Jean Lassalle chez Ruquier : sympathique ou pathétique ?


Il en est ainsi de bien des personnalités médiatiques issues du petit monde de la politique, du spectacle ou des médias : elles ne laissent personne indifférent. D’entrée de jeu, on les aime ou on les rejette. Jean Lassalle a réussi à se glisser dans ce microcosme. Et ce n’est pas son passage dans l’émission de Laurent Ruquier « On n’est pas couché » de samedi soir qui lui aura permis de mettre tout le monde d’accord sur sa personne. Les avis restent en effet très partagés sur sa prestation. Alors ? Sympathique ou pathétique ?

Pathétique ?

Nombreuses ont été les personnes à m’en parler dès dimanche matin. Qui plus est sans que je les branche sur le sujet. Et là, la critique était de mise. Notre député a été jugé unanimement pitoyable. Certains se demandant même si la gentillesse à son égard des journalistes qui l’interviewaient, des journalistes pourtant féroces en règle générale, n’étaient pas tout simplement de la commisération. Une manière de dire : pas besoin qu’on cherche à le rendre ridicule, il se suffit à lui-même. Et puis son appel aux psychiatres pour juger de sa santé mentale en a dérangé (c’est le cas de l’écrire) plus d’un. Il s’agissait probablement d’humour au second ou troisième degré, mais ce type d’humour est très délicat à manier lors d’une émission grand public.

Sympathique ?

Même si, semble-t-il, le cercle des admirateurs est plus restreint que celui des contempteurs, la prestation de Jean Lassalle a été tout de même appréciée par un certain nombre de téléspectateurs. Témoin, le mot que m’a adressé un lecteur d’Oloronblog. Il représente un avis tout aussi respectable que les autres :

« Il faut que vous preniez connaissance si ce n’est pas déjà fait de la remarquable prestation de notre député Jean Lassalle à l’émission de France 2 On n’est pas couché ce dernier samedi soir….. On y cause d’Un berger à l’Elysée , de Total à défaut de Toyal , de Bachar el Assad et même de pusillanimité ……. de Francois bien sûr et l’on peut y voir quelques images du film de Carles et Lespinasse dont aucune télé n’a voulu et qui sort donc au cinéma.

L’ami Jean se fait un peu bousculer sur son absentéisme à l’Assemblée et sur la réhabilitation de Bachar bien sûr ….mais aussi sur le dévoilement dans le film d’un appel perso de Juppé ainsi que de la réception d’un courriel de Macron !

Pittoresque et amusant comme sait l’être le député qui n’a pas ménagé sa peine ni ses remerciements »

Alors ? Sympathique ou pathétique ?

Goûtant peu ce type d’émission, je me suis fait cependant un devoir de la regarder en replay (cliquer ici) . Mon avis est pour le moins mitigé

Sur la forme, j’ai trouvé le Jean Lassalle de samedi soir très différent de celui que nous connaissons ici. L’esprit est toujours vif. Mais par intermittences. Quant à l’humour, il l’avait laissé à la porte du studio. Je l’ai trouvé triste, guindé. Un peu comme s’il jouait (mal) un rôle de composition, comme s’il tenait par son sérieux et sa distance à « faire » président.

Sur le fond, c’était plutôt le néant. S’il suffisait de parler aux gens pour résorber le chômage (c’est sa solution), ça se saurait. Quant à sa version de la situation en Syrie et à son appréciation de Bachar el-Assad qu’il a rencontré il y a quelques jours, elle est pour le moins embrouillée et pas loin sur certains aspects de la théorie complotiste.

Au final, je dirai donc que j’ai trouvé la prestation du député d’Oloron plutôt pathétique. Mais, pour rester sur une note optimiste, je crois que l’on aurait pu s’attendre à pire.

9 commentaires sur « Jean Lassalle chez Ruquier : sympathique ou pathétique ? »

  1. Nouste Jean a toujours été quelqu’un de théâtral, qui a toujours aimé se mettre en scène, un grand fanatique des effets de manche. Il semble évident que dans le passé cela lui a servi à se faire remarquer, et donc à capter une audience.
    Maintenant, quand on a vu certaines de ses frasques récentes auprès des media facilement complices, et surtout quand on a visionné certaines séquences de l’émission de Ruquier, on se dit que d’évidence il est en train de déraper vers la schizophrénie, la vraie. Mentalement il occulte sa fonction et ses responsabilités dans la vraie vie, pour n’être plus qu’un acteur qui joue sa comédie dans son microcosme délirant. Alors oui, je serais lui, j’irais consulter sans attendre un psychiatre. C’est triste, mais même si je ne suis pas du tout psy moi-même, je ne pense guère me tromper dans ma préconisation..

    Aimé par 1 personne

  2. Il est pittoresque loin du parisianisme médiatique, je n’apprécie pas son voyage en Syrie …. c’est sa plus grosse erreur. Sa force, il représente très bien le monde rural. Il est vrai, à l’écart de ces studios qui tronçonnent ses interventions.

    J'aime

    1. oui il est clair qu’il n’est pas dans son élément.Qui le serait au milieu d’animateurs ou cocaïne et alcool sont de la partie pour « être en super forme » quand le top est donné…
      Pour la syrie je ne suis pas d’accord. Il ne s’agit pas de défendre le régime des Assad ( d’ailleurs dans cette partie du monde , démocratie est un mot vide de sens) mais d’être pragmatique or la France a eu tout faux. « les complotistes », là aussi mot à la mode pour définir les opposants à une politique avaient raison dés le début. nous avons été manipulés il faut bien le reconnaitre.

      J'aime

  3. Jean, est inexistant sur le territoire. Il va en Syrie et il oublie les communes qui doit représenter à l’Assemblée. Quand on regarde son bilan, 2.000000€ pour une plate forme à lescum pour rien, une position dans le debat sur la montagne ridicule, IPHB. En difficulté financière, pas de position claire sur les problèmes agricole, pas un mot sur les problèmes de son suppléant basque impliqué dans la viande de cheval. Alors sa raison d’aller en Syrie ou de vouloir aller à l’Élysée n’est pas crédible. Jean, penses à tes brebis et ne les oublis pas dans tes transhumance……..

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.