Clins d’œil et petites piques du dimanche 12 mars 2017


 

Jean Lassalle a donné signe de vie : ce sera le premier sujet. Suivra l’annonce d’une exposition qui intéressera tous les Oloronais intéressés par la vie de notre ville au siècle passé. Viendront enfin trois clins d’œil en direction de l’orthographe, de la politique et de l’ouverture de la pêche. 

Réserve parlementaire : Jean Lassalle prend contact

Dans le billet de dimanche dernier, je publiais le texte du courriel adressé à Jean Lassalle pour lui demander quels étaient ses critères pour déterminer les heureux bénéficiaires de sa réserve parlementaires ainsi que le montant de l’aide dispensée à chacun d’eux. Pour être honnête, j’étais persuadé que ce mail ne recevrait aucun écho.

Erreur de ma part ! Le 9 mars, un courriel m’a été adressé par sa collaboratrice parlementaire Lysiane Palacin : « Bonjour Monsieur Adam, Jean LASSALLE a bien reçu votre message et vous en remercie. Il souhaiterait s’entretenir avec vous concernant votre demande quant à l’utilisation de sa réserve parlementaire. Serait-il possible que vous me communiquiez votre numéro de téléphone pour qu’il puisse vous appeler ? ».

Je me suis bien sûr empressé de transmettre le renseignement demandé. À l’heure où j’écris ces lignes, mon mobile reste désespérément silencieux. Mais comment blâmer notre député ? Il a en ce moment fort à faire pour trouver avant vendredi prochain dernier délai les 211 parrains et marraines qui lui permettront de se présenter aux élections présidentielles. Normal que vu ces circonstances la requête du blogueur soit le cadet de ses soucis.

Oloron d’antan : nouvelle exposition d’Éric Ignacel

Au mois d’octobre dernier, Éric Ignacel avait exposé aux établissements Nicolas Fleurs quelques dizaines de cartes postales anciennes du quartier Notre-Dame et du secteur de La Poste. Fort du succès remporté par cette première expérience, notre collectionneur a décidé d’exposer de nouvelles pièces et de nouveaux documents du siècle dernier puisés dans ses réserves : photos anciennes de notre cité, en-têtes de factures d’entreprises et industries oloronaises, boîtes de chocolat Rozan, bouteilles siglées du nom de débitants de boissons oloronais (Gabe, Deschler, Café de la Poste etc…).

Cette exposition sera visible à partir du mardi 14 mars, toujours aux « Ets Nicolas Fleurs », 2 avenue Sadi-Carnot. Ci-dessous, un avant-goût de ce que vous pourrez voir, au milieu des fleurs du magasin. Mais c’est 1000 fois mieux en vrai.

Expo

Un « e » parasite ?

Il paraît que les noms propres n’ont pas d’orthographe. Mais n’est-ce pas là une excuse pour tous ceux qui ont quelques comptes à régler avec cette matière ? Ci-dessous, la photo d’un panneau placé à l’angle de la rue des Chevaux. On peut y lire l’inscription suivante « Eglise Ste CROIX par Biscondeau ». Cherchez l’erreur

Panneau Biscondau

Équilibre et politique

Comme bien d’autres disciplines, la politique est affaire d’équilibre. À trop pencher d’un côté ou de l’autre, on risque la chute. Je ne sais si le jeune aperçu ce vendredi au Jardin public juché sur un fil tendu entre deux arbres (photo ci-dessous) se destine plus tard à une fonction élective. En tout cas, il ne manque pas d’aplomb. Une qualité aussi indispensable que l’équilibre pour réussir dans ce milieu.

Équilibre et politique

Ouverture de la pêche

Oui, c’était hier l’ouverture générale de la pêche dans les cours d’eau de première catégorie. Je ne crois pas que le bassin du Jardin public appartienne à cette famille. Mais cela me donne l’occasion de reproduire ci-dessous une nouvelle photo prise par Pierre Claverie, ancien correspondant du journal Sud-Ouest à Oloron. Elle date de 1967 et montre des jeunes massés autour du bassin avec leurs cannes, d’autres pataugeant dans l’eau armés d’épuisettes, tous en quête d’un improbable pesquit.

Pêcheurs (1967)

Et, par association d’idées, cela me donne aussi l’occasion de signaler, bien sûr pour le déplorer, que les jets d’eau de ce bassin remis à neuf l’an dernier ne fonctionnent plus depuis des mois. Problème technique ? Souci d’économie ?

Un commentaire sur « Clins d’œil et petites piques du dimanche 12 mars 2017 »

  1. équilibre et politique: On peut dire en regardant la photo que c’est aussi au ras des pâquerettes. Plus sûre sera la chute.

    enfin moi je dis ça je dis rien.. hein..

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.