La brigade du dazibao a encore frappé !

Autrefois, on trouvait dans son journal la « pensée du jour ». À Oloron, depuis quelques semaines, ce serait plutôt la « pensée de la nuit », placardée à l’heure du laitier, tel un dazibao, sur une vitrine ou un pignon d’immeuble. Il y a 15 jours, c’était un proverbe mexicain affiché sur une façade de la rue Jéliote ; la semaine dernière, c’était au tour d’un aphorisme de Jacques Prévert d’être placardé sur la vitrine d’un local commercial inoccupé de la place de Jaca. Cette nuit, la brigade a poursuivi son action en plaquant son message sur la vitrine de l’ex-magasin Au Chic de Paris, place Amédée-Gabe. Lire la suite « La brigade du dazibao a encore frappé ! »

Oloron, capitale éphémère du street art – Paris n’a qu’à bien se tenir (chronique diaporamas)

Street art - abbé PierreAu-delà du titre un peu ironique de ce billet, il faut saluer ici l’initiative d’élèves du lycée agricole de Soeix qui, avec la complicité de la mairie d’Oloron, ont su sortir durant quelques heures la rue Louis-Barthou de sa torpeur et de sa grisaille. En en faisant durant quelques heures, grâce à leur imagination et leur créativité, une artère animée, pleine de couleurs. C’est ça, l’effet street art. Lire la suite « Oloron, capitale éphémère du street art – Paris n’a qu’à bien se tenir (chronique diaporamas) »

Clins d’œil et petites piques du lundi 19 décembre 2016

Quatre sujets au sommaire de ce billet. Deux d’entre eux peuvent être qualifiés de sérieux (« Accueil des migrants : bientôt + 13 ? » et « Hébergement dans les EPHAD oloronais : point de vue d’un médecin »). Les deux autres sont quand même plus légers (« Oloron, capitale béarnaise du Street Art ? » et « Les mots pour le dire »). Lire la suite « Clins d’œil et petites piques du lundi 19 décembre 2016 »