Communauté de communes du Haut-Béarn : une situation financière préoccupante (chronique « sonnette d’alarme »)

La moitié des 4 heures de réunion du conseil communautaire de la communauté de communes du Haut-Béarn (CCHB) a été consacrée à l’examen des orientations budgétaires 2018 de la collectivité. Les trois-quarts de ce temps ont été employés par le président Daniel Lacrampe à lire quasiment ligne par ligne les 30 pages du document qui était mis en débat. Je le soupçonne d’avoir cherché par ce long monologue introductif à épuiser l’attention et la patience de ses éventuels contradicteurs. Que retenir de ce document (à très clair, très complet et n’esquivant pas les difficultés auxquelles est confrontée la CCHB) et de ce débat qui n’aura donc duré en fait que 30 minutes ? Lire la suite « Communauté de communes du Haut-Béarn : une situation financière préoccupante (chronique « sonnette d’alarme ») »

À quelle sauce budgétaire les Oloronais seront-ils accommodés cette année ? (chronique orientations budgétaires 2018)

Le conseil municipal du lundi 12 mars s’ouvrira sur le débat des orientations budgétaires 2018. Obligatoire dans les deux mois qui précèdent le vote du budget dans les communes de plus de 3 500 habitants, il a pour objet d’informer le conseil municipal sur la situation financière de la commune et, comme son nom l’indique, de présenter les grandes orientations pour l’année à venir. Lire la suite « À quelle sauce budgétaire les Oloronais seront-ils accommodés cette année ? (chronique orientations budgétaires 2018) »

Coup de projecteur sur le personnel communal oloronais

Rarement à l’honneur, sauf lorsqu’il s’agit de fustiger son temps de travail, ses pauses café à rallonge ou son absentéisme, le personnel communal est, plus que les élus, indispensable au bon fonctionnement d’une commune, à Oloron comme ailleurs. On se pose souvent des questions sur ces agents municipaux dont le seul patron est le maire : combien « coûtent-ils » ? combien sont-ils ? quels avantages en nature leur sont accordés ? quel est leur temps de travail ? Un décret ministériel tout récent fait obligation d’intégrer ces informations dans le rapport d’orientation budgétaire qui est débattu en conseil municipal avant le vote du budget. Que contient ce document pour ce qui concerne le personnel communal oloronais ? Lire la suite « Coup de projecteur sur le personnel communal oloronais »

Relation partielle, sinon partiale, du conseil municipal du 24 mars 2017

Des engagements antérieurs, comme on dit, ne m’ont pas permis d’assister à l’intégralité du conseil municipal présidé ce 24 mars par Daniel Lacrampe. Les 90 minutes de séance dont j’ai été l’un des observateurs m’ont tout de même donné l’occasion de relever un certain nombre d’informations que je me fais un plaisir de partager ici. Lire la suite « Relation partielle, sinon partiale, du conseil municipal du 24 mars 2017 »

Conseil municipal du 24 mars : quelle sauce budgétaire nous mijotent nos élus pour 2017 ?

Le billet d’hier donnait un aperçu des principales délibérations sur lesquelles le conseil municipal de ce 24 mars 2017 aura à se prononcer. Mais j’ai gardé pour la bonne bouche ce qui constituera le menu principal de cette séance de travail : le débat sur les orientations budgétaires. Seront à ce moment-là de la réunion examinées à partir d’un rapport de 40 pages rédigé en interne les grandes lignes du budget communal 2017. Qu’est-ce qui a appelé mon attention dans ce document ? Lire la suite « Conseil municipal du 24 mars : quelle sauce budgétaire nous mijotent nos élus pour 2017 ? »

Quels sont les responsables de la situation financière actuelle de la commune d’Oloron ?

Autant le dire tout de suite : je n’attends rien de positif du débat sur les orientations budgétaires 2016 qui opposera les deux camps du conseil municipal lundi prochain. La discussion va vite tourner à la partie de ping-pong. Les uns mettront en cause le bilan des autres… qui les renverront à leurs propres errements. Pour tenter de démêler le vrai du faux dans ces affirmations contradictoires et péremptoires, voici des tableaux dressés à partir de chiffres puisés dans une base de données irréfutable (pour accéder au site du ministère, cliquer ici). Lire la suite « Quels sont les responsables de la situation financière actuelle de la commune d’Oloron ? »

Conseil municipal d’Oloron : et le débat cessa faute de « débattants »

Conseil municipal OloronEn cette veille de Pâques, c’était jour de débat au Conseil municipal d’Oloron. Débat d’orientations budgétaires, s’entend. Un moment d’échange prévu par la loi pour donner aux conseillers municipaux l’occasion de prendre connaissance et de discuter des grands axes, en recettes comme en dépenses, en fonctionnement comme en investissement, de ce que sera le budget de la commune pour 2015.

Que retenir de cette séance très suivie (60 « spectateurs »), sans pour autant en faire ici le compte-rendu ? Les journalistes, dont c’est le métier, sauront en effet le faire mille fois mieux que moi. Le fait majeur, et nul doute qu’ils titreront là-dessus, c’est le départ précipité des conseillers d’opposition.

Dans un premier temps, l’adjoint aux finances prit la parole. En ânonnant quelque peu, il donna lecture du document d’orientations budgétaires. Un document sans surprise quand il émane d’une municipalité d’alternance et qui peut se résumer comme suit : nous avons trouvé une situation financière dégradée sur le plan de l’endettement comme des dépenses. Nous ferons mieux sans augmenter les taux d’imposition, sans emprunter, avec une meilleure recherche des subventions.

Départ des conseillers d'opposition
Les élus d’opposition quittent la séance

Jugeant par leur porte-parole le débat stérile, les chiffres avancés par la majorité étant dépourvus selon eux de toute sincérité, les élus de l’opposition se levaient comme un seul homme (ou, parité oblige, comme une seule femme) refusant d’entamer toute discussion et donnant rendez-vous pour le vote du budget qui est prévu le 13 avril.

Ils étaient accompagnés dans cette sortie à l’évidence préméditée par la moitié des auditeurs présents dans la salle… sous les huées et ricanements de l’autre moitié de la salle, composée de partisans du maire. À partir de là, la réunion perdait tout son sel et Hervé Lucbéreilh ne tardait pas à lever la séance après que quelques-uns des conseillers aient pris la parole pour dire tout le mal qu’ils pensaient de l’attitude de leurs collègues de l’opposition….. sous les applaudissements des auditeurs encore présents.

Pas sûr que la démocratie gagne quoi que ce soit dans ce type de joute. Mais Oloron fait-elle bien exception en ce domaine ? Match retour donc le 13 avril. Il est recommandé à ceux qui voudraient y assister d’arriver en avance s’ils veulent disposer d’une place assise.