Le mariage des contraires

Ce matin, à la Confluence des gaves, l’Aspois impétueux avait rendez-vous avec le placide (une fois n’est pas coutume) Ossalois. Ils n’ont rien en commun, on le voit bien sur les 3 photos ci-dessous, et pourtant ils finissent par s’unir. Toute comparaison avec des rapprochements improbables dans d’autres milieux (la politique par exemple) ne serait pas tout à fait hasardeuse. Lire la suite « Le mariage des contraires »

À Oloron même les gaves sont en colère (vidéo)

Vigicrues 26-11-2015
Les débits relevés par Vigicrues ce 26 novembre à 10 heures 45 Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Saviez-vous que l’Aquitaine est et sera la région de France la plus affectée (« affectée », voilà un terme plus gracieux que l’horrible anglicisme « impactée ») par le réchauffement climatique ? Non, vous ne le saviez pas ? Il vous suffisait pour l’apprendre d’assister à la conférence donnée hier soir dans le cadre de «Cultures d’hiver». Lire la suite « À Oloron même les gaves sont en colère (vidéo) »

La ville d’Oloron reprend des couleurs (diaporama)

Un ami, lecteur fidèle de ce blog, me faisait récemment remarquer que j’avais trop tendance, ces derniers temps, à ne voir dans ma chronique municipale que le côté négatif des choses. Cet ami dit vrai. Alors aujourd’hui, au lieu de noircir le tableau, je vais tenter de lui apporter quelques touches de couleur par l’intermédiaire du diaporama qui suit. En n’omettant pas de rappeler que notre maire actuel est à l’initiative de cet habillage de lumière. Tu vois, ami, tout finit par arriver : j’arrive à en dire du bien !

Mon souci d’objectivité me conduit toutefois à rendre tout de suite à César ce qui appartient à César : la conception initiale de cette scénographie lumineuse n’est pas due à Hervé Lucbéreilh, mais, si j’ai bonne mémoire, à Jean-Paul Haure, la mise en œuvre ayant été assurée, toujours selon mes souvenirs, non par Hervé Lucbéreilh en personne, mais par les agents municipaux d’Oloron.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quand Oloron redevient Iluro, la « ville des eaux »

Hauteur des gaves
Capture d’écran Vigicrues

Depuis 48 heures, il pleut presque sans discontinuer sur Oloron et les vallées. Forcément les gaves grossissent. Ce n’est certes pas la crue du siècle. Pas encore. Mais le tableau ci-contre, capture d’écran du site Vigicrues à 11 heures 30 ce jeudi, montre que, sans atteindre des sommets, et en dépit d’une relative accalmie, les mesures effectuées sur les trois gaves sont quand même très hautes.

Gave d'Ossau
Gave d’Ossau depuis le pont de la rue Justice

Pour le gave d’Ossau, le point de mesure est installé quartier Sestiaa. La hauteur d’eau atteignait alors 1,59 mètre. Soit 3 fois plus que la côte normale. Quant au débit, il était, avec 125 mètres cubes/seconde trois fois supérieur à la moyenne.

Gave d'Aspe
Gave d’Aspe en amont du pont de la place de Jaca

Le point de mesure est à Bidos pour le gave d’Aspe. Là, le débit était de 260 mètres cubes/seconde. 4 fois plus qu’en temps habituel. La hauteur d’eau était pour sa part mesurée à 2,98 mètres soit le double de la moyenne ordinaire.

Gave d'Oloron
Gave d’Oloron au pied du pont SNCF

Le gave d’Oloron, qui émane de la confluence des deux précédents, est mesure au niveau du pont SNCF. Pour ce dernier, le site Vigicrues donne quelques références antérieures : pour les crues, 3,19 mètres en mars 2006 et 4,80 mètres en novembre 2011. Aujourd’hui à 11 heures 30, elle était de 3,54 mètres, soit inférieure à la crue de 2011. Pour ce qui est du débit, il avait atteint 335 mètres cubes/seconde en mars 2006. Record battu ce matin avec 401 mètres cubes/seconde.