Eurêka ! Lucbéreilh a déniché la première « tête de gondole » de sa liste !

Il en a déjà sollicité beaucoup. Et beaucoup se défilent. Quand on est un tant soit peu connu à Oloron, on ne se presse pas pour répondre à l’invitation de jouer les « têtes de gondole » (= les candidat.e.s qui vont tirer la liste vers le haut), sur la liste d’un maire sortant dont les bookmakers londoniens coteraient la victoire à cent contre un. Et puis il y a les péripéties judiciaires qui empoisonnent le climat. Des auditions ont encore eu lieu ces derniers jours. Il n’est donc pas exclu que le procureur de la République rende prochainement sa décision. Trois options s’offrent à lui : 1/ classement sans suite 2/ ouverture d’une information judiciaire 3/ renvoi devant le tribunal correctionnel. Lire la suite « Eurêka ! Lucbéreilh a déniché la première « tête de gondole » de sa liste ! »

Projet de carrières du Bager : la question que personne ne pose… et pourtant…

Le 25 novembre dernier, l’ACCOB (association pour la conservation du cadre de vie à Oloron et au Bager) invitait élus et citoyens à venir faire le point du projet des carrières en un lieu symbolique de la forêt du Bager, la borne 12. L’occasion a été ainsi donnée à l’ensemble des listes ou des candidats déjà déclarés ou putatifs de faire connaître leur position sur le dossier. Examinons ci-après ces 4 positions, assaisonnons-les d’un commentaire, puis évoquons pour terminer une question qui n’est pas venue jusqu’à présent sur le tapis… et pourtant… Mais revenons auparavant en quelques lignes sur la genèse de l’histoire. Lire la suite « Projet de carrières du Bager : la question que personne ne pose… et pourtant… »

La liste citoyenne LCO2020 serait-elle le faux-nez de La France Insoumise ? (chronique irritante « municipales 2020 »)

« Mon Dieu, gardez-moi de mes amis ! Quant à mes ennemis, je m’en charge ! ». Tout le monde connaît cette citation attribuée à plusieurs auteurs, dont Voltaire. Elle m’est venue à l’esprit lorsque, par le biais de La République, j’ai appris que la liste citoyenne LCO2020 venait de recevoir un soutien quelque peu encombrant.

Lire la suite « La liste citoyenne LCO2020 serait-elle le faux-nez de La France Insoumise ? (chronique irritante « municipales 2020 ») »

Municipales 2020 : la liste citoyenne a désigné officiellement sa tête de liste, Nathalie Pastor

Nathalie Pastore LCO2020
Crédit photo : LCO2020

Le communiqué de LCO2020 est tombé hier soir à 22 heures 31 : « Nathalie PASTOR, animatrice reconnue du milieu associatif oloronais a été élue tête de liste par la LCO2020 (Liste Citoyenne Oloron 2020) parmi 17 autres colistiers et colistières. Elle sera le visage du projet de renouvellement politique qui portera les valeurs de l’écologie, de la solidarité et de l’économie locale résiliente à Oloron et sur le territoire du Haut Béarn » Lire la suite « Municipales 2020 : la liste citoyenne a désigné officiellement sa tête de liste, Nathalie Pastor »

Municipales 2020 : quand les militants LaREM oloronais, tels des militants socialistes mourenxois, s’apprêtent à s’égailler dans la campagne… municipale sur deux listes concurrentes

Oloronblog tient à présenter des excuses à ses lecteurs : le blog va se fendre d’un nouvel article pour évoquer les tergiversations des militants d’un mouvement politique dont l’implication dans notre cité reste confidentielle. Mais ce n’est tout de même pas la faute du blogueur si LaREM Oloron fait une nouvelle fois l’actualité locale via une interview de son animateur dans La République de ce matin. Lire la suite « Municipales 2020 : quand les militants LaREM oloronais, tels des militants socialistes mourenxois, s’apprêtent à s’égailler dans la campagne… municipale sur deux listes concurrentes »

Municipales 2020 : LaREM, combien de divisions ?

Le mot « division » figurant dans le titre du présent billet peut s’entendre de deux manières : 1/ division au sens d’importance des troupes ; 2/ division au sens de dissensions. Un entrefilet dans La République de ce matin, nous montre que du côté de Pau, c’est bien parti au moins pour ce qui est de la division-dissension : alors que la représentation départementale de LaREM a annoncé son soutien à François Bayrou, les animateurs de l’antenne paloise ont pour leur part décidé de rallier une autre liste. Et à Oloron, comment ça se passe ? Lire la suite « Municipales 2020 : LaREM, combien de divisions ? »

Municipales : quand l’analyse du Piéton de Sud-Ouest rejoint celle du blogueur… ou vice versa

Signalé par un lecteur, transmis par un autre, voici, in extenso, le clin d’œil du Piéton dans Sud-Ouest de ce jour. Le blogueur ne saurait mieux dire. Ne serait-ce que parce que le constat du Piéton, qui vient compléter heureusement le billet publié ce matin sur Oloronblog, est aussi celui que le blogueur a déjà relevé à maintes reprises ici. Lire la suite « Municipales : quand l’analyse du Piéton de Sud-Ouest rejoint celle du blogueur… ou vice versa »

Municipales : la « liste citoyenne » serait-elle un caillou dans la chaussure de la « liste de gauche » ?

Ce matin, La République nous fait part de la volonté de la « liste de gauche » de s’appuyer sur un collectif qui aura pour mission d’aller à la rencontre de la population afin de l’associer à la construction du projet municipal qu’elle portera lors des prochaines municipales. Reste à voir comment se concrétiseront sur le terrain ces bonnes intentions. Il est donc trop tôt pour réagir à cette initiative intéressante.

En revanche, le blogueur a été interpellé par la dernière partie de l’article Lire la suite « Municipales : la « liste citoyenne » serait-elle un caillou dans la chaussure de la « liste de gauche » ? »

Une cure de silence s’impose

Comme attendu, cette rentrée de septembre marque un premier frémissement de la campagne électorale qui se conclura au mois de mars prochain. Dans l’ombre, des listes commencent à prendre forme, des programmes s’élaborent, faisant appel ou pas au concours effectif des administrés. Dans la lumière, quelques candidats sortants qui ne demandent qu’à être réélus multiplient les points-presse sur leur activité municipale ou intercommunale, se laissent aller à quelques interviews ou communiqués de presse. Lire la suite « Une cure de silence s’impose »

À compter du 1er septembre, la communication de la commune, de la CCHB et d’autres institutions est placée en liberté surveillée (chronique « les élections approchent »)

Il est toujours tentant pour un candidat aux élections municipales d’utiliser les moyens humains, techniques, matériels et financiers d’une collectivité (secrétariat, téléphone, véhicule, photocopieur, ordinateur, journal municipal, site internet etc. etc.) pour mener sa propre campagne électorale. D’abord parce que cela ne lui coûte rien : c’est le contribuable qui paie. Ensuite parce que, s’agissant des moyens de communication, il est sûr de toucher un public beaucoup plus large que s’il effectuait sa propagande avec ses seuls petits moyens, dans son coin. Lire la suite « À compter du 1er septembre, la communication de la commune, de la CCHB et d’autres institutions est placée en liberté surveillée (chronique « les élections approchent ») »