De la bonne méthode pour injurier publiquement quelqu’un sans encourir les foudres de la Justice (chronique « et les juristes appelleront ça la jurisprudence Lucbéreilh »)

J’indiquais dans un précédent billet attendre d’avoir entre les mains l’intégralité du jugement du tribunal correctionnel dans l’affaire d’injure publique m’opposant à monsieur Lucbéreilh avant de faire connaître mon point de vue. Ce jugement, j’en dispose depuis hier. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il me laisse songeur, et c’est là un euphémisme. Lire la suite « De la bonne méthode pour injurier publiquement quelqu’un sans encourir les foudres de la Justice (chronique « et les juristes appelleront ça la jurisprudence Lucbéreilh ») »

Lucbéreilh, poursuivi pour injure publique et relaxé : la réaction en trois temps du blogueur

Rappel des faits : au cours d’un point presse, monsieur Lucbéreilh traite le blogueur de « pervers narcissique ». Celui-ci porte plainte pour injure publique. Un juge d’instruction met en examen puis renvoie devant le tribunal correctionnel l’injurieur. Ce dernier est relaxé par le tribunal. Ce qui déjà prouve que la Justice n’est pas une science exacte puisque, appelés à se prononcer sur les mêmes faits, deux catégories de magistrats ont une appréciation différente sur leur nature. Réaction en trois temps du blogueur sur cette relaxe.

Lire la suite « Lucbéreilh, poursuivi pour injure publique et relaxé : la réaction en trois temps du blogueur »