Organisation des écoles oloronaises : la proposition d’un citoyen lambda (chronique « il n’y a pas que les élus qui peuvent avoir une idée sur la question »)

Le blogueur est ronchon aujourd’hui. Vous avouerez qu’il y a de quoi : un conseil municipal démobilisé, un maire privé de GPS qui navigue à la godille, une majorité aux abonnés absents, une opposition en panne de propositions, la méthode avec laquelle nos élus se penchent sur un problème plus que crucial, à savoir l’organisation de nos écoles face à a chute de la démographie scolaire (voir billet précédent), est à l’image de la gestion municipale dans son ensemble, c’est-à-dire nébuleuse. Heureusement qu’il existe, dans le cas d’espèce, des citoyens lambda, tel ce lecteur du blog, décidés à apporter leur contribution à une réflexion qui tarde à mûrir chez ceux qui nous gouvernent. Revoyons tout ça dans le détail. Lire la suite « Organisation des écoles oloronaises : la proposition d’un citoyen lambda (chronique « il n’y a pas que les élus qui peuvent avoir une idée sur la question ») »

L’adjointe aux écoles lâchée publiquement par le maire (chronique « solidarité municipale »)

Avec le lâchage (pas encore un lynchage) public de Dominique Foix, adjointe aux écoles, par le maire, nous vivons aujourd’hui une nouvelle illustration de la solidarité sans faille mais aussi des relations de confiance qui se sont tissées au fil du mandat entre les membres de la majorité municipale. S’il s’agissait seulement d’une affaire de personnes, cela prêterait à sourire. Mais c’est aussi un signe supplémentaire de la gestion chaotique dont les Oloronais font les frais. Retour sur cet épisode. Lire la suite « L’adjointe aux écoles lâchée publiquement par le maire (chronique « solidarité municipale ») »

Conseil municipal du 4 février 2019 : une séance mélatonine qui s’est réveillée dans le dernier quart d’heure

Séance mélatonine, du nom de cette hormone du sommeil. Oui, cette séance du conseil municipal a été d’un ennui mortel, si l’on excepte la question d’actualité qui s’est invitée en fin de réunion et qui a eu le mérite de réveiller tout le monde. Au final, et malgré les échéances électorales qui se profilent, tout s’est déroulé dans le calme. Le calme qui précède la tempête ? Lire la suite « Conseil municipal du 4 février 2019 : une séance mélatonine qui s’est réveillée dans le dernier quart d’heure »

Pierre Serena, un adjoint au maire tout feu tout flammes

D’un joueur de rugby qui vient de réaliser un match exceptionnel, les journalistes sportifs, qui ne sont jamais avares de clichés, écrivent qu’il a « mis le feu aux tribunes ». Je ne sais si l’une des prestations de Pierre Serena lorsqu’il maniait le ballon ovale a mérité cette expression. En tout cas, il peut se vanter d’avoir allumé une belle polémique après les propos qu’il a prononcés à la suite de l’incendie qui a détruit la tribune principale du stade Saint-Pée le 6 mars dernier. Lire la suite « Pierre Serena, un adjoint au maire tout feu tout flammes »

Incendie des tribunes du stade : des élus municipaux ont choisi leurs coupables

Pourquoi la Gendarmerie s’escrimerait-elle à déterminer à l’issue d’une enquête sérieuse quels sont les causes (et éventuellement les auteurs) de l’incendie qui a ravagé les grandes tribunes du stade Saint-Pée en début de semaine ? Il suffirait qu’elle interroge les fins limiers de la municipalité qui, maire et adjoint aux sports en tête, ont déjà leur réponse. Mesdames et messieurs de la police scientifique et technique, ne cherchez plus, regardez juste autour du stade, du côté du lycée Jules Supervielle et du lycée Guynemer, surtout de ce dernier côté d’ailleurs. Lire la suite « Incendie des tribunes du stade : des élus municipaux ont choisi leurs coupables »

Lycée Guynemer : des élèves s’exposent

La méconnaissance de certains milieux peut nourrir des préjugés à leur égard. Parfois jusqu’à la caricature. Il est en ainsi, pour ce qui me concerne, de l’Éducation Nationale. J’y vois une énorme maison, coupée du monde réel, repliée sur elle-même, chargée de bourrer le crâne des jeunes qui lui sont confiés, limitant autant que faire se peut leur capacité d’expression. Une simple visite du lycée des métiers Guynemer a suffi pour tempérer cette impression un rien radicale. Pas question dans ce billet de parler technique. Lire la suite « Lycée Guynemer : des élèves s’exposent »

Vœux du maire : opération bla-bla

On a pu s’en apercevoir avec le billet d’il y a deux jours, la trêve des confiseurs a pris fin pour Oloronblog. Et avec elle s’est close – avant même d’avoir été ouverte – la liste des bonnes résolutions prises à l’aube de l’année 2016. Bonnes résolutions au premier rang desquelles figurait Lire la suite « Vœux du maire : opération bla-bla »