Cumul de fonctions maire/vice-président de la région : Bernard Uthurry précise pour Oloronblog sa position


« En cas de victoire, Bernard Uthurry a indiqué qu’il ne démissionnerait pas de son poste de vice-président à la région. « Il me reste un an de mandat », a indiqué celui qui donnera, par la suite, « la priorité absolue à la mairie ». ». C’est ainsi que La République rend compte de l’annonce faite par le vice-président de la région Nouvelle-Aquitaine samedi dernier, à l’occasion de la présentation de la liste Oloron En Commun. Afin d’en savoir un peu plus, le blogueur s’est adressé directement au principal intéressé. Qui lui a répondu. Voici cet échange questions/réponses (actualisé ce même 10 février à 16 heures à la suite de la réponse de Bernard Uthurry à ma dernière question)

La position de Bernard Uthurry

Le blogueur : pas besoin d’être grand clerc pour deviner l’angle d’attaque de vos adversaires : votre décision, en cas de victoire de votre liste, de vous maintenir dans vos fonctions de vice-président de la région.

Bernard Uthurry : Pour ce qui concerne ma décision vis à vis de la Région, la question m’a été posée ce soir par le journaliste de la République et je lui ai dit que sauf circonstances particulières et si nous avions la chance d’être élus, je terminerai sans doute mon mandat régional puisque sa fin approche ( en fait compte tenu des prochaines élections régionales dans un an, les dossiers  les plus importants dont je m’occupe – principalement dans la montée en puissance des PME, la structuration de la sous-traitance et l’intégration des considérations environnementales dans nos règlements d’intervention- seront bouclés vers la fin de l’année en cours).

Après je vois difficilement comment je pourrais assurer efficacement les missions d’un vice-président d’une aussi vaste région et dans un domaine aussi charnu que le développement économique et la priorité absolue ira vers la mairie et le rétablissement de la confiance entre la Ville centre et la CCHB, ce qui n’est pas gagné.

Le blogueur : La République vous fait dire que vous resterez vice-président de la Région. Est-ce à dire qu’en cas de victoire vous serez en même temps maire, vice-président et éventuellement président de la CCHB ou bien est-ce à dire que quelqu’un d’autre de votre liste sera proposé pour la fonction de maire le temps que vous acheviez votre mandat régional ?

Bernard Uthurry : Non pas une seconde je n’imagine de laisser de côté même temporairement ma fonction de maire si nous sommes élus. Et entre nous je ne suis pas certain que la CCHB me tendra les bras. En toute hypothèse, c’est le local qui aura ma priorité, sans ambiguïté.

Le blogueur : La République vous prêtait ces propos le 14 décembre 2019 : « Je ne me suis pas engagé pour me défiler le lendemain de l’élection. Si on arrive au bout, il est évident que je déciderai d’être le maire d’Oloron » Le journaliste l’interprétait comme votre volonté de ne pas être à la fois maire et vice-président. Vous n’avez pas démenti cette interprétation à l’époque. Question : vos adversaires (qui ont des archives aussi bien tenues que moi !) risquent de vous renvoyer à ces propos. Comment y répondez-vous ?

Bernard Uthurry : Je confirme ce que j’ai répondu à la presse locale à savoir que je n’ai jamais imaginé une demi seconde ne pas assumer les responsabilités que pourraient me confier les électrices et les électeurs d’Oloron Sainte-Marie. Je l’ai d’ailleurs démontré en restant et en participant activement au Conseil municipal dans les rangs de l’opposition, aux côtés de mes collègues,ce que beaucoup et notamment l’actuel maire n’avait pas jugé utile de faire. J’ai même la faiblesse de penser que j’y ai été un peu utile sur des sujets sensibles comme les carrières du Bager, les alertes sur l’affaire des frais de mission, sujet que vous connaissez aussi parfaitement, certaines frivolités dans les affectations du domaine public etc. Pour revenir à votre question, j’avais effectivement répondu que je ne pourrai pas conjuguer des fonctions de Vice-président dans une aussi vaste région avec un mandat de maire. Et je le maintiens.

Modification de la politique de modération pour les commentaires

La période électorale étant propice à la multiplication des faux-nez et autres trolls, Oloronblog ne publiera dorénavant les commentaires couverts par un pseudo qu’à la condition suivante inspirée par la ligne suivie par Jean-Yves Viollier pour son blog Bisque, Bisque, Basque ! : si vous souhaitez rester anonyme, envoyez-moi un mail pour m’expliquer vos raisons à oloronblog@orange.fr , sinon je ne publierai pas. 

 

14 commentaires sur « Cumul de fonctions maire/vice-président de la région : Bernard Uthurry précise pour Oloronblog sa position »

  1. Commentaire modéré

    Dorénavant Oloronblog ne publie plus de commentaires anonymes, sauf à ce que l’auteur du commentaire m’adresse au préalable un mail à oloronblog@orange.fr pour expliquer les raisons qui le conduisent à utiliser un pseudo.
    En l’état actuel de mes informations, ce commentaire ne sera donc pas publié sur le blog
    JA

    J'aime

  2. Je suis une lectrice assidue d’Oloron blog, que je sois d’accord ou pas, quant à son contenu… Jusqu’à ce jour je n’ai pourtant jamais émis le moindre commentaire n’usant pas de pseudo…car j’estime que cet usage est à la fois hypocrite et un mode virtuel de com…l’anonymat permet tout et son contraire…
    Bravo donc pour cette initiative…malgré la petite restriction…la porte reste encore ouverte à l’anonymat, sous condition !
    Bonne journée blogueur.

    Aimé par 1 personne

  3. Reçu à l’instant un commentaire sous pseudo :

     » M’enfin ! vous allez vous trouver avec des commentaires, aseptisés, bienveillants , mais finis les sous entendus qui titillent et permettent de faire sortir quelques informations.
    Il n’y a pas d’attaque sur les personnes , quoique depuis hier les nouveaux pseudos ont attaqué une seule personne.
    Nous allons perdre de l’intérêt à vous suivre, car vos posts didactiques enrichissent le paysage et nos commentaires amènent la touche florale qui intéressent les lecteurs…  »

    Réponse : ben oui ! Il y a déjà sur le blog des commentaires signés (et non sous pseudo) qui n’ont rien d’aseptisé ni de bienveillant. Et toutes celles et tous ceux qui ont des raisons personnelles de ne pas révéler publiquement leur identité n’ont qu’à me les expliquer sur oloronblog@orange.fr

    J'aime

  4. Ce débat sur le cumul des fonctions me semble absurde… Que le Maire d’Oloron, quelqu’il soit, occupe des fonctions à la région, et de hautes fonctions, est une chance pour le territoire… ne serait ce que par l’expérience qu’il peut en tirer.. je suis certain que Bernard Uthurry a aujourd’hui une vision du développement économique bien différente d’il y a quelques années…

    Il est de la responsabilité du prochain Maire d’agir plus largement que dans le périmètre de la CCHB…

    Nous devons encourager cela plutôt que de débattre bêtement sur la manque de temps ou le cumul des « salaires »…un Maire a du temps à revendre 😉

    J’espère que Daniel Lacrampe, Bernard Uthurry, Hervé Lucqbereilh ou la tête de liste LCO, et les autres auront cette ambition…

    J'aime

  5. Oui je l’ espère mais il serait bien qu’il y ait du renouveau et pas toujours les trois mêmes t^tes comme d’ habitude cela devient ingérable et on a plus envies de les voir. Il faut changer chers amis pensez ce que vous avez vécu depuis plusieurs années notre ville se meure et nous ne voulons pas de cela redynamisons notre ville svp. Ne vivons pas aux sons des trois clochers voyons mieux. J’ espère que vous penserez à ce que je vous ais dit merci

    J'aime

  6. Si j’ai bien compris durant 1 an au moins, Bernard Uthurry ambitionne de cumuler la rémunération de vice-président du conseil régional (4000 € au minimun), celle de Maire (2200 € minimun) plus je crois un petit quelque chose de sa fonction à la communauté des communes. Sa retraite de prof de gym restant seulement son argent de poche. Comme quoi, faire de la politique çà paye
    PS:Merci au blogueur de passer toutes les têtes de liste au divan.

    J'aime

  7. à @Joêl, ta réponse montre que tu as quand même mordu à l’hameçon parce même au Café du commerce on n’entends pas qu’une infirmière fait une journée de travail à l’hôpital,couplée avec une journée de travail dans une clinique, qu’après sa journée de travail chez Bordatto, un ouvrier rempilait une deuxième journée chez Bati service. On ne peut nier que le fonctionnement de la classe politique est de plus en plus en rejeté.

    J'aime

  8. Le prêt d’un million d’euros du Conseil Régional à Poral, le repreneur de l’usine Sintertech, est un exemple concret de l’utilité d’avoir un représentant de notre ville avec des responsabilités importantes au Conseil Régional, premier soutien de l’économie de notre territoire.

    J'aime

  9. La Région Nouvelle Aquitaine agit parfois comme une banque en prêtant l’argent du contribuable, tantôt à bon escient, parfois de manière douteuse comme ce prêt de 950 000 € à l’entreprise journalistique SUD OUEST, quelques mois avant le 1er tour des élections régionales en 2015, et cet autre don de la Région de 46 000 € pour cofinancer un abribus pourvu de toilettes et de lavabo, à Canfranc. Et puis combien d’associations dans la vallée d’Aspe qui ont été perfusées pour faire la promotion du train. Faut-il rappeler que M. Uthurry était vice-président à la Région chargé des transports, avant d’abandonner cette charge contreproductive avec son train fantôme, pour pour prendre en compte la vive présidence chargée de l’économie.Il faut connaître le personnage dans son entier.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s