Et la lumière fut ! (chronique « droit et devoir de suite »)

Dimanche dernier, dans la série « Clins d’œil et petites piques », Oloronblog publiait le coup de gueule d’un lecteur à propos de l’état d’entretien et de propreté de notre ville. Photos à l’appui, il nous montrait un lampadaire d’éclairage public étouffé par la végétation ; une banderole ratatinée, oubliée sur un support d’information municipale depuis deux mois ; du camping sauvage sur le parking du stade ; les trottoirs d’une rue envahis par la mauvaise herbe. Lire la suite « Et la lumière fut ! (chronique « droit et devoir de suite ») »