Passé industriel d’Oloron : un votaphiliste nous ouvre sa collection

Il y a deux manières de collectionner les factures. La première est ouverte à tout le monde : il suffit de se comporter en acheteur compulsif. La seconde est réservée à un groupe de passionnés qui se scindent eux-mêmes en deux catégories, les notaphiles et les votaphilistes. Jacques Bordenave appartient à la famille des votaphilistes. C’est-à-dire qu’il collectionne les factures anciennes. Lire la suite « Passé industriel d’Oloron : un votaphiliste nous ouvre sa collection »