L’exercice du pouvoir : un plaisir solitaire ?

Est-ce que je me trompe ou le maire est particulièrement présent sur le terrain médiatique en ce moment ? Il est certes des sujets de première importance sur lesquels on ne lui pardonnerait pas de rester silencieux : le devenir du centre hospitalier ou la réfection de la tribune d’honneur du stade sont de ceux-là. Mais il en est d’autres, beaucoup moins sensibles, qui permettraient à des adjoints de monter en ligne et de donner ainsi toute la mesure de leur talent. Rien de tel à Oloron, qui n’est d’ailleurs pas un cas unique en la matière. Lire la suite « L’exercice du pouvoir : un plaisir solitaire ? »

Crise ouverte entre l’évêque de Bayonne, Lescar et Oloron et une partie des prêtres de son diocèse

Non mais… Oloronblog qui se mêle de la contestation qui se lève au sein du clergé diocésain contre Marc Aillet ? De quoi je m’occupe ? Objections, votre Honneur : 1/ Marc Aillet est évêque de Bayonne, Lescar et Oloron, donc de notre ville 2/ Si le sujet est très loin des préoccupations de nombre de lecteurs du blog, il n’en reste pas moins qu’il ne laisse pas insensible un certain nombre d’Oloronais. Vous pourrez retrouver ici et ici deux articles à charge que j’ai déjà consacrés aux « exploits » de Monseigneur. Mais de quoi s’agit-il aujourd’hui ? Lire la suite « Crise ouverte entre l’évêque de Bayonne, Lescar et Oloron et une partie des prêtres de son diocèse »

L’affaire du camping municipal traduit (ou trahit) un vrai problème de gouvernance à la mairie

Sans entonner l’hymne du « On vous l’avait bien dit », aucun de ceux qui ont suivi un tant soit peu le dossier du projet de vente du camping municipal ne sera surpris par la décision du sous-préfet de demander au maire de retirer la délibération prise par le conseil municipal du 11 avril sous peine de saisir le tribunal administratif en cas de refus de la part de ce dernier (cf les articles mis en ligne hier soir par Sud-Ouest et La République, liens vers ces articles dans mon billet d’hier). Bien des éléments du dossier le laissaient présager dès le départ :
• erreurs matérielles sur la surface mise en vente
• rabais inexpliqué, sinon inexplicable, sur l’estimation du prix de cession des Domaines (480 000 € au lieu de 620 000, soit une remise de 140 000 €)
• absence de mise en concurrence officielle
• entrées et sorties théâtrales du maire et de l’un de ses adjoints lorsque la délibération est venue en discussion devant le conseil municipal.

Mais avant de revenir dans les prochains jours sur le fond du dossier et sur les raisons qui ont motivé l’exigence du sous-préfet, osons une analyse un peu plus « politique » de la situation. En une phrase, cette affaire n’est que l’un des signes du problème de gouvernance qui se manifeste depuis quelques temps à la mairie. Etayons ce sentiment. Lire la suite « L’affaire du camping municipal traduit (ou trahit) un vrai problème de gouvernance à la mairie »

Oloron : qu’elle soit de droite ou de gauche, une opposition municipale pour quoi faire ?

Une lectrice a laissé un commentaire sous le précédent billet : « Et l’opposition locale ? Disparue ? ». Si l’efficacité d’une opposition se mesure à sa capacité à occuper l’espace médiatique, on peut en effet se poser la question. Encore faudrait-il pour ce faire qu’elle ait des choses à dire, cette opposition. Et si, tout simplement, elle ne sortait pas de son silence parce qu’elle Lire la suite « Oloron : qu’elle soit de droite ou de gauche, une opposition municipale pour quoi faire ? »