Usurpation de titre ???!!!

Semi marathon OloronQuelqu’un se risquera-t-il à annoncer à Hervé Lucbéreilh, avec toute la délicatesse voulue compte tenu de la gravité de la nouvelle, qu’il n’est plus conseiller général du canton d’Oloron Ouest ?

On pourrait en effet douter qu’il soit au courant de son nouveau statut en prenant connaissance des fonctions dont il est gratifié dans « Le mot du Maire » qui figure dans la brochure actuellement distribuée dans les boîtes aux lettres de la ville sur le 26ème semi-marathon d’Oloron qui de déroulera le 7 juin prochain.

L’honnêteté me contraint à admettre qu’il n’est sans doute pour rien dans cette « usurpation de titre ». Mais la mairie d’Oloron ne dispose-t-elle pas d’un service communication qui devrait veiller à éviter ce genre de boulette ?

Oloron : la route qui ne mène nulle part

Déviation7Amis modélistes qui êtes en quête d’une piste pour tester vos bolides miniatures, parents qui voulaient un endroit sûr pour apprendre à vos bambins à faire du vélo, skateurs qui en avez marre de faire vos acrobaties sur le parvis de la médiathèque, marcheurs qui souhaitez accomplir votre parcours en lisant votre journal sans risquer pour autant de vous payer un lampadaire, ne cherchez plus ! Il existe à Oloron une plateforme répondant parfaitement à votre attente.

Déviation1Il suffit d’emprunter l’une des voies qui s’ouvrent sur le rond-point Borderouge. Il y a bien une grille de clôture, mais largement ouverte. Comme une invite à la visite. Au-delà, on emprunte une voie de 920 mètres de long sur 9 mètres de large, parfaitement dégagée, très bien revêtue. Au bout, un ouvrage d’art (genre passage supérieur) barre toute la route. Hormis le passage d’un véhicule de chantier de temps en temps, pas âme qui vive.

Déviation3Il paraît qu’il s’agit là de l’amorce de la future rocade entre le Gabarn et le pont Laclau. Vu le rythme auquel se déroule le chantier, les automobilistes ne sont pas près de rouler dessus ! Comment en irait-il autrement puisque le Conseil général n’a pas à ce jour les crédits nécessaires pour mener les travaux à leur terme.

Dans son programme de campagne, une équipe candidate aux élections départementales, équipe dont fait partie le conseiller général sortant du canton, assure que cette déviation sera « achevée sur ce prochain mandat ». Le prochain mandat prendra fin en 2021. À supposer que ce qui n’est à ce jour qu’une promesse électorale se réalise dans les temps, il nous reste 6 ans pour profiter de cette voie pour une destination qui n’est pas sa fin première.