La charge de l’opposition municipale contre le maire d’Oloron et les réponses en défense de ce dernier lors du conseil municipal du 12 décembre 2018

La sévérité du rapport de la chambre régionale des comptes à l’égard du maire d’Oloron sera-t-elle ce qu’a été le Fouquet’s pour Nicolas Sarkozy, le scooter pour François Hollande… ou le bout de sparadrap pour le capitaine Archibald Haddock, à savoir un embarras dont il aura bien du mal à se défaire ? En tout cas, il y a peu d’espoir qu’il puisse compter sur la bienveillance de l’opposition municipale (et d’ailleurs d’une bonne partie de sa majorité) pour l’aider à faire oublier cet épisode peu glorieux de sa vie politique. Bien au contraire, tout sera fait pour en entretenir le souvenir, au moins jusqu’en 2020, dans la mémoire des électeurs oloronais. Lire la suite « La charge de l’opposition municipale contre le maire d’Oloron et les réponses en défense de ce dernier lors du conseil municipal du 12 décembre 2018 »

Jean Lassalle veut rassembler les Français… mais diviser les Hauts-Béarnais

Sans doute suis-je loin d’être l’un des premiers à l’observer, mais avez-vous remarqué la forte similitude qui existe entre la carte de la Corse et celle de la communauté de communes de la Vallée d’Aspe ? Ceux qui voudraient encore s’en convaincre peuvent le vérifier en comparant les deux photos ci-dessous. Lire la suite « Jean Lassalle veut rassembler les Français… mais diviser les Hauts-Béarnais »

Oloron, championne de la croissance verte

1. Signature d’une convention avec le ministère de l’Environnement

Ségolène Royal a reçu ce 12 mai en son ministère les représentants de 80 nouveaux territoires à énergie positive pour la croissance verte (ici une vidéo qui, en moins de 2 mn, présente de manière attrayante ce qu’est dans l’idéal un territoire à énergie positive). Au nombre desquels figure la commune d’Oloron. Par les temps qui courent, je ne me hasarderai pas à comparer ces 80 élus aux 80 chasseurs qui, dans la chanson, étaient au rendez-vous de la marquise. Quand bien même s’agirait-il en l’espèce de chasseurs de subventions. Lire la suite « Oloron, championne de la croissance verte »

Conseil municipal du 11 avril : le dossier camping municipal vire à la séance de théâtre de boulevard

En ce 11 avril, il y avait animation devant la mairie avec la « casserolade » qui a réuni une bonne centaine d’interprètes autour du chef Éric Pétetin. L’animation s’est ensuite poursuivie durant 4 heures et demi (de 18 heures 30 à 23 heures), sur un autre registre, dans la salle du conseil. Grâce à (ou à cause de… cela dépend du point de vue auquel on se place) une opposition plus pugnace et maîtrisant mieux ses dossiers que de coutume. Lire la suite « Conseil municipal du 11 avril : le dossier camping municipal vire à la séance de théâtre de boulevard »

Destination du camping municipal : la transparence n’est pas au rendez-vous

Il y a eu au moins un point d’accord entre majorité et opposition lors du dernier conseil municipal. Un point d’accord sur un sujet important : le camping municipal. Tout le monde considère en effet que la délégation de service public, mode de gestion qui a présidé au fonctionnement de cet équipement jusqu’au 31 décembre dernier, n’était sans doute pas le système le mieux adapté.

Mais les avis divergent tout de suite dès qu’il faut trouver un plan B : Lire la suite « Destination du camping municipal : la transparence n’est pas au rendez-vous »

Place du Foirail : le maire fait machine arrière

Parking FoirailPetit rappel : le maire a pris le 9 décembre un arrêté municipal interdisant au public l’accès de la place du Foirail. Objectif : montrer que cet espace de terrain n’est pas public, qu’il peut donc être déclassé du domaine public de la commune et vendu à deux personnes privées qui souhaitent l’acquérir. L’opposition municipale saisit le Tribunal Administratif pour Lire la suite « Place du Foirail : le maire fait machine arrière »

Déviation Gabarn-Oloron : des opposants se manifestent à nouveau

Banderole 1
Cliquer dessus pour agrandir

 

Durant la pause de midi aujourd’hui, une grande banderole a été tendue sur la partie supérieure d’un local commercial situé au pied de la rue Dalmais. Un local que les anciens Oloronais, les très anciens, s’obstinent à appeler « Chez Marti ». Sur ce tissu, en grandes lettres rouges : « Oui au référendum. Oui au débat public ».

Banderole2
Cliquer dessus pour agrandir

Un texte quelque peu énigmatique pour celui qui n’est pas très au fait de la chronique oloronaise. Heureusement, un petit panneau est posé au pied de la banderole. En lettres vertes : « Déviation Gabarn Gurmençon ». Bon sang, mais c’est bien sûr ! Des opposants à la déviation Gabarn-Gurmençon ont demandé il y a quelques semaines l’organisation d’un référendum et d’un débat public sur le projet. Ils matérialisent aujourd’hui leurs exigences.

Et une question vient à l’esprit : tout ça pour quoi ? Ces opposants ont-ils décidé de faire de « Chez Marti » leur base d’action, un lieu de rencontre et d’expression des citoyens sur ce projet de déviation ? Faute d’accord du maire pour organiser un référendum sur la question, comptent-ils y organiser leur propre référendum ?

En matière de communication, ils ont, on le voit, encore quelques progrès à faire. Mais notre presse locale saura sans nul doute dans les tout prochains jours nous apporter toutes les explications voulues.