Clins d’œil et petites piques du dimanche 22 janvier 2017


Service minimum. Quatre sujets seulement à l’ordre du jour de ce billet (des démissions incertaines, BAP, une vente aux enchères, encore une fôte,). Un cinquième sujet viendra s’y rajouter aux alentours de 20 heures : les résultats sur Oloron du 1er tour de la primaire du PS élargi

Démission ou pas démission ?

On se souvient que le 7 janvier dernier, sans doute pour saluer comme il se doit la brillante élection de Daniel Lacrampe à la présidence de la communauté de communes du Pays d’Oloron et des Vallées du Haut-Béarn, Hervé Lucbéreilh et Didier Castérés ont annoncé dans la foulée leur décision de démissionner de leur mandat de conseillers communautaires.

Mercredi dernier se tenait la première séance du conseil communautaire depuis ces annonces fracassantes. J’ai eu beau chercher dans le compte-rendu qui a été fait de cette réunion par La République, je n’ai trouvé nulle trace ni de la présence des deux susnommés en séance, ni de l’annonce par Daniel Lacrampe qu’il avait reçu un courrier des deux intéressés l’informant de leur démission. Alors ? Encore un coup médiatique non suivi d’effet ? De toute façon, l’absence de ces deux élus mercredi dernier n’a pas empêché le conseil de se dérouler dans d’excellentes conditions. À moins que justement ces absences expliquent cette excellente ambiance ???

Ce dimanche, on vote

BAP. L’acronyme de Béarn Adour Pyrénées, l’association qui avait fait de la réalisation de l’autoroute Pau-Espagne son cheval de bataille. Mais il ne s’agit pas dans ce qui suit de revenir sur cette autoroute qui ne verra sans doute jamais le jour. Aujourd’hui, c’est BAP, comme Belle Alliance Populaire. Une autoroute qui prétend ouvrir le chemin de l’Elysée. Non pas au candidat de la gauche, comme le prétendent dans un raccourci singulier quelques médias (dont le très droitier BFMTV), mais au candidat du Parti socialiste ou de l’un de ses micro-satellites (Front démocrate, Union des démocrates et des écologistes, Parti radical de gauche, Génération écologie, Parti radical de gauche).

 Au moment où j’écris ces quelques lignes, il reste 4 heures aux Oloronais et habitants des communes environnantes qui se sentent concernés pour se rendre à la salle du Bel automne afin de déposer leur bulletin dans l’urne en faveur de l’un des 7 candidat(e)s en lice.

Bâtiment à vendre

 Les vieux Oloronais se souviennent de l’agence Aka, une agence immobilière ouverte rue Justice. Après qu’elle ait cessé son activité, la façade de l’immeuble s’est lentement dégradée jusqu’à devenir une injure pour l’esthétique de la rue. Quelques coups de badigeon et l’installation d’une bâche à la gloire du commerce oloronais (« Achetez malin, achetez dans le coin à Oloron ») tentent depuis quelques temps de réparer des ans l’irréparable outrage.

vente-aux-encheresMais peut-être que tout va changer d’ici peu. Une affiche (ci-contre, cliquer pour l’agrandir) vient d’être apposée sur la façade. Elle informe de la mise en vente aux enchères de la bâtisse (3 pièces au rez-de-chaussée, 5 pièces à l’étage, un grenier et un garage). Mise à prix : 43 000 €. Vente au tribunal d’instance de Pau le 17 février 2017 à 9 heures 30. Avis aux amateurs

Encore une fôte

À l’évidence, ma lecture de la carte de vœux 2017 du maire et du conseil municipal n’a pas été suffisamment attentive. Je ne me pardonnerai jamais d’avoir laissé échapper une faute dont, grâce à la vigilance de Jean-Claude, un lecteur d’Oloronblog, nous allons tous pouvoir profiter. Ce lecteur a relevé la phrase suivante dans le mot du maire : « A travers la caricature, ressort l’ombre et la lumière pour mieux illustrer le caractère. ». Il rappelle, à juste raison, que le verbe s’accorde avec son ou ses sujets. Or, ici, « ressort » a deux sujets, « l’ombre et la lumière ». Donc, sauf à penser que le maire s’est permis une licence poétique, il lui aurait fallu écrire : « « A travers la caricature, ressortent l’ombre et la lumière pour mieux illustrer le caractère. ». CQFD. Et merci à Jean-Claude

4 commentaires sur « Clins d’œil et petites piques du dimanche 22 janvier 2017 »

    1. Didier Casteres n’est pas demissionnaire . le président Lacrampe à proposé une délégation à Mr Casteres. Sur la demande d’un conseiller communautaire le Président répond que au moment ou nous deliberons, nous n’avons pas reçu de courrier de démission.
      Autre sujet.
      Qu’elle peine hier soir de voir notre représentant à l’Assemblée nationale à l’émission de TV . c’est notre territoire qui est montré du doigt. Il va en Syrie et il oublie son territoire avec ces problèmes. Routes coupées par des avalanches, des agriculteurs dans le malheur avec les volailles, les saumons qui meurent dans le saison, une école qui brûle. Et pas de J.Lassalle merci les contribuables.

      J'aime

      1. quelle idée aussi d’aller dans ces émissions où n’importe quel quidam est attendu avec des démonte- pneus entourés d’une cour prêts à mettre le pouce vers le bas et demander la mise à mort… à moins de faire partir du système bien entendu..

        J'aime

Les commentaires sont fermés.