Trois ans de vœux du maire aux forces vives : entre projets concrets et lettre morte (rubrique : « les paroles s’envolent, les écrits restent »)

Les cérémonies des vœux au personnel communal et aux forces vives du territoire sont à l’agenda de nombre d’élus en ce début d’année. À Oloron, elles auront lieu respectivement les 10 et 11 janvier. Pour la quatrième fois de son mandat, le maire dressera le bilan de l’année passée et brossera le tableau des actions qui seront menées au cours de l’année qui s’ouvre. Mais qu’est-il advenu des annonces qui nous ont été faites à l’occasion des vœux antérieurs ? Lire la suite « Trois ans de vœux du maire aux forces vives : entre projets concrets et lettre morte (rubrique : « les paroles s’envolent, les écrits restent ») »

Vœux municipaux 2017 : bien des approximations, une seule vraie information

À Oloron comme ailleurs, les cérémonies de vœux municipaux se suivent… et se ressemblent. Il s’agit en général pour le maire d’énumérer les projets, comme d’autres enfilent les perles : sans souffle ni passion. La cérémonie des vœux 2017 dans une salle Jéliote occupée aux deux tiers par les « forces vives » – dixit le maire – de la cité n’a pas échappé à la règle. Lire la suite « Vœux municipaux 2017 : bien des approximations, une seule vraie information »

Un cas de maltraitance à la mairie d’Oloron : le service communication malmène la langue française

Invitation voeux 2015 001Billet en forme de clin d’œil ce week-end. Les choses sérieuses reprendront la semaine prochaine. Absent d’Oloron depuis quelques jours, je trouve ce samedi 16 janvier dans ma boîte un pli orné du logo de la mairie. À l’intérieur, une « Invitation personnelle » du maire et du conseil municipal à la cérémonie des vœux du 13 janvier 2016.

Diable ! À quel titre ferais-je partie des forces vives de la commune à la même enseigne que les milliers d’Oloronais (j’exagère à peine) destinataires de la même invitation ? En mes qualités de créateur et d’animateur de ce blog citoyen, blog dont le caractère d’utilité publique serait ainsi enfin reconnu ? Peu probable. En raison de mon appartenance à un Conseil économique, social et environnemental local encore balbutiant (le règlement intérieur de cet organisme n’a toujours pas été voté par le conseil municipal) ? Sans doute. Lire la suite « Un cas de maltraitance à la mairie d’Oloron : le service communication malmène la langue française »