« Point chaud » du Jardin public : détails sur les conditions d’attribution

Avertissement aux âmes sensibles : je vais dire du bien de la mairie dans ce billet consacré à l’attribution du « point chaud » ouvert depuis le 1er août dans le Jardin public. Mais pour ne pas perdre la main, je vais commencer par quelques « amabilités ». Car si, sur la forme, on peut considérer que le dossier a été conduit de la bonne manière, sur le fond, on peut juger qu’au moins au départ il a été traité au mépris de la démocratie et de la transparence. Lire la suite « « Point chaud » du Jardin public : détails sur les conditions d’attribution »

Oloron, championne de la croissance verte

1. Signature d’une convention avec le ministère de l’Environnement

Ségolène Royal a reçu ce 12 mai en son ministère les représentants de 80 nouveaux territoires à énergie positive pour la croissance verte (ici une vidéo qui, en moins de 2 mn, présente de manière attrayante ce qu’est dans l’idéal un territoire à énergie positive). Au nombre desquels figure la commune d’Oloron. Par les temps qui courent, je ne me hasarderai pas à comparer ces 80 élus aux 80 chasseurs qui, dans la chanson, étaient au rendez-vous de la marquise. Quand bien même s’agirait-il en l’espèce de chasseurs de subventions. Lire la suite « Oloron, championne de la croissance verte »

Conseil municipal du 11 avril : le plus intéressant de l’ordre du jour

Le conseil municipal sera appelé lundi prochain à délibérer sur plus de 40 dossiers, dont 6 comptes de gestion, 6 comptes administratifs et 6 budgets primitifs. Le Conseil économique, social et environnemental local (Cesel) a été réuni ce vendredi pour être informé des questions de l’ordre du jour. En l’absence de Monsieur le maire, retenu à la même heure par le conseil de communauté à la CCPO. Mais ce fut sans doute un mal pour un bien car, cela se constate d’ailleurs dans bien des assemblées, la parole des participants a été ainsi plus libre.

Pour connaître le détail de cet ordre du jour du 11 avril, il vous suffit de cliquer sur le lien suivant qui vous renvoie vers le site internet de la commune. Il serait fastidieux de revenir ici sur chacun des dossiers. Le blogueur vous propose donc de façon tout à fait arbitraire une sélection des questions qui lui ont paru les plus dignes d’intérêt. Lire la suite « Conseil municipal du 11 avril : le plus intéressant de l’ordre du jour »

Décorticage d’une délibération du conseil municipal d’Oloron

J’ai déjà eu l’occasion de l’écrire ici : dans une commune, contrairement à ce que croit une partie de la population, et contrairement à ce qu’il peut finir par croire lui-même, un maire ne détient pas seul le pouvoir. Sinon, à quoi servirait le conseil municipal ? Pour le cas où le maire aurait oublié cette évidence, le législateur la lui rappelle : « Le conseil municipal règle par ses délibérations les affaires de la commune », a-t-il prévu dans le Code général des collectivités territoriales (au 1er alinéa de l’article L2121-29).

Qu’est-ce qu’une « délibération » ? Le Larousse donne deux sens à ce mot. Une délibération c’est tout d’abord l’action de réfléchir, d’examiner une question, d’en discuter. Une délibération définit ensuite la décision prise au cours de cet examen. Rien de tel qu’un exemple pour illustrer la chose. Voici une délibération prise par le conseil municipal le 13 avril dernier et ayant pour objet la réhabilitation du bassin du Jardin public. Examinons-la dans le détail. Lire la suite « Décorticage d’une délibération du conseil municipal d’Oloron »

Toilettes publiques et point de restauration : la raison d’un financement par le budget « assainissement »

Le billet d’hier évoquait le financement de l’opération « toilettes publiques et point de restauration » par le budget annexe « assainissement » de la commune. Nous allons voir quelle raison a pu pousser le conseil municipal à prévoir ce financement sur un budget annexe plutôt que sur le budget principal de la commune. Car il y a une raison que je qualifierai de…. politique. Mais commençons d’abord par quelques généralités. Lire la suite « Toilettes publiques et point de restauration : la raison d’un financement par le budget « assainissement » »

Toilettes publiques et point de restauration : le blogueur fait (pour partie) amende honorable

Sanitaires en cours de travaux
La partie « toilettes publiques » en travaux

Oui, le blogueur est allé un peu vite en besogne en assurant que l’opération « construction de toilettes publiques et d’un point de restauration » actuellement en cours au Jardin public avait été lancée sans que les crédits nécessaires n’aient été au préalable inscrits au budget communal. Un élu vient de lui faire remarquer cette erreur. Il s’empresse donc de la rectifier ici.

Pour trouver ces crédits, il ne fallait pas aller chercher, comme je me suis contenté de le faire, dans le budget principal de la commune, mais dans Lire la suite « Toilettes publiques et point de restauration : le blogueur fait (pour partie) amende honorable »

Les 2 chantiers du Jardin public : bonnes et mauvaises pratiques municipales illustrées par l’exemple

Jardin Public - le jet d'eau
Le bassin du Jardin public en 2007

La bonne gestion d’une commune passe par l’observance d’un certain nombre de règles de bonne conduite :
respect des décisions du conseil municipal ainsi que des normes et règlements en matière administrative, fiscale, architecturale etc.
Pour illustrer par l’exemple ces obligations qui s’imposent aux élus, prenons les deux chantiers actuellement en cours dans l’enceinte du Jardin public : la réhabilitation du bassin et la construction de toilettes publiques et point de restauration. Lire la suite « Les 2 chantiers du Jardin public : bonnes et mauvaises pratiques municipales illustrées par l’exemple »

Mais qui donc a pris la décision de construire un point de restauration dans le jardin public ?

Jardin public - permis de construireDans l’un de ses commentaires, un lecteur d’Oloronblog a mis le sujet sur le tapis :
« Le sujet c’est le lieu de restauration dont on a pu apprendre l’existence dans Sud-Ouest et qui sera à proximité de ces toilettes (c’est en cours de construction). C’est aussi à proximité, et c’est là que ça peut énerver, à proximité d’autres points de restauration (Le Texcetera, la Maisonnette, et de l’autre côté, chez Nini, sans oublier le kebab qui n’est pas si loin non plus). Ces restaurateurs, des entrepreneurs qui ne roulent pas sur l’or, viennent donc de découvrir cette future concurrence par un média… Il y a déjà de quoi râler contre la mairie et le maire qui a eu cette brillante idée. Mais en plus, quand un des restaurateurs appelle en mairie pour en savoir plus (appel d’offre par exemple), il n’y a aucune info à donner. Mais la rumeur semble dire que le futur occupant des lieux serait déjà retenu ! Il semble même que cela puisse se conjuguer au féminin. Et bien sûr, ce n’est pas un des restaurateurs actuels. Super projet fait en toute transparence et concertation démocratique ! » Lire la suite « Mais qui donc a pris la décision de construire un point de restauration dans le jardin public ? »