Endettement communal : l’objectif de diminution de la dette est loin d’être atteint

La dette communale aura été au long du mandat qui va bientôt prendre fin au centre de tous les débats budgétaires. La majorité municipale, considérant que l’endettement de la commune d’Oloron atteignait des sommets insupportables, s’était engagée à prendre des mesures drastiques pour le réduire :  gel des investissement, surchauffe de la pression fiscale (suppression d’abattements, création de taxes nouvelles, augmentation de taxes anciennes), vente de biens communaux etc. Ces mesures drastiques ont bien été votées et appliquées, mais est-ce que pour autant la dette a diminué dans les proportions attendues ? Lire la suite « Endettement communal : l’objectif de diminution de la dette est loin d’être atteint »

Conseil municipal du 7 mars 2019 : tels des bourgeons dans la campagne… électorale

Bourgeons rhododendronCe jeudi soir, le conseil municipal tenait son débat sur les orientations budgétaires 2019. Un débat imposé par la loi. Il s’instaure autour d’un document d’une quarantaine de pages retraçant l’exécution des précédents budgets communaux et présentant les grandes lignes du budget 2019 qui sera soumis au vote du conseil municipal dans les prochaines semaines (le 10 avril ?). Lire la suite « Conseil municipal du 7 mars 2019 : tels des bourgeons dans la campagne… électorale »

Indemnités des élus : le prochain conseil municipal va-t-il délibérer pour se mettre en conformité avec la loi ?

Même si ce sont surtout les parlementaires qui sont dans le collimateur, la question de la rémunération des élus revient très souvent dans les échanges qui se tiennent à l’occasion du grand débat national. Pour livrer un avis personnel, dont, à juste raison, personne n’a que faire, je considère, pour avoir vu nombre d’entre eux à l’œuvre, que l’immense majorité de ces élus ne volent pas l’indemnité qu’ils perçoivent. Pour autant, nous nous heurtons ici à une répugnance bien française : savoir faire preuve de transparence lorsqu’il s’agit de parler de rémunération… qui plus est si, comme en l’espèce, elle vient de la poche du contribuable. Et cela est vrai à Oloron comme dans beaucoup d’autres communes. Lire la suite « Indemnités des élus : le prochain conseil municipal va-t-il délibérer pour se mettre en conformité avec la loi ? »

Lancement de la campagne électorale, première polémique : les municipales oloronaises démarrent au ras des pâquerettes

Avertissement préalable

Pour que tout soit clair et pour éviter que l’on me taxe de je ne sais quelle arrière-pensée politicienne, je tiens à apporter la précision suivante avant d’entrer dans le vif du sujet : il est hors de question que lors des élections municipales de 2020 j’apporte ma voix à l’une ou l’autre des deux composantes de l’actuelle majorité municipale si tant est que l’une et/ou l’autre viennent à solliciter nos suffrages. Elles portent en effet en commun la responsabilité de l’échec du présent mandat sur le plan de la gestion comme sur celui des valeurs et je ne vois pas par quel coup de baguette magique elles se bonifieraient l’an prochain. Voilà, c’est dit. Lire la suite « Lancement de la campagne électorale, première polémique : les municipales oloronaises démarrent au ras des pâquerettes »

Trinquet Guynemer : c’est bien en usant d’une procédure contestable que la mairie a confié la gestion de l’installation au Pelotari Club

Au mois d’avril dernier, Oloronblog s’était interrogé sur les modalités selon lesquelles la ville d’Oloron avait confié au Pilotari Club la gestion du trinquet Guynemer. Le titre du billet du blog était sous forme de question : « Gestion des trinquets Guynemer : la convention passée par la mairie avec le Pilotari Club est-elle bien légale ? ». Et l’article énumérait les raisons objectives de se poser cette question : Lire la suite « Trinquet Guynemer : c’est bien en usant d’une procédure contestable que la mairie a confié la gestion de l’installation au Pelotari Club »

Organisation des écoles oloronaises : la proposition d’un citoyen lambda (chronique « il n’y a pas que les élus qui peuvent avoir une idée sur la question »)

Le blogueur est ronchon aujourd’hui. Vous avouerez qu’il y a de quoi : un conseil municipal démobilisé, un maire privé de GPS qui navigue à la godille, une majorité aux abonnés absents, une opposition en panne de propositions, la méthode avec laquelle nos élus se penchent sur un problème plus que crucial, à savoir l’organisation de nos écoles face à a chute de la démographie scolaire (voir billet précédent), est à l’image de la gestion municipale dans son ensemble, c’est-à-dire nébuleuse. Heureusement qu’il existe, dans le cas d’espèce, des citoyens lambda, tel ce lecteur du blog, décidés à apporter leur contribution à une réflexion qui tarde à mûrir chez ceux qui nous gouvernent. Revoyons tout ça dans le détail. Lire la suite « Organisation des écoles oloronaises : la proposition d’un citoyen lambda (chronique « il n’y a pas que les élus qui peuvent avoir une idée sur la question ») »

L’adjointe aux écoles lâchée publiquement par le maire (chronique « solidarité municipale »)

Avec le lâchage (pas encore un lynchage) public de Dominique Foix, adjointe aux écoles, par le maire, nous vivons aujourd’hui une nouvelle illustration de la solidarité sans faille mais aussi des relations de confiance qui se sont tissées au fil du mandat entre les membres de la majorité municipale. S’il s’agissait seulement d’une affaire de personnes, cela prêterait à sourire. Mais c’est aussi un signe supplémentaire de la gestion chaotique dont les Oloronais font les frais. Retour sur cet épisode. Lire la suite « L’adjointe aux écoles lâchée publiquement par le maire (chronique « solidarité municipale ») »