Préparation du budget 2018 : seconde série de questions (chronique « Monsieur le maire, pouvez-vous nous dire aussi… »)

Il y a deux ou trois jours, Oloronblog listait quelques questions (ici) qui pourraient être abordées par les élus de la majorité municipale lors du séminaire qu’ils vont consacrer samedi prochain à la préparation du budget 2018 de la commune. Voici une seconde série de questions qui pourraient nourrir leur débat… Lire la suite « Préparation du budget 2018 : seconde série de questions (chronique « Monsieur le maire, pouvez-vous nous dire aussi… ») »

Clins d’œil et petites piques du dimanche 2 avril 2017

Voici un billet en forme de Rubrique-à-brac (que le génial Gotlib me pardonne). Qui nous fera passer sans aucun lien commun  entre ces visites par le château de Légugnon, l’époque de la Commune de Paris, la vie des associations oloronaises, une nouvelle initiative en matière de démocratie participative et, pour finir, une tentative d’explication sur la procédure à suivre pour laisser un commentaire sur le blog. Lire la suite « Clins d’œil et petites piques du dimanche 2 avril 2017 »

Une association des associations, c’est pour quand ?

Les culturelles, les sportives, les patriotiques, les environnementales, les syndicales, les sociales, les éducatives, les ludiques etc. etc. Elles étaient toutes là en ce dimanche 10 septembre au Jardin public pour leur fête annuelle. Enfin… presque toutes : malgré trois tours du site, je n’ai pas aperçu celle dont je suis membre. Lire la suite « Une association des associations, c’est pour quand ? »

Le montant « réel » des aides municipales aux associations oloronaises en 2016

Le 23 mai, je publiais un billet sur le montant des subventions municipales. Et regrettais que les délibérations mises en ligne sur ce sujet soient incomplètes. Il y manque en effet les annexes qui permettent de connaître les conditions d’attribution d’une subvention ainsi que le détail du montant des aides municipales versées à chaque association. Lire la suite « Le montant « réel » des aides municipales aux associations oloronaises en 2016 »

Le détail des subventions versées en 2016 aux associations de la ville

Nous avons appris la semaine dernière que Hervé Lucbéreilh et Raymond Villalba avaient enterré la hache de guerre. La picrocholine querelle entre les deux personnages avait pour fond un règlement de comptes politique personnel. Elle avait conduit le premier nommé, maire d’Oloron, à sucrer en représailles la subvention que la mairie versait jusqu’en 2014 à l’association Terre de Mémoire(s) et de Luttes, présidée par le second.

Grâce à cette « réconciliation » (le mot est peut-être un peu fort), le prochain conseil municipal devrait être appelé à rétablir la subvention à Terre de Mémoire(s) et de Luttes pour un montant de 1 360 €. Mais au fait, quel est dans le détail le montant des subventions versées par la ville d’Oloron aux associations ? Lire la suite « Le détail des subventions versées en 2016 aux associations de la ville »

Le maire d’Oloron contre Lindt ou le pot de terre contre le pot de fer

Sous les airs de celui auquel on ne la fait pas, le maire d’Oloron serait-il un grand naïf ? A-t-il imaginé un seul instant qu’en instituant une taxe sur les transports qu’aucune loi ne le contraignait à mettre en place, il ne subirait pas des dommages collatéraux ? Si tel était le cas, le voilà maintenant renseigné.

Cette taxe qui doit rapporter à la mairie 300 000 € par an va ainsi ponctionner 190 000 € par an dans les caisses de la seule entreprise Lindt. En « représailles » (il n’y a pas d’autre mot), Lindt a décidé Lire la suite « Le maire d’Oloron contre Lindt ou le pot de terre contre le pot de fer »

Conseil municipal du 29 février : 2 ou 3 points que vous ne lirez pas dans la presse

Séquences prises de becs lors du conseil municipal de lundi soir. Entre un Patrick Maillet offensif et un Jean-Jacques Dall’Acqua visiblement peu à l’aise sur le rapport d’orientations budgétaires dont il avait en charge la présentation. Entre un Patrick Maillet (encore lui) toujours aussi offensif et un Hervé Lucbéreilh parfois à l’aise avec les chiffres du budget… et parfois plus évasif. Entre un Jean-Étienne Gaillat qui avait bien préparé son affaire sur le dossier du camping municipal et un Hervé Lucbéreilh qui s’est laissé un peu déborder par l’assurance de son contradicteur.

Mais il y a eu aussi quelques moments moins tendus. Témoin cette réflexion de Bernard Uthurry au terme d’une intervention interminable de Robert Bareille Lire la suite « Conseil municipal du 29 février : 2 ou 3 points que vous ne lirez pas dans la presse »