Centre hospitalier : chronique d’une mort programmée ?

Le maire, et il n’est pas le seul à Oloron, exprime la crainte que la fermeture du service obstétrique soit annonciatrice d’un démantèlement plus important du centre hospitalier d’Oloron. Grossissant sans doute un peu le trait, il pense qu’à terme nous hériterons d’une « grande maison de retraite ». Prédiction d’un oiseau de mauvais augure ou prophétie d’un visionnaire ? Lire la suite « Centre hospitalier : chronique d’une mort programmée ? »

Devenir de la maternité : qu’en pensent nos élus ?

Le problème du devenir de la maternité du centre hospitalier d’Oloron, c’est un peu la patate chaude que chacun veut s’empresser de refiler au voisin. L’Agence Régionale de Santé (ARS) et son bras armé local, la direction du centre hospitalier, affirment ne pas demander mieux que le maintien de ce service à Oloron. Lire la suite « Devenir de la maternité : qu’en pensent nos élus ? »

Devenir du centre hospitalier : le coup de gueule d’un citoyen lambda

Le billet d’hier sur Oloronblog à propos du devenir du centre hospitalier d’Oloron a fait réagir Bernard Halty. Il a laissé au bas de ce billet un commentaire que j’interprète non comme une réponse au praticien hospitalier dont je publiais le texte, mais comme la réaction d’un « citoyen lambda » face aux prises de position diverses et variées et parfois contradictoires dont nous sommes tous pris à témoins sur le sujet.

Vous êtes déjà très nombreux à avoir lu l’article d’hier. Or ce commentaire de Bernard Halty vient d’être mis en ligne. Il vous a donc probablement échappé. Je crois donc bon de le reprendre ici en article de fond car je pense qu’il exprime un point de vue largement partagé au sein de la population. La parole est à lui : Lire la suite « Devenir du centre hospitalier : le coup de gueule d’un citoyen lambda »

Centre hospitalier : ce qu’il faut retenir de la réunion du 27 juin avec le directeur de l’ARS

Le 27 juin, Michel Laforcade, directeur de l’Agence régionale de santé (ARS) avait réuni autour de lui membres de la communauté médicale, représentants syndicaux, élus (Jean Lassalle, Daniel Lacrampe, Hervé Lucbéreilh, Marilyse Gaston représentant Bernard Uthurry), les représentants du Collectif santé et du syndicat de pays, administration de l’hôpital, pour faire le point sur les dossiers touchant le devenir du centre hospitalier d’Oloron. Voici, selon l’un des participants à cette réunion, les principales informations et précisions que les personnes qui étaient autour de la table ont pu obtenir. Lire la suite « Centre hospitalier : ce qu’il faut retenir de la réunion du 27 juin avec le directeur de l’ARS »

Maternité d’Oloron : deux chiffres que notre député Jean Lassalle n’a pas le droit d’ignorer

 

Cher Jean Lassalle,

Permets-moi de te tutoyer. Cette familiarité vaudra échange de bonnes manières, toi qui me tutoyas de même la seule fois où nous nous sommes adressés la parole, il y a de cela une dizaine d’années. Je constate par la presse l’application que tu mets à t’intéresser au devenir du centre hospitalier d’Oloron et en particulier à sa maternité. Mais, est-ce en raison de tes multiples occupations, la préparation de ta candidature à la prochaine présidentielle figurant au premier rang, que tu sembles dans tes prises de positions médiatiques sur le sujet ignorer quelques chiffres officiels qui devraient pourtant être de nature à te faire adopter un point de vue un peu plus nuancé. Si tant est que la nuance figure au nombre de tes capacités. Voyons cela dans le détail. Lire la suite « Maternité d’Oloron : deux chiffres que notre député Jean Lassalle n’a pas le droit d’ignorer »

Centre hospitalier : l’expression de deux points de vue

Ce n’est pas parce que la presse locale est quasi silencieuse sur le sujet depuis quelques jours que l’avenir du centre hospitalier général d’Oloron n’est plus une question sensible. Voici deux points de vue exprimés ces tout derniers jours. Le premier émane du Collectif santé. Plus qu’un point de vue, c’est là d’un appel à la mobilisation. Quant à la seconde expression, elle vient de quelqu’un qui se qualifie lui-même d’ex ouvrier spécialisé du centre hospitalier général. Dans ce mail adressé à Messieurs Bareille, Lassalle et Lucbéreilh, Jean-Louis Coquard, puisque c’est de lui qu’il s’agit, laisse percer une ironie quelque peu désabusée.

Lire la suite « Centre hospitalier : l’expression de deux points de vue »

Devenir de la maternité du centre hospitalier : la réaction de Pierre Boeuf à mon article précédent

Le 13 avril, oloronblog publiait un article intitulé : « Devenir de la maternité : et si les médecins étaient dans le vrai ? ». Cet article faisait suite à la prise de position, par point de presse interposé, de représentants des médecins généralistes et des médecins hospitaliers. En réponse à mon billet, je viens de recevoir de Pierre Boeuf un commentaire ayant pour titre : « Et s’ils avaient complètement tort ? ». Il a souhaité que je le mette en ligne. Ce que je fais bien volontiers. Lire la suite « Devenir de la maternité du centre hospitalier : la réaction de Pierre Boeuf à mon article précédent »

Devenir de la maternité : et si les médecins oloronais étaient dans le vrai ?

Avant de rentrer dans le vif du sujet, petit message personnel à l’adresse de mon ami Robert Bareille : Robert, je connais ton engagement total en faveur du maintien de la maternité du centre hospitalier d’Oloron. Aussi je te conseille de ne pas lire ce qui suit car tu risques de t’en irriter. Mais, tu le sais, le propre d’Oloronblog n’est pas d’écrire pour faire plaisir à qui que ce soit, quelle que soit la considération que le blogueur a pour tous ses lecteurs.

La République et Sud-Ouest publient aujourd’hui le compte-rendu d’un point presse ayant trait Lire la suite « Devenir de la maternité : et si les médecins oloronais étaient dans le vrai ? »

Devenir du centre hospitalier : les élus locaux ont-ils déjà baissé les bras ?

Nouvelle réunion du collectif santé en ce lundi soir à la mairie d’Oloron. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les élus locaux ne se pressaient pas autour de notre député, Jean Lassalle et de Robert Bareille. Absents ou excusés nos conseillers régionaux, nos conseillers départementaux, nos élus intercommunaux, nos élus municipaux. Comme si le fait d’avoir adopté en conseil municipal ou intercommunal une motion de soutien à l’hôpital d’Oloron les rendaient quittes de Lire la suite « Devenir du centre hospitalier : les élus locaux ont-ils déjà baissé les bras ? »

Situation du Centre hospitalier : le commentaire éclairé et réaliste d’un ancien médecin de l’hôpital

« La guerre est une affaire trop grave pour être confiée aux militaires », disait Clémenceau. Je ne le paraphraserai pas en considérant que la santé est chose trop sérieuse pour être confiée aux médecins. Au Centre hospitalier d’Oloron, le personnel hospitalier, médecins en tête, est sans doute mieux placé que la plupart d’entre nous (politiques compris) pour avoir une juste idée de la situation et des solutions éventuelles de nature à régler les problèmes qui se profilent à l’horizon.

Le docteur Jean-Louis Coquard a été durant de longues années praticien au sein de cette structure. Il m’a adressé un commentaire que je livre ci-après in extenso. J’adhère à ce message. Car ce n’est pas à la vox populi de décider du sort de l’hôpital. Mais il n’est pas non plus extravagant de vouloir que la question se règle en toute transparence, non pas sur la place publique, mais cependant au su et au vu de tous ceux qui se sentent concernés. En tant que patients ou futurs patients, nous sommes en droit d’être informés de ce qui se prépare. Et, du moins je l’espère, assez responsables pour prendre en compte certains impératifs : démographie médicale, situation financière très délicate etc…

Voici le commentaire du Docteur Coquard :

Bonjour,
Citoyen lambda, détaché de toute responsabilité, je lis la presse et m’informe uniquement par ce biais et commente ainsi :
• « on a gagné , on a gagné » entendait-on , il y a peu de temps ….le machin Agence Régionale de Santé ( après gestion préfectorale …la meilleure …ddass,drass,arh..) avait tout simplement éteint des flammes !!! on n’avait rien gagné ….
• la maternité : sérénité , confiance , sécurité , démographie , attractivité n’y sont plus …se battre pour gagner 1 jour, 1 mois , 1 an est louable mais il y a mieux à faire
• la réanimation : de nombreuses structures béarnaises ont des malades lourds, très lourds sans réanimation mais un soin continu …les médecins, la direction le disent, un soin continu intensif ne nuit pas à la sécurité et Oloron a eu ce temps avant de devenir réanimation …certains ont une mémoire courte …il y a mieux à faire et des gens ci-dessus s’y attèlent …respectons-les.
• un projet médical s’annonce dans la mesure où 2015 a vu une dizaine de départ de médecins , soyons attentifs aussi à 2017 sauf imprévu , …pourquoi précipiter la vox populi sans projet ….il y a mieux à faire en lui expliquant des projets réalistes …
Citoyen, retenons certains adages  » pas de médecine sans médecin  » …. »le Centre hospitalier général se sauvera par lui-même ou non « …. »la personne âgée (un grand nombre d’entre nous en est une) un sujet vital » : ce dernier, pour moi, très porteur de richesse et d’avenir …ne pas y voir soins de suite, long séjour, combien d’entre nous, moi le premier, sont classés senior ou personne âgée …ce n’est pas une tare.
Avancer dans la réflexion oui, mettre en avant la vox populi non (cf. « on a gagné , un bel exemple)
À suivre