La route qui mène (presque) quelque part

Il y a de cela un an, à un jour près, oloronblog publiait un article sur « La route qui ne mène nulle part ». J’évoquais là ce tronçon de voie de 920 mètres de long qui partait depuis le rond-point Bordelongue et s’arrêtait au pied des coteaux du Gabarn. L’amorce en quelque sorte de la future déviation Gabarn-Gurmençon. Lire la suite « La route qui mène (presque) quelque part »