À compter du 1er septembre, la communication de la commune, de la CCHB et d’autres institutions est placée en liberté surveillée (chronique « les élections approchent »)

Il est toujours tentant pour un candidat aux élections municipales d’utiliser les moyens humains, techniques, matériels et financiers d’une collectivité (secrétariat, téléphone, véhicule, photocopieur, ordinateur, journal municipal, site internet etc. etc.) pour mener sa propre campagne électorale. D’abord parce que cela ne lui coûte rien : c’est le contribuable qui paie. Ensuite parce que, s’agissant des moyens de communication, il est sûr de toucher un public beaucoup plus large que s’il effectuait sa propagande avec ses seuls petits moyens, dans son coin. Lire la suite « À compter du 1er septembre, la communication de la commune, de la CCHB et d’autres institutions est placée en liberté surveillée (chronique « les élections approchent ») »