Le maire multiplie les annonces de projets plus ou moins aboutis (chronique « plus de doute, les élections municipales approchent »)

Calme plat sur le front municipal depuis un bon moment. Nos journalistes locaux (comme le blogueur !) commençaient à craindre la panne sèche de sujets pour remplir les colonnes du quotidien du lendemain. Nous n’étions pas loin du chômage technique. Et puis, voilà que tout d’un coup, sans crier gare, le maire tient deux points presse en moins d’une semaine pour annoncer le lancement de nouveaux projets. Qu’est-ce qui explique ce brusque regain d’activité ? Lire la suite « Le maire multiplie les annonces de projets plus ou moins aboutis (chronique « plus de doute, les élections municipales approchent ») »

Lancement de la campagne électorale, première polémique : les municipales oloronaises démarrent au ras des pâquerettes

Avertissement préalable

Pour que tout soit clair et pour éviter que l’on me taxe de je ne sais quelle arrière-pensée politicienne, je tiens à apporter la précision suivante avant d’entrer dans le vif du sujet : il est hors de question que lors des élections municipales de 2020 j’apporte ma voix à l’une ou l’autre des deux composantes de l’actuelle majorité municipale si tant est que l’une et/ou l’autre viennent à solliciter nos suffrages. Elles portent en effet en commun la responsabilité de l’échec du présent mandat sur le plan de la gestion comme sur celui des valeurs et je ne vois pas par quel coup de baguette magique elles se bonifieraient l’an prochain. Voilà, c’est dit. Lire la suite « Lancement de la campagne électorale, première polémique : les municipales oloronaises démarrent au ras des pâquerettes »

Mais quand donc Daniel Lacrampe se décidera-t-il à sortir enfin de sa réserve ? (chronique impatiente et impertinente)

S’ils étaient de sensibilités politiques très différentes, les deux présidents de la communauté de communes de Lacq avec lesquels j’ai travaillé durant ma carrière professionnelle partageaient au moins le même avis sur mon absence totale de sens politique. Et il est probable que les années passées au côté de ces deux experts de la vie publique ne m’ont en rien permis de progresser en la matière. La preuve ? Le comportement de Daniel Lacrampe au sein du conseil municipal, surtout si on se place dans la perspective des prochaines échéances électorales, reste pour moi un mystère, une source de totale incompréhension. Lire la suite « Mais quand donc Daniel Lacrampe se décidera-t-il à sortir enfin de sa réserve ? (chronique impatiente et impertinente) »

La charge de l’opposition municipale contre le maire d’Oloron et les réponses en défense de ce dernier lors du conseil municipal du 12 décembre 2018

La sévérité du rapport de la chambre régionale des comptes à l’égard du maire d’Oloron sera-t-elle ce qu’a été le Fouquet’s pour Nicolas Sarkozy, le scooter pour François Hollande… ou le bout de sparadrap pour le capitaine Archibald Haddock, à savoir un embarras dont il aura bien du mal à se défaire ? En tout cas, il y a peu d’espoir qu’il puisse compter sur la bienveillance de l’opposition municipale (et d’ailleurs d’une bonne partie de sa majorité) pour l’aider à faire oublier cet épisode peu glorieux de sa vie politique. Bien au contraire, tout sera fait pour en entretenir le souvenir, au moins jusqu’en 2020, dans la mémoire des électeurs oloronais. Lire la suite « La charge de l’opposition municipale contre le maire d’Oloron et les réponses en défense de ce dernier lors du conseil municipal du 12 décembre 2018 »

Le maire s’amuse à jeter de l’huile sur le feu dans son conflit avec les « gilets jaunes » oloronais

Il y a peu, nous étions encore nombreux à reconnaître un grand sens politique au maire d’Oloron. Un grand sens politique à la sauce radicale-socialiste IVe République, illustrée par la célèbre formule d’Edgar Faure : « Ce n’est pas la girouette qui tourne, c’est le vent ». Le sens politique, dans cette conception, se définissant comme l’art de déceler comment souffle le vent de l’opinion… et comme la capacité de s’y adapter. Lire la suite « Le maire s’amuse à jeter de l’huile sur le feu dans son conflit avec les « gilets jaunes » oloronais »

Comment nos hommes politiques locaux tentent de récupérer la colère des « gilets jaunes »

Conviction ? Solidarité ? Opportunisme ? Instinct grégaire ? Il y a mille motivations qui poussent des conducteurs oloronais de plus en plus nombreux à arborer un gilet jaune derrière le pare-brise de leur véhicule. Comme il y a mille revendications, parfaitement compréhensibles pour certaines, qui poussent les plus déterminés d’entre eux à entraver la circulation sur certains ronds-points de la ville. Lire la suite « Comment nos hommes politiques locaux tentent de récupérer la colère des « gilets jaunes » »