Ligne Oloron-Canfranc : A. Rousset demande au Conseil d’État d’arbitrer le contentieux qui l’oppose à G. Manaut

J’ai bien conscience, en citant Alain Rousset et Georges Manaut dans le titre de ce billet, de personnaliser à outrance un contentieux qui oppose en réalité la région Nouvelle-Aquitaine à une association, l’association contre la réouverture d’Oloron Canfranc (Croc). Pas facile de se retrouver dans les subtilités juridiques qui fondent ce dossier. Lire la suite « Ligne Oloron-Canfranc : A. Rousset demande au Conseil d’État d’arbitrer le contentieux qui l’oppose à G. Manaut »

Déviation Gabarn-Gurmençon : bien joué, Jean-Jacques Lasserre, mais il reste quelques zones d’ombre

Le 10 mai à 18 heures, à quelques heures donc de la fin de l’ultimatum du gouvernement, Jean-Jacques Lasserre a annoncé que le département des Pyrénées-Atlantiques allait financer le contournement d’Oloron à hauteur de 38,5 millions d’€, soit une somme équivalente à celle que supportera l’autre financeur, l’État. Ce montant correspondant bien à la part qui était attendue de cette collectivité locale, plus rien ne semble donc s’opposer Lire la suite « Déviation Gabarn-Gurmençon : bien joué, Jean-Jacques Lasserre, mais il reste quelques zones d’ombre »

Voie ferrée Oloron – Canfranc : Georges Manaut 1 – Alain Rousset 0

Georges Manaut est une personne qui a de la suite dans les idées et qui ne se laisse ni impressionner ni décourager par les barrières administratives que l’on tente de dresser sur son passage. Tout le monde connaît maintenant, sans nécessairement la partager, son opposition historique à Lire la suite « Voie ferrée Oloron – Canfranc : Georges Manaut 1 – Alain Rousset 0 »

La ligne Oloron-Bedous, pyramide du Louvre d’Alain Rousset

Ligne Oloron-BedousC’est quand même curieux cette manie des hommes politiques de tenir plus que tout à laisser à la postérité une trace de leur passage sur terre à travers la réalisation d’une œuvre monumentale. Pour Pompidou, ce fut le Centre d’art contemporain qui porte aujourd’hui son nom ; pour Mitterrand, ce fut la pyramide du Louvre ; pour Lucbéreilh, ce fut la médiathèque, une réussite (tu vois, Jacques, je me laisse même aller à dire du bien de Lucbéreilh, c’est dire si le sujet du jour me perturbe). Et pour Alain Rousset, ce sera…. la ligne de train Oloron-Bedous. Lire la suite « La ligne Oloron-Bedous, pyramide du Louvre d’Alain Rousset »