La gestion de la ville d’Oloron bientôt contrôlée par la Chambre régionale des comptes


C’est imparable lors de tout changement de majorité : la nouvelle équipe municipale n’a pas de critique assez dure à l’égard de la gestion de celle qui l’a précédé. Et le coup du bilan se renouvelle tous les ans. Chaque vote du budget est ainsi l’occasion pour les uns d’accuser les autres de la situation catastrophique dans laquelle ils ont laissé les finances communales. En s’appuyant bien entendu sur des chiffres soigneusement sélectionnés. Donc difficile pour les administrés de se faire une opinion sur la réalité des accusations.

Heureusement, il existe un organisme au-dessus de tout soupçon et totalement impartial qui, régulièrement, avec ses magistrats spécialisés, se penche sur la gestion des collectivités locales. Cet organisme, c’est la Chambre régionale des comptes. Ses magistrats se font communiquer toutes les pièces qu’ils jugent utiles (budgets, factures, contrats, délibérations etc.) et à partir de l’étude de ces documents, formulent un certain nombre d’observations et de préconisations qui doivent permettre à la commune contrôlée d’améliorer sa gestion dans le futur.

La ville d’Oloron va ainsi avoir la chance de recevoir très prochainement la visite de ces magistrats. Le maire a en effet été informé que la Chambre régionale des comptes Nouvelle-Aquitaine s’apprête à contrôler la gestion de la commune sur la période 2011-2015. C’est-à-dire une période charnière entre le mandat Uthurry et le mandat Lucbéreilh. Il sera donc intéressant de regarder de près les observations que pourrait formuler la Chambre sur les périodes 2011/2014 et 2014/2015. Il sera encore plus intéressant de prendre connaissance des réponses à ces observations que fourniront à la Chambre les deux principaux intéressés. Mais le fin du fin, ce sera l’interprétation, bien entendu à son profit, que chacun tentera de tirer des observations définitives de la Chambre.

Je le répète, ce type de contrôle n’a rien que de très normal. Oloron a déjà « subi » un contrôle du même ordre pour la période de gestion 2007/2011. Le rapport de la Chambre ainsi que la réponse du maire de l’époque aux observations des magistrats peuvent être consultés en cliquant ici. Où l’on pourra constater que certaines de ces observations semblent encore d’actualité.

Mais pour savoir ce que la Chambre pense de la gestion 2011/2015 de nos élus, il faudra faire preuve d’un peu de patience. Il est peu probable en effet que nous n’ayons le résultat des courses avant l’année prochaine. Donc, pour le vote du prochain budget, au mois d’avril 2017,  attendons-nous au sempiternel renvoi de responsabilité sur la situation financière délicate de notre cité.

3 commentaires sur « La gestion de la ville d’Oloron bientôt contrôlée par la Chambre régionale des comptes »

  1. On ne peut que se féliciter de votre démarche de mettre les rapports publiés par la Cour Régionale des Comptes à la disposition des blogueurs de votre site.
    Ce que je regrette, pour plus de lecture de ces rapports par les citoyens , c’ est
    qu’ ils ne soient pas publiés sur la presse par la CRC, immédiatement après leurs publications.
    Apprendre en 2017 des informations de la période 2007/ 2011, mêmes si pour certaines elles sont encore d’ actualité, n’ est pas une  » new  » toute fraiche comme
    l’ on dit dans le milieu médiatique.
    J’ espère que pour le prochain rapport à venir cela sera corrigé, pour un meilleur fonctionnement de la démocratie, également j’ espère que les vrais journalistes locaux s’ empareront du sujet et le publieront rapidement, quel qu’ en soit le résultat.

    J'aime

  2. Si j’ai donné le lien vers le dernier rapport en date de la Chambre régionale des comptes (CRC) pour ce qui concerne la ville d’Oloron, c’était pour permettre aux lecteurs du blog de vérifier en quoi consiste ce type de document.

    Quant à ces observations définitives de la CRC sur la gestion 2007/2011, elles avaient été notifiées au maire le 21 août 2013. Par suite d’une erreur de manipulation, elles ont été mises en ligne sur le site de la CRC le 25 octobre 2013 avant d’en être promptement retirées. Comme la loi l’y oblige, le maire, Bernard Uthurry, a communiqué ces observations au conseil municipal. une délibération du conseil municipal du 5 novembre 2013 en atteste. Ce rapport a été commenté dans la presse dès le lendemain (peut-être pas en détail, mais l’information est passée). Et a été mis en ligne, cette fois-ci de façon officielle, sur le site de la CRC le 6 novembre 2013.

    Donc publicité du rapport il y a eu. Mais peut-être que la presse sera encore plus vigilante sur le prochain rapport. Et il n’est pas interdit aux citoyens de faire preuve de la même vigilance !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.