Raymond Villalba, ou la machine à remonter le temps

C’est donc à Raymond Villalba que va échoir la rude tâche de prendre la succession de Robert Bareille au sein du conseil municipal. Il n’était pourtant pas le premier sur la liste à pouvoir occuper le poste. En effet, la loi (article L. 270 du Code électoral pour être précis) prévoit que « Le candidat venant sur une liste immédiatement après le dernier élu est appelé à remplacer le conseiller municipal élu sur cette liste dont le siège devient vacant ». Or le candidat venant immédiatement après Robert Bareille sur la liste où ce dernier avait été élu était… une candidate, Céline Commenges. Pour une raison personnelle, ou politique (les élus de l’opposition ont peut-être tenu à ce que soit un élu communiste qui succède à un autre élu communiste), elle a renoncé à cette fonction, laissant donc la voie libre à Raymond Villalba, candidat placé juste après elle sur la liste. Lire la suite « Raymond Villalba, ou la machine à remonter le temps »