dans l’agglomération paloise coule-t-elle de source ? »

Une occasion pour les Oloronaises et Oloronais de s’approprier « Oloron » (chronique « paroles et musique »)

Décidément, Oloron inspire les auteurs-compositeurs. Il y a quelques semaines, Oloronblog se faisait l’écho de la sortie du clip « Ma Ville » où notre cité se frottait à l’âpreté du rap. Aujourd’hui, c’est au tour de l’association Galaxy de produire une œuvre d’une facture beaucoup plus classique, une chanson tout simplement intitulée « Oloron » dont vous trouverez la parole et la vidéo en fin de billet. Lire la suite « Une occasion pour les Oloronaises et Oloronais de s’approprier « Oloron » (chronique « paroles et musique ») »

Un patrimoine oloronais négligé – Un entretien avec le critique d’art François Daveran

Dans son dernier numéro, Vent d’oc, l’excellent magazine culturel du Haut-Béarn, publie sous le titre « Un patrimoine culturel négligé » une interview de François Daveran. Ce critique d’art nous livre son regard sur la richesse architecturale de notre cité. Avec l’aimable autorisation de son interviewer, Francis Cha, Oloronblog reproduit ici le texte de cet entretien avant de conclure par quelques commentaires. Lire la suite « Un patrimoine oloronais négligé – Un entretien avec le critique d’art François Daveran »

La Patrouille de France, c’est esprit d’équipe, cohésion et un leader… exactement comme toute équipe municipale !

Avant de filer la métaphore municipale, vous trouverez ci-dessous quelques images fugitives du survol d’Oloron ce vendredi par la Patrouille de France. La tenue d’une promesse à un professeur du collège des Cordeliers par l’un des pilotes actuels de ce fleuron de l’armée de l’Air, ancien élève lui-même de l’établissement.

Revenons maintenant à notre comparaison entre Patrouille de France et équipe municipale. En reproduisant ici quelques extraits d’une tribune publiée l’an dernier par Cédric Tranchon, pilote de chasse et Leader de la Patrouille de France 2011. Une tribune qui met en avant les conditions de la réussite : un groupe, un esprit d’équipe, un leader, une synergie de travail. Tout un programme… municipal.

« … Le groupe est l’élément de base de la performance collective. Premier élément structurant aussi, il se compose d’individus ayant chacun leurs qualités et leurs défauts, à qui on donne une place et un rôle. L’individu se retrouve donc identifié au sein du groupe avec une position lui conférant une responsabilité devenue collective. « Chacun » devient une partie d’un « nous » dans une dynamique vertueuse de remise en question, de rythme de vie et/ou de travail commun…

… Une fois le groupe constitué, il faut créer le « liant » entre les individus. C’est l’esprit d’équipe, un ingrédient vital pour cet ensemble qui ne saurait être efficace et atteindre son but sans l’investissement de chacun…

… L’esprit d’équipe passe aussi par un leader qui fédère plus qu’il ne contraint et sait convaincre chacun de ses collaborateurs qu’il aurait pris la même décision à sa place. Le leader n’est pour autant pas forcément un homme « meilleur », il est simplement l’homme de la situation. Celui qui se retrouve disposer des qualités requises dans un contexte donné. Le leader doit justement s’attacher à montrer qu’il est identique aux autres. Afin que chacun puisse se reconnaître en lui. Il montre l’exemple en toute circonstance, et garde toujours comme objectif premier de maintenir la cohésion dans son collectif…

… Enfin, la synergie de travail constitue l’énergie propre de l’équipe, une vision à donner afin de produire et maintenir un haut niveau de performance collective. Elle passe par des éléments clés comme la confiance mutuelle, le respect de soi et des autres. Ainsi que la conviction pour chacun, quelle que soit sa place dans l’équipe, de l’importance de ses actions individuelles au service de la réussite de tous…

… Cette triple dynamique : groupe, esprit d’équipe et performance collective, sont à la base du travail d’un leader et permettent d’en justifier l’existence et la raison d’être. Lorsque le « nous » dépasse la somme des « chacun », le leader a accompli sa mission. ».

L’équipe municipale actuellement en place réunit-elle tous ces gages de réussite ?  À chacun sa réponse. Ce qui est sûr, c’est que celles et ceux qui envisagent de prendre sa relève en 2020 auraient intérêt à s’inspirer de ces préceptes qui nous viennent d’en haut (normal pour des aviateurs)

Et la lumière fut ! (chronique « droit et devoir de suite »)

Dimanche dernier, dans la série « Clins d’œil et petites piques », Oloronblog publiait le coup de gueule d’un lecteur à propos de l’état d’entretien et de propreté de notre ville. Photos à l’appui, il nous montrait un lampadaire d’éclairage public étouffé par la végétation ; une banderole ratatinée, oubliée sur un support d’information municipale depuis deux mois ; du camping sauvage sur le parking du stade ; les trottoirs d’une rue envahis par la mauvaise herbe. Lire la suite « Et la lumière fut ! (chronique « droit et devoir de suite ») »

Clins d’œil et petites piques du dimanche 13 mai 2018

Ce billet dominical comptera trois sujets : le premier sera consacré à l’annonce par le maire du projet d’une éventuelle création d’une maternité privée. Les deux autres porteront sur un domaine auquel les Oloronais sont particulièrement sensibles : celui concernant l’état d’entretien et de propreté de leur ville. Lire la suite « Clins d’œil et petites piques du dimanche 13 mai 2018 »