Nouveau directeur de l’hôpital : un mauvais gestionnaire doublé d’un mauvais directeur des ressources humaines ?


Déficit financier, fermeture de services, migration d’une partie de la patientèle vers d’autres établissements, climat social tendu : le centre hospitalier d’Oloron est en souffrance. C’est dans ce contexte que devrait arriver en janvier 2020 un nouveau directeur, successeur d’une directrice partie sous d’autres cieux en août dernier. Cinq mois de vacance de poste !

Un lecteur plus attentif que moi a relevé un « trou dans la raquette » dans l’article de La République annonçant cette prochaine arrivée. L’article précise en effet que F.L. « a été directeur général du centre hospitalier des Vals d’Ardèche et de l’Ehpad de Vernoux en Vivaraix de décembre 2016 à octobre 2018 ». D’accord, mais pourquoi le parcours s’arrête-t-il en octobre 2018 ? On trouve la réponse en quelques clics sur des sites fiables. Et cette réponse interroge, si vous me passez l’expression.

On y apprend en effet que F.L. a été « limogé » (c’est le terme employé par France bleu Ardèche) de son poste de directeur général de ce centre hospitalier. Un communiqué de presse du directeur général de l’Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes explique la situation de façon plus administrative : « Le centre hospitalier des Vals d’Ardèche, situé à Privas, se trouve aujourd’hui dans une situation de difficulté financière majeure, dans un contexte de climat social dégradé. Ainsi, à l’occasion d’une réunion organisée à l’Agence régionale de santé à Privas ce mardi 2 octobre 2018, le Docteur Jean-Yves Grall a annoncé aux représentants de l’établissement, la   mise sous administration provisoire de l’hôpital à compter du 15 octobre 2018 et pour une durée de 6 mois renouvelable. ». Ce communiqué de presse explique un peu plus loin : « Durant cette période, les attributions du conseil de surveillance et du directeur de l’établissement sont assurées par les administrateurs provisoires. ». Le directeur est donc débarqué, écarté.

Trois raisons motivent la décision du directeur général de l’ARS : une situation financière dégradée, des problèmes de qualité et de sécurité dans la prise en charge des patients, un climat social dégradé. Revenons sur chacun de ces points.

 Une situation financière dégradée

  • S’appuyant sur un rapport de la Chambre régionale des comptes, l’ARS constate que « Le centre hospitalier  des Vals d’Ardèche(CHVA)est confronté à une baisse continue d’activité de MCO(5249 séjours en 2017 > 5702 en 2015) alors même que les dépenses de personnel  (notamment  médical)  sont en constante augmentation, conséquence  d’un important recours à l’intérim médical et à des rémunérations de certains praticiens contractuels en dehors des plafonds règlementaires(source: Rapport  de  la  chambre régionale des comptes publié début2017). »
  • Compte tenu de cette situation qui est sans aucun doute le fruit d’une longue dérive dont F.L. n’est pas le seul responsable, le déficit prévisionnel du CHVA est estimé à 4,4 millions d’€ pour la fin de l’année 2018 alors qu’il avait été de 2,7 millions en 2017 et 1,2 million en 2016.
  • On comprend mieux pourquoi le directeur général de l’ARS considère l’établissement en quasi-faillite quand il ajoute : « L’établissement n’a pas été en capacité à mettre en place les mesures adéquates et sa situation financière ne lui permet plus de dégager les marges indispensables pour le remboursement de sa dette et réaliser les investissements courants. »

Des problèmes de qualité et de sécurité dans la prise en charge des patients

Le communiqué poursuit : « Au-delà du cas tragique d’un enfant décédé après son passage aux urgences, plusieurs signalements transmis à l’ARS témoignent d’une qualité et d’une sécurité des soins qui n’apparaît pas comme optimale. Cela s’inscrit pleinement dans le cadre de difficultés chroniques de recrutement de médecins qualifiés et stables pour le CHVA. Le recours massif à l’intérim médical fragilise son organisation médicale et, par les coûts induits, contribue à aggraver son déficit courant. »

Un climat social dégradé

  • En janvier 2017, le syndicat des personnels des services de santé Force ouvrière du centre hospitalier avait adressé une lettre ouverte au directeur.

Privas-lettre-FO-directeur-12-01-17 pdf

  • Le 30 septembre 2018, sous le titre « Le directeur de l’hôpital dans l’œil du cyclone », le quotidien Le Dauphiné informe : « Un rapport interne commandé par le CHSCT (comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail) a diagnostiqué un grave problème de souffrance au travail au sein de l’établissement. Nous avons eu accès au document réalisé par des experts et achevé en juillet. Il pointe notamment du doigt certaines pratiques managériales attribuées au directeur, F[…] L[…] »
  • Dans les jours suivants, des politiques prennent le relais. Les élus communistes considèrent que la décision de l’ARS de mettre le CHVA sous administration provisoire « s’appuie sur une gestion catastrophique de l’établissement tant sur le plan financier qu’humain. ». Quant à Hervé Saulignac, député PS, il se fend le 1er octobre 2018 d’un long communiqué dans lequel il demande notamment à l’ARS « de prendre immédiatement des mesures visant à établir la réalité des faits. Si des suites judiciaires doivent être données à des allégations inquiétantes contenues dans le rapport Syndex, il lui appartient d’en faire le signalement. » et annonce qu’il va aller à la rencontre de la ministre de la Santé « pour lui faire part de la gravité de la situation et exiger son implication personnelle au service de notre Hôpital. »

Dans l’article La République, le maire d’Oloron, président du conseil de surveillance du centre hospitalier, affirme qu’il y a eu un consensus autour de ce candidat. Et il énumère les critères que s’était donné le conseil de surveillance du centre hospitalier pour se déterminer : une réflexion sur le développement du pôle hospitalier et l’amélioration de la démographie médicale, souhait de quelqu’un avec le sens du dialogue social, le souci du rétablissement financier, car l’établissement est en situation déficitaire, la capacité à porter un projet immobilier.

Est-ce que l’expérience professionnelle récente de F.L. permet d’assurer qu’il coche toutes les cases des attentes du conseil de surveillance ? S’il considère qu’il en est ainsi, le maire d’Oloron, soit est mal informé, soit se fiche de nous. Comment par ailleurs expliquer que le choix du ministère de la Santé, de l’ARS et du conseil de surveillance se soit porté, apparemment de façon unanime, sur un candidat qui a à l’évidence échoué dans les grandes largeurs sur un poste de direction dans un centre hospitalier, le centre hospitalier des Vals d’Ardèche qui, à bien des égards, présente les mêmes problématiques que le centre hospitalier d’Oloron ? Je vous livre pour conclure une explication – que l’on est en droit de ne pas partager – donnée par un lecteur du blog : « C’est sa dernière chance, il a une mission suicide, gérer la fermeture, pardon, la transformation de l’hôpital en établissement de long séjour, gériatrie… »

20 commentaires sur « Nouveau directeur de l’hôpital : un mauvais gestionnaire doublé d’un mauvais directeur des ressources humaines ? »

    1. Je suis de votre avis, que va devenir notre Hôpital d’Oloron. Pourtant dans les années 80 entre la Polyclinique et l’Hôpital tout tournait à fond.Pour gérer tout ça , je pense qu’on nous envoie des gens incompétents ou des gens qui ont déja fait de mauvaises preuves ailleurs et qu’on recase.

      J'aime

  1. « Comment par ailleurs expliquer que le choix du ministère de la Santé, de l’ARS et du conseil de surveillance se soit porté, apparemment de façon unanime, sur un candidat qui a à l’évidence échoué dans les grandes largeurs sur un poste de direction dans un centre hospitalier, le centre hospitalier des Vals d’Ardèche qui, à bien des égards, présente les mêmes problématiques que le centre hospitalier d’Oloron ?  »
    Tout simplement parce que lorsqu’on est fonctionnaire il n’y a aucun risque d’être renvoyé même si on est mauvais !

    Commençons par supprimer le statut de fonctionnaire et tout s’améliorera, qualité et productivité…

    J'aime

    1. Il serait effectivement grand temps surtout quand on compare privé et public en centre hospitalier.
      Faire comme dans certains pays où le statut ne protège pas et qui n’empêche pas le licenciement en cas de grève.
      On ne peut pas refuser les inconforts possibles du confort excessif

      J'aime

    2. Vous pensez réellement qu il est admissible de parler de productivité concernant les soins?Si c est le cas,j espère pour vous que vous n en aurez jamais besoin.Les journees chronometres pour faire une toilette,c est top!

      J'aime

  2. M. SangoSango en gardant votre « logique » sur les fonctionnaires:

    Puisque des élus « professionnels » font des malversations dans les villes qu’ils dirigent, je suppose que vous êtes pour l’abandon du statut d’élu tel qu’il est et pour une gestion par les citoyens, pour leur révocabilité, pour le non cumul des mandats…

    Vous allez donc voter LCO 2020 aux prochaines élections, merci ♥

    OK, je file :-p

    J'aime

    1. Si certains élus font des malversations, il y a la justice pour s’occuper d’eux.
      Par contre, pour limiter les tentations et pour être logique je suis effectivement favorable à un non cumul des mandats strict ainsi qu’une limitation à deux mandats successifs

      J'aime

    2. Effectivement il faudrait que tout candidat une élection démissionne de son emploi actuel comme en Angleterre.
      Puis si son programme n’est pas mis en oeuvre: licenciement et remboursement des aides reçues et sanction pénale (prison) pour promesses dolosives et enfin intelligibilité définitive.
      Cela permettrait d’avoir moins de menteurs et profiteurs

      J'aime

  3. Vu de loin, je trouve que le Directeur de Vals d’Ardéche ( que je connais ni d’Eve ni …d’Adam !!), mis sur la touche en 18 mois (moi j’appelle ça une  »pige », pas une responsabilité) a vraiment tout du bouc émissaire.
    1/ son Conseil d’Administration a été aussi mis sur la touche (il faudrait l’écrire, histoire de montrer du doigt celles ceux qui le composent et qui ont fixé moyens et objectifs !!)
    2/ le rapport de la CC qui sert d’exutoire porte sur la période 2010-2014 (bonjour la fraicheur du document !!), il faudrait le mettre en ligne et …le lire !! Le voici :
    https://www.ccomptes.fr/fr/publications/centre-hospitalier-des-vals-dardeche-privas-ardeche-0
    3/ dans le rapport de la CC, il est écrit et détaillé qu’il y a des  »emprunts structurés » libellés en USD et francs suisses de sinistre mémoire pour bien des collectivités. Impossible de mettre ça au crédit du  »dirlo viré » qui par contre a surement du faire face à l’envolée des intérêts mais ça,personne n’en parle ni en recherche les responsables !!
    Et ainsi de suite….il sera intéressant de suivre les  »exploits » que l’ARS locale sera capable de produire et le temps qu’elle y mettra, maintenant qu’elle a la gestion du bazar !!
    Pour terminer sur le statut de fonctionnaire, il est bon de rappeler qu’en France il y a 3 statuts de la FP, autant que de FP : Etat, Territoriale et Hospitaliére et que faute d’infos, on ne sait même pas si le futur Directeur oloronais est issu de l’Hospitaliére ou …..salarié de droit privé !!
    Il parait qu’on habite un pays dans lequel la présomption d’innocence (ici de compétence) a force de Loi ; il faudrait s’en souvenir avant de tirer sur un quidam inconnu, jusqu’à preuve du contraire !!

    J'aime

    1. 1/ la forte augmentation du déficit de l’établissement entre 2016 et 2018, période durant laquelle l’intéressé dirigerait l’établissement ne plaide pas pour ses talents de gestionnaire
      2/ qu’est-ce que vous faites du climat social tendu qui lui semble largement imputable ?

      J'aime

      1. 1/ vous savez comme moi qu’en arrivant en décembre 2016, il ne pouvait qu’exécuter le budget 2017 concocté par ses prédécesseurs (CA + Directeur) !!
        En étant relevé de ses fonctions en octobre 2018, il n’a même pas pu mettre en oeuvre le seul budget dont il est responsable, celui de 2018 !!
        A votre place, j’étudierais de près les conditions des emprunts structurés, histoire de vérifier qui porte la responsabilité de la »forte augmentation ».
        Je vous trouve bien peu factuel dans votre approche !
        2/ Un climat social n’est jamais que le reflet d’un héritage, l’améliorer ou le dégrader demande un peu de temps, plus de 18 mois dans tous les cas !! De plus, vous n’êtes sur de rien puisqu’il vous  »semble que », rien de probant donc.
         »Quand on veut noyer son chien…. »

        J'aime

        1. Puisque vous avez accès à son CV (vous connaissez donc son identité), mettez-le en ligne,ainsi que tous les autres éléments dont vous disposez, on gagnera du temps à se faire une (assez) bonne opinion de ce professionnel !
          DRH en 2014 : le rapport de la CC portant sur la période 2010-2014 insiste sur le climat social délétère dans la période !! Donc,  »on » n’a pas eu besoin de lui pour créer l’ambiance !! Je note par contre que le volume de  »promotions » a subi une vrai inflation au fil des années : mauvais pour le  »climat » ou tentative désespérée et discutable pour retarder l’échéance des décisions  »qui-font-mal »??
          Je note aussi qu’à Oloron, il n’aura pas à faire ce que ni lui ( en 18 mois), ni ses prédécesseurs en (en 18 ans? ) n’ont pas été foutus de faire en Ardéche : fermer la maternité !!

          J'aime

  4. Soit il vient à Oloron rechercher son bâton de maréchal et il surprendra tout le monde, soit il vient pour l’ enterrement de l’ hôpital.
     » Dans l’article La République, le maire d’Oloron, président du conseil de surveillance du centre hospitalier, affirme qu’il y a eu un consensus autour de ce candidat. » Espérons qu’ on connaîtra les raisons précises de ce consensus, mais surtout les objectifs précis en matière de qualité de service.

    J'aime

  5. Ex ND,
    Au vu de ce qui est dit dans le blog et dans certains coms son pedigree n a pas l air bien difficile a trouver sur le net…mais il faut chercher,…,pas longtemps

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s