Coût des écoles : les calculettes ont chauffé à la mairie

ÉcoleIl y a quelques jours, je m’interrogeais sur le montant apparemment surévalué des dépenses de fonctionnement consacrées aux écoles par la mairie : un communiqué municipal les annonçait à 1 665 000 €, soit 2 220 € par élève. Hier, La République se posait la même question. Depuis, les calculettes ont chauffé dans les services. Ne cherchez plus ! Nous avons la réponse via La République de ce matin.

En fait, selon les services de la ville, le montant des dépenses est dû pour l’essentiel aux frais de personnel. 53 agents seraient employés dans les écoles (dans les classes, dans les cantines, à l’entretien etc..) pour un coût total de 1 310 000 €. Cette somme laisse supposer que tous ces agents sont employés à plein temps. On sait que c’est loin d’être le cas pour certains d’entre eux, je veux parler des vacataires. Mais, admettons. Restent trois questions.

Question n°1 : si ces frais de personnel peuvent être aujourd’hui évalués avec une telle précision, comment se fait-il qu’ils ne figurent pas dans le budget sous le poste « éducation » ? Le propre d’une comptabilité analytique, c’est bien de donner une idée précise du coût de chaque service. Par souci de bonne gestion. Ce n’est à l’évidence pas le cas ici.

Question n°2 : à quoi sont employés ces agents communaux durant les 16 semaines de vacances scolaires ? Il y a certes leurs 5 semaines de congés payés et 2 ou 3 semaines pour nettoyer et remettre en état les établissements scolaires. Mais que font-ils les 7 à 8 semaines qui restent ? Si bonne gestion il y a, ils sont affectés dans d’autres services de la commune… et ne pèsent donc plus alors sur le budget des écoles.

Question n°3 : frustré de ne pas avoir été élu au poste de vice-président de la CCPO, Hervé Lucbéreilh avait, en représailles, fait voter le 25 juin 2014 par sa majorité l’obligation pour les communes extérieures de participer dorénavant aux dépenses de fonctionnement des écoles oloronaises dès lors que certains des enfants de ces communes fréquentaient l’une de ces écoles. Sur la base des dépenses de fonctionnement constatées en 2013, le conseil avait alors fixé à 615 € les charges de fonctionnement par élève. Si je comprends bien l’explication donnée aujourd’hui par les services de la ville, les dépenses de fonctionnement n’incluaient pas les frais de personnel l’an dernier, mais les incluent cette année ? Pas clair, clair tout ça.

En conclusion pour ceux qui commenceraient à ressentir une indigestion de chiffres, le montant des charges du personnel municipal affecté aux écoles est manifestement surévalué. Et comme la mairie ne tient aucune comptabilité analytique permettant de chiffrer ces charges avec précision et sans contestation, le maire peut annoncer les sommes qui lui chantent. Il fait de la communication, pas de l’information.

Projet de carrières : ça va être chaud du côté de Soeix ce 14 septembre !

Lycée agricole de SoeixLe site Amis de la Forêt et du Piémont-Oloron nous apprend qu’une réunion de quartier se tiendra le lundi 14 septembre à 20 heures 30 à la salle du Centre nautique de Soeix. L’invitation est lancée par les membres du comité de quartier de Soeix et du Bager qui précisent que « des représentants de la municipalité y seront interpellés ».

Il convient toutefois de préciser que cette réunion de quartier était programmée de longue date… avant même que le projet de carrières n’ait reçu la publicité qu’il a aujourd’hui.

Ordre du jour principal : le projet de carrières, bien sûr. Il reste à espérer que les « représentants de la municipalité » maîtrisent suffisamment le dossier pour répondre avec précision aux questions qui leur seront posées par l’assemblée. Vu le contexte, le maire n’enverra-t-il au feu que des fonctionnaires sans aucune représentativité ni pouvoir ? Ou bien un adjoint lambda ? Fera-t-il lui-même le déplacement ? Si oui pour faire quelle déclaration fracassante ou promesse mirifique ? Réponses, le 14 septembre.

En attendant, la pression continue de monter. Témoin ce panneau dont la photo (en ouverture de ce billet) m’a été transmise par une lectrice de ce blog, panneau que l’on retrouve également sur la page Facebook « Non aux Carrières du Bager forêts Oloron Sainte Marie ». Apposé sur les grilles du lycée professionnel agricole de Soeix, il témoigne de l’inquiétude exprimée sur le devenir de l’établissement que trois projets concomitants (la déviation, les carrières, le lotissement) menacent d’amputer d’une bonne partie de ses terrains : 20 hectares de moins selon l’inscription portée sur le panneau.

Comme on le voit, le débat ne devrait pas manquer d’intérêt ce 14 septembre au Centre nautique… à condition que les élus municipaux, vu le lieu de la réunion, n’hésitent pas à se mouiller. Rappelons pour terminer que les réunions de quartier sont ouvertes à tous. Rien n’empêche donc tout Oloronais qui veut faire entendre sa voix sur le sujet de faire le déplacement. En souhaitant que partisans et opposants puissent s’exprimer en restant à l’écoute les uns des autres. C’est aussi ça, la démocratie.

Coût des écoles oloronaises : les chiffres fantaisistes de la mairie

 

Écoles
Cliquer pour agrandir

En ce lundi, veille de rentrée scolaire, la mairie se fendait d’un communiqué pour détailler tous les efforts consentis en faveur des écoles oloronaises. L’occasion pour elle de proclamer que « la Municipalité d’Oloron Sainte-Marie a fait de l’école sa première priorité ». Voilà au moins un point commun entre Hervé Lucbéreilh et Alain Juppé ou…. François Hollande. Lire la suite « Coût des écoles oloronaises : les chiffres fantaisistes de la mairie »