La liste citoyenne définit les modalités de désignation de sa tête de la liste… ira, ira pas, La République En Marche se tâte (chronique « on n’a jamais été aussi près de mars 2020 »)

Le billet de politique-fiction publié ici au sujet des potentielles têtes de liste lors des prochaines municipales a suscité au moins une réaction inattendue. Le contenu de l’article a en effet été pris au pied de la lettre par quelque lecteur. Comme quoi, on ne fait jamais preuve d’assez de circonspection lorsque l’on prétend s’essayer au second degré. Lire la suite « La liste citoyenne définit les modalités de désignation de sa tête de la liste… ira, ira pas, La République En Marche se tâte (chronique « on n’a jamais été aussi près de mars 2020 ») »

Les candidats à la fonction de maire ne seront peut-être pas ceux auxquels on pense (chronique « la réalité va-t-elle rejoindre la fiction ? »)

On aura beau dire et beau faire, on peut le regretter, mais l’élection municipale (comme bien d’autres élections d’ailleurs) est moins une affaire de programme ou de projet qu’une question de personnes. Il s’agit pour la plupart des listes de présenter aux électeurs un candidat tête d’affiche à la notoriété suffisante pour emporter leurs suffrages. Mais il n’est pas dit que ce candidat-locomotive soit, lors du scrutin du mois de mars prochain, celui qui, en cas de victoire, briguera la fonction de maire d’Oloron. Tour d’horizon. Lire la suite « Les candidats à la fonction de maire ne seront peut-être pas ceux auxquels on pense (chronique « la réalité va-t-elle rejoindre la fiction ? ») »

Pourquoi la liste de gauche et la liste citoyenne LCO2020 ont tout intérêt à ce que le maire sortant se représente… et pourquoi le premier adjoint sortant a tout intérêt à ce qu’il ne se représente pas

Le soleil breton a-t-il surchauffé le(s) neurone(s) du blogueur ? Ou bien est-ce la consommation immodérée des productions de cette belle région (le cidre brut fermier en particulier) qui a eu raison de son sens des réalités ? Toujours est-il que, me prenant l’espace d’un instant pour l’un de ces éditorialistes de café du Commerce qui hantent à plus d’heure les plateaux des BFMTV, CNews et autres LCI, je me lance aujourd’hui dans un exercice d’analyse politique hasardeux. Lire la suite « Pourquoi la liste de gauche et la liste citoyenne LCO2020 ont tout intérêt à ce que le maire sortant se représente… et pourquoi le premier adjoint sortant a tout intérêt à ce qu’il ne se représente pas »

Interview de Lucbéreilh dans La République : commentaires sur les dits… et les non-dits du maire-candidat

En ce mardi matin, La République permet au maire d’Oloron, plus exactement au maire-candidat, de s’exprimer sur une double page. Il est difficile de discerner qui, du maire ou du candidat l’emporte dans les propos rapportés par le quotidien. Est-ce le maire ou le candidat qui évoque son bilan ? Est-ce le maire ou le candidat qui fait part des projets futurs ? On le voit, les obligations auxquelles doit s’astreindre la communication municipale en période préélectorale risquent d’être malmenées. Quoiqu’il en soit, ces deux pages peuvent appeler quelques commentaires autant par ce qu’elles disent… que par ce qu’elles taisent. Lire la suite « Interview de Lucbéreilh dans La République : commentaires sur les dits… et les non-dits du maire-candidat »

Le maire placé sous le contrôle du conseil municipal

Le titre de ce nouveau billet pourrait laisser croire qu’à la suite d’un putsch citoyen les élus municipaux se sont emparés du pouvoir à la mairie d’Oloron. Il n’en est rien !

Commençons par un souvenir professionnel : je ne compte plus le nombre de fois où le bureau du directeur général des services que j’étais a été le témoin des récriminations d’adjoints ou conseillers municipaux venus se plaindre de leur maire auprès de moi : Lire la suite « Le maire placé sous le contrôle du conseil municipal »

Daniel Lacrampe, roi de la formule alambiquée, prince de la circonlocution

Contrairement à ce que pourrait laisser croire le titre de ce billet, j’apprécie beaucoup Daniel Lacrampe. Courtois, attentif aux autres, honnête, travailleur, de bonne tenue, autant de qualités qui manquent cruellement à quelques élus de nos connaissances. Dans le même temps, avec un ami comme moi, Daniel Lacrampe n’a pas besoin d’ennemi. Quelque chose m’agace en effet au plus haut point chez ce premier adjoint bon chic bon genre : son inaptitude à livrer sa propre opinion dès qu’il est confronté à une question sensible portant sur la politique locale. Lire la suite « Daniel Lacrampe, roi de la formule alambiquée, prince de la circonlocution »

Campagne pour les municipales 2020 : compte-rendu décousu, donc forcément subjectif, de la première réunion publique de la « gauche de gouvernement » oloronaise

Même si d’autres équipes se préparent de longue date (depuis près de six ans pour certaines d’entre elles !) à solliciter nos suffrages au mois de mars prochain, la « gauche de gouvernement » oloronaise est la première à se lancer officiellement dans la bataille. Par « gauche de gouvernement », il faut entendre ici les forces qui composent pour l’heure l’opposition, ou la minorité si l’on préfère, au sein du conseil municipal, étiquetées socialistes ou communistes pour l’essentiel, et qui aspirent à reprendre les commandes en 2020. Voici un compte-rendu de l’envoyé spécial d’Oloronblog, façon pièce de théâtre – mais n’y a-t-il pas quelque lien entre politique et spectacle ? – de cette réunion de lancement qui s’est tenue jeudi soir. Lire la suite « Campagne pour les municipales 2020 : compte-rendu décousu, donc forcément subjectif, de la première réunion publique de la « gauche de gouvernement » oloronaise »

Le maire multiplie les annonces de projets plus ou moins aboutis (chronique « plus de doute, les élections municipales approchent »)

Calme plat sur le front municipal depuis un bon moment. Nos journalistes locaux (comme le blogueur !) commençaient à craindre la panne sèche de sujets pour remplir les colonnes du quotidien du lendemain. Nous n’étions pas loin du chômage technique. Et puis, voilà que tout d’un coup, sans crier gare, le maire tient deux points presse en moins d’une semaine pour annoncer le lancement de nouveaux projets. Qu’est-ce qui explique ce brusque regain d’activité ? Lire la suite « Le maire multiplie les annonces de projets plus ou moins aboutis (chronique « plus de doute, les élections municipales approchent ») »

L’opposition municipale sort – enfin – de sa cure de silence médiatique

Sans doute soucieuse du respect de la parité dans l’expression des différents groupes politiques composant le conseil municipal, La République donne ce matin la parole au chef de l’opposition, Bernard Uthurry. Réaction d’un lecteur lambda après la lecture de cette entrevue (comme on dit au Québec). Lire la suite « L’opposition municipale sort – enfin – de sa cure de silence médiatique »

La conférence de presse de rentrée du maire ? Du vent !

La République rend compte ce matin de la traditionnelle conférence de rentrée du maire. Un article au sous-titre alléchant : « Le maire (…) présente ses projets pour la ville en 2019, mais aussi sa vision à long terme pour Oloron, avec en ligne de mire les prochaines échéances municipales. » À la lecture de ce compte-rendu, et  sans qu’ici soit remise en cause la fidélité de la retranscription par la journaliste du contenu et du sens des propos du maire, trois questions viennent à l’esprit : où est le bilan ? où est le projet ? où est la vision à long terme ? Lire la suite « La conférence de presse de rentrée du maire ? Du vent ! »