Quand Jean Lassalle assure François Bayrou de ses « sentiments Béarnais » (chronique « Amicalement vôtre »)

Notre député, Jean Lassalle, s’est fendu le 29 mars dernier d’une lettre ouverte où l’on peut déceler une pointe d’acrimonie à l’adresse de celui qui fut son ami de 30 ans, François Bayrou. « Lettre ouverte », puisqu’il a expédié une copie de sa missive à tous les maires du Béarn, à tous les présidents des communautés de communes, aux conseillers départementaux du Béarn, au préfet et, tant qu’il y était, au président de l’Académie du Béarn. Un lecteur du blog destinataire du courrier parlementaire m’en a transmis un exemplaire. Vous le trouverez, en fichier et en « texte déroulant », à la fin du présent billet. Lire la suite « Quand Jean Lassalle assure François Bayrou de ses « sentiments Béarnais » (chronique « Amicalement vôtre ») »

La rue Palassou remise à sens unique le 21 mars 2016

Le 29 février, le maire a envoyé une lettre aux habitants de la rue Palassou. Enfin, quand j’écris « aux habitants de la rue Palassou », pas à tous : ma boîte aux lettres n’a rien reçu. Cette lettre m’a été transmise par un riverain résidant à quelques numéros de maison. Elle figure au bas du présent billet. Que nous apprend-elle ? Que suite à l’enquête circulation effectuée il y a quelques semaines, Lire la suite « La rue Palassou remise à sens unique le 21 mars 2016 »

Le maire fait « péter » ses galons

Lettre du maire aux riverains Palassou007

« Faire péter ses galons » : expression de l’argot militaire qui désigne – c’est du moins ma définition – une personne qui fait une crise d’autorité du style : « C’est moi le chef, ici ! », phrase qu’elle accompagne d’un coup de menton.

Ce matin, dans les boîtes (avec accent circonflexe) aux lettres de la rue Palassou,les riverains ont trouvé une lettre signée du maire. Objet de la missive : Lire la suite « Le maire fait « péter » ses galons »