Communication municipale à compter du 1er septembre : petit mémento des irrégularités à commettre par un candidat cherchant l’annulation des élections

Dans un précédent article, Oloronblog rappelait qu’à compter du 1er septembre la communication municipale est placée en liberté surveillée. La loi interdit en effet à partir de cette date jusqu’au terme des élections municipales les actions de « promotion publicitaire » (= propagande en faveur d’un candidat ou d’une équipe). La communication municipale reste possible, mais seulement dans la mesure où elle s’effectue dans le respect de 4 grands principes : neutralité, antériorité, régularité, identité. La non-observation de ces règles peut entraîner l’annulation de l’élection, l’inéligibilité, voire une amende et/ou une peine de prison à l’égard du candidat qui les aura enfreintes. Lire la suite « Communication municipale à compter du 1er septembre : petit mémento des irrégularités à commettre par un candidat cherchant l’annulation des élections »

Où ont donc bien pu passer les deux grands panneaux « Plan Marshall » qui trônaient aux entrées principales de la rue Louis-Barthou ?

panneau rue Louis-Barthou
le panneau disparu

Ô, leur esthétique ainsi que celle des supports qui les maintenaient debout laissait à désirer. Mais ils avaient le mérite de nous décliner de façon très précise le calendrier des mesures qui, entre 2017 et 2020, devaient permettre de revitaliser, de redynamiser, de remettre en mouvement la rue Louis-Barthou. Ils faisaient tellement partie du décor qu’on finissait par ne plus y prêter attention. « Ils », c’étaient ces deux grands panneaux d’information qui trônaient depuis plus d’un an aux deux entrées principales de l’ex grande rue commerciale de notre ville. Lire la suite « Où ont donc bien pu passer les deux grands panneaux « Plan Marshall » qui trônaient aux entrées principales de la rue Louis-Barthou ? »

À compter du 1er septembre, la communication de la commune, de la CCHB et d’autres institutions est placée en liberté surveillée (chronique « les élections approchent »)

Il est toujours tentant pour un candidat aux élections municipales d’utiliser les moyens humains, techniques, matériels et financiers d’une collectivité (secrétariat, téléphone, véhicule, photocopieur, ordinateur, journal municipal, site internet etc. etc.) pour mener sa propre campagne électorale. D’abord parce que cela ne lui coûte rien : c’est le contribuable qui paie. Ensuite parce que, s’agissant des moyens de communication, il est sûr de toucher un public beaucoup plus large que s’il effectuait sa propagande avec ses seuls petits moyens, dans son coin. Lire la suite « À compter du 1er septembre, la communication de la commune, de la CCHB et d’autres institutions est placée en liberté surveillée (chronique « les élections approchent ») »

Raymond Villalba, ou la machine à remonter le temps

C’est donc à Raymond Villalba que va échoir la rude tâche de prendre la succession de Robert Bareille au sein du conseil municipal. Il n’était pourtant pas le premier sur la liste à pouvoir occuper le poste. En effet, la loi (article L. 270 du Code électoral pour être précis) prévoit que « Le candidat venant sur une liste immédiatement après le dernier élu est appelé à remplacer le conseiller municipal élu sur cette liste dont le siège devient vacant ». Or le candidat venant immédiatement après Robert Bareille sur la liste où ce dernier avait été élu était… une candidate, Céline Commenges. Pour une raison personnelle, ou politique (les élus de l’opposition ont peut-être tenu à ce que soit un élu communiste qui succède à un autre élu communiste), elle a renoncé à cette fonction, laissant donc la voie libre à Raymond Villalba, candidat placé juste après elle sur la liste. Lire la suite « Raymond Villalba, ou la machine à remonter le temps »

Daniel Lacrampe, roi de la formule alambiquée, prince de la circonlocution

Contrairement à ce que pourrait laisser croire le titre de ce billet, j’apprécie beaucoup Daniel Lacrampe. Courtois, attentif aux autres, honnête, travailleur, de bonne tenue, autant de qualités qui manquent cruellement à quelques élus de nos connaissances. Dans le même temps, avec un ami comme moi, Daniel Lacrampe n’a pas besoin d’ennemi. Quelque chose m’agace en effet au plus haut point chez ce premier adjoint bon chic bon genre : son inaptitude à livrer sa propre opinion dès qu’il est confronté à une question sensible portant sur la politique locale. Lire la suite « Daniel Lacrampe, roi de la formule alambiquée, prince de la circonlocution »

Extension d’Intermarchė : l’effet domino se confirme (chronique « qu’en pense la mairie ? »)

Le blogueur s’accorde une pause dans sa pause estivale pour évoquer un sujet d’actualité 

La République nous apprend ce matin dans un écho qu’Intermarchė a déposé un dossier de demande d’autorisation en vue de l’agrandissement de son établissement situė rue des Oustalots prolongée, en périphérie du centre-ville.  Lire la suite « Extension d’Intermarchė : l’effet domino se confirme (chronique « qu’en pense la mairie ? ») »

Et si le « plan Marshall » de revitalisation de la rue Louis-Barthou n’était que poudre aux yeux ?

En juillet 2017, il y a donc 2 ans, on nous a annoncé à grands renforts de trompettes un  » Plan Marshall  » de revitalisation de la rue Louis-Barthou. Un an plus tard, en juillet 2018, d’immenses panneaux déclinant le calendrier de l’opération ont été installés aux deux extrémités de l’ex-cœur commercial de la ville. Tout ce battage pour quel résultat ? Si l’on excepte la pause de quelques ralentisseurs dits « coussins berlinois » et l’annonce maintes fois renouvelée de la prochaine création d’un parking à deux cents de mètres de la rue, rien, toujours rien. Lire la suite « Et si le « plan Marshall » de revitalisation de la rue Louis-Barthou n’était que poudre aux yeux ? »

Municipales 2020 : c’est parti ! La « Liste Citoyenne Oloron 2020 » annoncera sa candidature lors d’une conférence de presse le 8 août

Logo LCO2020
Le logo de la Liste Citoyenne

Voilà déjà plusieurs mois que le projet mûrissait. À l’évidence, il est maintenant à point, sinon au point. La Liste Citoyenne Oloron 2020 annonce une conférence de presse pour le 8 août pour faire part de sa candidature. Voici le texte de son communiqué :

Lire la suite « Municipales 2020 : c’est parti ! La « Liste Citoyenne Oloron 2020 » annoncera sa candidature lors d’une conférence de presse le 8 août »

De la tenue, que diable ! (chronique fashion)

Sur le site internet de la ville vendredi et dans l’édition papier de La République le lendemain, la relation d’un point presse faisant le point sur l’état d’avancement des travaux de reconstruction de la tribune d’honneur du stade de rugby. Lire la suite « De la tenue, que diable ! (chronique fashion) »

Compteurs communicants Linky : la présidente de Stop Linky-Pau/Béarn interpelle le maire d’Oloron

Robert Bareille est décédé hier après avoir lutté de longues semaines contre la maladie. Un lecteur du blog m’a informé qu’un rassemblement populaire est prévu ce jeudi 18 juillet à 15 heures au cimetière de Saint-Pé.  » Rassemblement populaire « , ce sont les mots de Robert.

L’élu communiste d’opposition manquera même à ceux qui étaient loin de partager toutes ses convictions politiques tant sa personnalité allait au-delà de la seule idéologie. Le billet du jour du blog a été rédigé avant la triste nouvelle de sa disparition. Il traite d’un sujet qui lui tenait à cœur, sur lequel, on le verra ci-dessous, il s’est mobilisé. Comme une manière de rendre hommage à ses combats municipaux, des combats que Robert a sans cesse su mener avec conviction, sans jamais lâcher le morceau, mais toujours dans le respect de ceux qui pouvaient exprimer une opinion différente de la sienne. Lire la suite « Compteurs communicants Linky : la présidente de Stop Linky-Pau/Béarn interpelle le maire d’Oloron »