Mairie d’Oloron recherche assesseurs désespérément pour le scrutin de dimanche prochain

Les assesseurs, ce sont ces citoyennes et citoyens qui accueillent les électeurs dans le bureau de vote, contrôlent s’ils sont bien inscrits sur la liste électorale dudit bureau, vérifient leur identité, les autorisent à voter et, au final, leur font signer la liste d’émargement. Puis, le scrutin clos, ces mêmes assesseurs surveillent le dépouillement du vote. Lire la suite « Mairie d’Oloron recherche assesseurs désespérément pour le scrutin de dimanche prochain »

Responsable de la communication à la ville d’Oloron : un siège éjectable

Pas évident d’occuper un poste de responsable de la communication et des relations publiques dans une mairie. Surtout quand le maire, obnubilé par sa propre image, a un peu trop tendance à confondre sa communication personnelle avec celle de la commune. Mais qu’on ne se méprenne pas sur ces propos : ils ne font bien sûr en aucun cas référence à une situation oloronaise. Ce soupçon d’arrière-pensée levé, il n’est pas évident non plus d’être chargé de communication à la ville d’Oloron. Lire la suite « Responsable de la communication à la ville d’Oloron : un siège éjectable »

Comment la mairie d’Oloron « se débrouille » pour recruter les personnes qu’elle veut et non des fonctionnaires

Des conditions de recrutement en principe rigoureuses

Le principe voudrait qu’une collectivité locale emploie, hors apprentis ou emplois aidés, uniquement des fonctionnaires. Des agents qui après une année de stage sont titularisés. Ce qui leur garantit, sauf faute grave, un emploi à vie. Mais comment sont-ils recrutés ? Là aussi, en théorie, les règles sont très strictes : sauf pour les emplois d’exécution, c’est-à-dire les plus bas de l’échelle, ils doivent avoir réussi un concours correspondant à l’emploi qu’ils prétendent pourvoir.

Des conditions dont on voudrait parfois s’exonérer

Imaginons que le maire veuille recruter une personne qui, malheureusement, n’a pas le concours. Va-t-il se priver des services de cette personne qu’il tient absolument à recruter soit parce qu’il la trouve brillante… soit parce que c’est un(e) ami(e) politique ou un(e) obligé(e). Il y a une façon de contourner la loi. Bien des collectivités utilisent cet artifice, mais à Oloron, il est pratiqué à l’échelle industrielle. Démonstration.  Lire la suite « Comment la mairie d’Oloron « se débrouille » pour recruter les personnes qu’elle veut et non des fonctionnaires »

« La cuisine politicienne pour les nuls », ou comment embaucher l’un de vos amis politiques à la mairie

transport à la demandeLe principe. Vous êtes maire et président(e) de son Centre communal d’action sociale (CCAS) et vous souhaitez recruter l’un(e) de vos ami(e)s au sein des services communaux ? Rien de plus facile : en application de la loi, vous avez –presque- tout pouvoir pour recruter qui vous voulez. À une double condition : Lire la suite « « La cuisine politicienne pour les nuls », ou comment embaucher l’un de vos amis politiques à la mairie »