La première du nouveau conseil municipal… la dernière d’Oloronblog


Les deux « évènements » sont liés puisque le blogueur avait décidé depuis plusieurs mois d’arrêter le blog dès l’élection du nouveau maire d’Oloron et ce quelle que soit l’identité de celui-ci. Mais ils sont loin d’avoir la même importance. Commençons donc par rendre compte des principaux points abordés lors du plus important de ces deux événements, celui qui s’est déroulé hier à la mairie.

La première du nouveau conseil municipal

C’est un peu la rentrée des classes. Deux rangs de tables recouvertes d’un papier blanc occupent l’intégralité d’une salle du conseil ayant pris pour la circonstance des allures de salle de classe. Deux élus, à distance « gestes barrières » l’un de l’autre, sont sagement assis derrière chacune de ces tables. Trois élus à la tribune : le maire sortant Hervé Lucbéreilh, le futur nouveau maire, Bernard Uthurry et sa future première adjointe, Marie-Lyse Bistué.

Le conseil municipal

Ouverture de la séance par le maire sortant

Le maire sortant qui, dans un clin d’œil, se qualifie également lui-même de « maire sorti », souhaite aux nouveaux conseillers tous ses vœux de réussite dans les fonctions qui seront les leurs. De tous les mandats qu’il a occupé dans sa vie, il assure que c’est celui de maire qui lui a été le plus agréable. « Soyez fidèles, et bien entendu vous le serez, à votre volonté de développer la ville d’Oloron Sainte-Marie et surtout celle de ses habitants ». « En ce qui me concerne, je vais maintenant me consacrer à d’autres actions. Toujours dans le sens de l’intérêt de la ville d’Oloron, c’est mon objectif ». Hervé Lucbéreilh cède ensuite son fauteuil à Raymond Villalba, doyen d’âge, qui va présider la séance le temps de l’élection du nouveau maire.

 Raymond Villalba préside l’élection du nouveau maire

Ses premiers mots sont pour Robert Bareille, le précédent doyen d’âge, décédé au cours du mandat qui a pris fin dimanche. Raymond Villalba, militant communiste, comme lui, a « une pensée émue pour le militant et l’élu remarquable qu’il fut ». Remerciements ensuite aux électeurs. Remerciements encore aux « premiers de cordée » qui se sont illustrés durant la crise sanitaire. La tâche va être rude pour revenir à une situation normale en raison de la crise économique qui s’annonce. Les élus municipaux ne devront pas se contenter de débats polémiques ou politiciens. Et de conclure : « Défendre la liberté, lutter contre les inégalités, être fraternels surtout auprès des plus démunis, ces valeurs de notre République sont plus que jamais à l’ordre du jour ».

L’élection du maire

Raymond Villalba annonce que la nouvelle équipe a décidé de proposer la candidature de Bernard Uthurry. Il demande s’il y a d’autres candidatures. Grand silence. Le scrutin donne le résultat suivant : 1 vote nul, 7 votes blancs et 25 votes en faveur de Bernard Uthurry qui est proclamé élu. Applaudissements à toutes les tables.  25, c’est un de plus que le nombre d’élus de la liste de gauche. Le blogueur se perd en conjectures sur ce vote supplémentaire ! Le vote de la liste citoyenne ? Un vote de la liste Lucbéreilh, histoire de semer le trouble ? L’erreur d’un élu stressé par l’enjeu ?

Les premiers mots du nouveau maire

Remerciements à Raymond Villalba. Une pensée pour Robert Bareille. Un message aux candidats et candidats des 4 listes qui ne sont pas aujourd’hui élus en rappelant une citation de Nelson Mandela : « Dans la vie je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends ». Le maire poursuit : « Nous serons bien évidemment des élus au service de toutes et de tous. […] Nous serons les élus de la jeune génération. […] Il nous appartient maintenant de mettre en musique la partition que nous avons écrite ensemble. […] Nous aurons, c’est plus que probable à affronter les vents mauvais de la récession économique mondiale issue de la crise sanitaire. […] Je suis particulièrement attentif à ce que notre commune, la capitale du Haut-Béarn, rayonne. »

Bernard Uthurry entouré de Marie-Lyse Bistué et Raymond Villalba

Bernard Uthurry aborde maintenant la question de l’intercommunalité : « J’ai toujours affirmé […] qu’il nous fallait attendre les résultats de l’élection municipale pour afficher notre soutien, ou pas, à une candidature d’Oloron Sainte-Marie ou d’ailleurs. J’ai aussi évoqué les dangers encourus par les territoires quand l’élection à la communauté de communes relève d’une compensation vis-à-vis d’une défaite locale. […] J’annoncerai dans quelques jours quelle sera ma position. ». Et notre maire de tuer immédiatement le suspense en énonçant nombre d’arguments qui plaident selon lui en faveur de sa candidature à la présidence de la CCHB : sa connaissance du territoire, son expérience sur ce territoire, son expérience d’élu régional, ses racines rurales.

L’élection des 8 adjoints

Bernard Uthurry propose la création de 8 postes d’adjoints (un de moins que le maximum autorisé pour une commune de la taille d’Oloron). Les représentants de la minorité municipale n’ayant de leur côté présenté aucun candidat, il énumère la liste des 8 candidates et candidats de son équipe qui se présentent au vote du conseil.

1re adjointe : Marie-Lyse Bistué, en charge de la démocratie participative

2e adjoint : Sami Bouri, en charge de l’école et des jeunesses

3e adjointe : Anne Saouter, en charge de la cohésion sociale

4e adjoint : Patrick Maillet, en charge de la politique budgétaire et de la gestion de la police municipale

5e adjointe : Brigitte Rossi, en charge de l’urbanisme et de l’aménagement durable

6e adjoint : Jean-Maurice Cabanne, en charge des travaux et des espaces publics

7e adjointe : Anne Barbé, en charge des dynamiques associatives

8e adjoint : Stéphane Lartigue, en charge des partenariats institutionnels

Résultat du scrutin : 25 votes en faveur de cette liste de 8 adjoints, 8 bulletins blancs

Intervention de Daniel Lacrampe

Daniel Lacrampe précise l’état d’esprit dans lequel il aborde ce mandat au sein de la minorité municipale : « Comme j’ai eu l’occasion de le faire dès dimanche soir, je félicite à nouveau, très sincèrement, Bernard UTHURRY le nouveau Maire d’Oloron-Sainte-Marie et toute son équipe pour leur victoire à ce scrutin de dimanche dernier, et je n’oublie pas non plus, en cette instant présent, la dignité avec laquelle tu as assumé la courte défaite de 2014. […] C’est donc sans aucune arrière-pensée, sans le moindre esprit de revanche, dans une démarche certes vigilante et exigeante mais d’abord et avant tout constructive, que je vais participer à cette minorité municipale, et vous pouvez bien évidemment compter sur mon soutien et mon entière disponibilité pour vous aider, à ma place bien évidemment, à servir, comme je l’ai toujours fait, l’intérêt général de notre ville, seule cause qui vaille en définitive quand on prend un engagement public. »

Intervention de Nathalie Pastor

« […] Dans un souci de transparence, je demande à nouveau aux 3 autres listes en présence de bien vouloir communiquer leur compte de campagne. Nous serons comme vous pouvez le constater le nouveau souffle pour les 6 années qui viennent avec des exigences de ce type. Pas dans l’opposition, mais dans la discussion et dans la construction, l’aiguillon pour nous pousser tous à nous améliorer. »

Au sujet du compte de campagne, Bernard Uthurry répond favorablement. Il faut juste attendre que les comptes soient soldés.

Un regret du blogueur : que les signes d’ouverture (qui ne sont pour autant aucunement des ralliements) donnés par deux des composantes de la minorité municipale n’aient suscité aucune réaction au sein de la majorité. Ils vont pourtant dans le bon sens. Il faut croire que les vieux clichés des oppositions bloc contre bloc ont la vie dure !

Intervention de Sami Bouri

Le chef de file des élus communistes au sein de la majorité municipale se lance d’abord dans un vibrant éloge de l’écriture et des expressions inclusives, « une révolution culturelle nécessaire ». Pour celles et ceux qui ignoreraient encore cette notion, voici comment le Larousse la définit : « Ensemble des conventions graphiques et syntaxiques visant à promouvoir une égalité de représentation entre les hommes et les femmes dans la grammaire française. ». Bon…

Il évoque ensuite le taux de participation à ces élections municipales : « Ça nous engage à être toujours davantage représentatifs et participatifs, les deux piliers de la démocratie, pour regagner la confiance de celles et ceux qui aujourd’hui trop nombreux ne se rendent pas aux urnes. » Il insiste ensuite sur la volonté des élus et militants de mettre en œuvre le programme de façon participative : « Le fait que Madame Marie-Lyse Bistué ait une délégation portant sur le renouveau démocratique est le signe fort de notre engagement à le tenir la durée du mandat ». Les 7 élus communistes sont et seront « pleinement solidaires au sein d’Oloron En Commun à mettre en œuvre le programme […] pleinement déterminés à servir nos valeurs de gauche, de progrès social et écologique pour toutes et tous dans le ville d’Oloron Sainte-Marie et pour le territoire haut-béarnais. »

Les prochains rendez-vous

15 juillet à 18 heures 30 : conseil municipal consacré notamment à la mise en place des différentes commissions municipales

29 juillet à 18 heures 30 : conseil municipal consacré principalement au vote du budget

Il n’est pas précisé à cette heure-ci si l’une et/ou l’autre de ces séances de travail seront ouvertes au public. Tout dépendra de la Covid-19. Mais on peut imaginer que, quoiqu’il en soit, elles seront diffusées en direct.

La dernière d’Oloronblog

Voici donc le 1 032e et dernier article d’Oloronblog. Lors du lancement du blog, en janvier 2015, le blogueur définissait ainsi ses ambitions : « […] proposer (un peu), […] critiquer (un peu plus), [..] expliquer (beaucoup) tout en conservant néanmoins une part d’objectivité (on ne rit pas). ». Aux lectrices et lecteurs de juger si les objectifs ont été atteints.

Et c’est l’heure des remerciements. Merci d’abord à toutes ces lectrices et tous ces lecteurs (écriture inclusive !) qui ont fait un bout de route plus ou moins long avec moi. Merci à Jean-Louis, Jean-Luc et à celles et ceux qui, par leurs contributions, leurs commentaires, leurs critiques, leurs suggestions ont permis de faire vivre Oloronblog. Merci aussi à ces personnalités du monde politique local qui, parfois en pleine connaissance de cause, parfois à l’insu de leur plein gré, ont fourni quasiment au quotidien la matière d’œuvre qui a permis la rédaction de tous ces billets.

Le blogueur, veut éviter le mandat de trop, celui dont sont victimes trop de politiques. En reprendre pour 6 ans, c’est risquer de tomber dans la routine et lasser tout le monde. Je passe donc à autre chose… tout en continuant de m’intéresser à la vie municipale. Et sans pour autant m’interdire de temps en temps, en fonction de l’actualité locale, de poster de très courts messages sur Facebook ou Twitter. On ne se refait pas.

Encore merci à vous.

93 commentaires sur « La première du nouveau conseil municipal… la dernière d’Oloronblog »

  1. Merci Joël pour toutes les explications que j’ai pu lire dans ce blog :-). Ca va vraiment manquer dans le paysage politique.
    Et merci d’avoir toujours laissé les différents points de vue s’exprimer.

    Belle route en dehors du blog.

    A bientôt dans le réel alors.

    Vanessa, qui file pour de bon, donc 😉

    J'aime

    1. Merci Vanessa des commentaires engagés mais toujours respectueux et assaisonnés d’une pointe d’humour que tu as pu émettre notamment sur tous les questions touchant à l’environnement

      J'aime

  2. Merci à vous pour ces nombreuses analyses pertinentes, ces critiques souvent (trop?) justifiées, l’explication du monde politique aux novices ou encore le signalement des dérapages (contrôlés?) de certains. Vos piques manqueront à nous élus mais aussi à ceux que vos articles éclairaient.
    Bonne 2eme retraite !

    J'aime

    1. Merci de votre message très (trop ?) aimable. Mais vous savez, chassez le naturel etc… : je crains de me laisser encore aller à quelques piques via les réseaux sociaux 😀

      J'aime

  3. Grand merci Joël pour tous ces éclaircissements sur la vie politique municipales que tu nous as partagé avec parfois humour et ironie, sur les partages de sujets qui me tenaient également très à cœur (projet carrières).
    Ton blog va vraiment nous manquer énormément, mais je comprends parfaitement ta décision.
    Profites bien te ta retraite dans son entièreté et te tes séjours en Bretagne (si belle) .
    Au plaisir de te rencontrer.

    J'aime

    1. C’est gentil, André, mais c’est plutôt à moi de vous remercier de m’avoir permis de continuer à m’intéresser aux questions municipales. Le dossier des carrières aura à un moment été l’un des fils rouges de ce blog. On devrait bientôt remettre ce dossier sur le tapis en conseil municipal… pour officialiser son abandon, non ?

      J'aime

      1. Nous allons laisser la nouvelle Municipalité s’installer, puis nous aurons plusieurs requêtes et projets à présenter en effet, mais au vue des promesses de campagne nous avons bon espoir.

        J'aime

  4. … retraite ? Pas question, il y a encore du boulot… Le blog a tourné sa dernière page, un autre registre pourrait s’ouvrir ! A très bientôt.

    J'aime

  5. Merci au blogueur, je dois dire que c est avec beaucoup de tristesse que je lui adresse ces remerciements. La vie démocratique a besoin de ce type d animation. Elle a ete positive ,non partisane et toujours dans l interet pas seulement d oloron-sainte Marie, mais aussi du haut bearn. Bonne route et au plaisir de se revoir. En espérant que ces avis unanimes susciteront une vocation.

    J'aime

  6. Jeune participante dans ce blog, me voilà déjà à la retraite alors que je commençais à peine à m’exprimer, à apprendre, à découvrir, à partager.

    Espérons qu’il y aura un autre blog ou une relève pour que le silence ne s’installe pas, et que les informations qui ne nous sont pas accessibles à nous citoyens lambdas, nous le soient afin que nous puissions juger en connaissance de cause et aussi savoir comment est administré Oloron.

    Merci Joël de m’avoir acceptée. Bonne continuation dans ce que vous avez ou allez entreprendre.

    J'aime

  7. Je vous avais découvert « grâce » aux complaintes de l’ex-maire, quelle ironie.
    Vous allez me manquer, Joel. Pour un expatrié comme moi, cette fenêtre que vous offriez sur la vie de ma ville de naissance est irremplaçable.
    Merci pour ces années de posts!

    J'aime

  8. Merci de vos éclairages et points de vues sur une partie de la vie oloronaise -qui vont me manquer.
    Signé : un anonyme, bientôt oloronais.

    J'aime

    1. Merci de votre message. Vous verrez : malgré le sentiment parfois un peu mitigé sur la situation oloronaise qu’aurait pu vous laisser le blog, il fait bon vivre à Oloron

      J'aime

  9. Loin d’Oloron, j’y passais régulièrement grâce à vous.
    Je regretterai le blog, vraiment et vous aussi, bien que je ne vous connaisse pas encore.
    Merci pour ce que vous avez apporté.

    J'aime

  10. Beaucoup de grands chanteurs ou comediens on dit adieux à la scène pour mieux revenir quelques temps plus tard avec encore plus de succès vivement le retour pour encore plus de succès et de supporters… orphelins du blog Unissez-vous pour un retour en fanfare

    J'aime

  11. Bonjour Joël,
    Je me joins à l’ensemble des premiers commentaires élogieux : c’est vrai que nous avions besoin de votre oeil sagace et de votre ténacité pour apprendre les dessous de la vie locale, sans quoi je ne sais ce qu’il serait advenu …
    Un grand merci ! Bien sûr je vais regretter le ton, le style des billets ; mais je suis conscient du travail que tout cela a dû demander, de l’énergie mise notamment pour absorber quelques bien mauvais coups.
    Profitez de la vie, au plaisir de se croiser dans Oloron. Bien amicalement,
    Jean-Philippe VÉRON

    J'aime

    1. Merci Jean-Philippe. Ce blog m’a permis aussi d’entrer en contact avec beaucoup de personnes avec lesquelles je serai heureux de continuer à échanger sur la vie locale lorsque nous nous croiserons.

      J'aime

  12. Joël avec tous ces messages de regrets et d’envies que cela se poursuive sur le même ton, vous êtes sûr ?

    Je pense que vous l’avez mûrement réfléchi puis annonce. Moi aussi je regrette, je vous regrette à vous Joël mais aussi tous ceux qui ont fait vivre ce blog par leurs messages.

    Oui un des participants à ces derniers échanges dit que votre blog est d’utilité publique. Il a raison.

    J'aime

  13. Merci a vous Mr Adam,vous avez fait un sacré boulot!Peut-être nous ferez vous un petit billet aux alentours du 17 Juillet?
    Profitez bien et encore merci!

    J'aime

  14. Voilà qui est dit et fermement dit. 50 % breton ! Et 50 % de ??? Font que 100 % de la décision est prise. Vous avez raison.

    Merci encore pour tout.

    J'aime

  15. Bonsoir MR ADAM Joël, vous allez nous manquer et votre fil d’ actualités sur OLORON BLOG sera un gros manque pour moi. Votre travail nous a bien tenu en haleine et vous avez su tourner votre blog parfois à la dérisions. Encore merci MR ADAM je vous apprécie vraiment vous êtes toujours sur des mots qui sont toujours vrais merci encore pour tout ce travail que vous avez fait. A la prochaine élection du MAIRE dans 6 ans je vous attends !!!!!! Bonne route pour les prochaines choses que vous ferez et moi je ne vous oublierais pas

    J'aime

  16. C’est pas jeu, la nouvelle municipalité va jouer sur du velours sans le contrepoids
    d’Oloron blog , cette arène numérique va manquer, près d’ 1 300 000 visites ce n’est pas rien par rapport au territoire du haut Béarn cela veut dire que ce blog a réussi a captiver les femmes et les hommes le composant .
    Milesker, Monsieur Joël Adam, vous avez montre le chemin, vous avez ouvert les yeux et conscience de chacune et chacun.
    Ikus arte (Au revoir ) avec regrets

    J'aime

    1. Quelque chose me dit que la mairie pourrait bientôt compter sur un contre-pouvoir non partisan (c’est-à-dire non inféodé à telle ou telle idéologie), force de proposition et d’information des citoyens, et non force d’opposition…

      J'aime

    1. Merci des commentaires que vous avez laissés sur le blog, Jp. Certains ont suscités des échanges un peu vifs. mais n’est-ce pas l’intérêt de ce genre de média dès lors que la controverse reste dans les limites de la correction ?

      J'aime

  17. Bon vent Joël, c’est toujours mieux de quitter la scène au sommet de son art 😉
    Tout a été dit par les autres, je disais la semaine dernière qu’entre les départs de HL et du blog, il y en a un que je ne regretterais pas, hier soir j’étais heureux, ce soir un peu nostalgique déjà… En prenant mon petit déjeuner le matin, avant la Rep, c’était le blog, il va nous manquer un petit quelque chose qui agrémentait notre vie de passionnés de politique locale ou plus.
    Merci infiniment Joël, ce fût un plaisir de de te lire.
    Amicalement.

    Aimé par 1 personne

  18. Je n’ai pas posté beaucoup de commentaires sur ce blog, mais je le lisais souvent, un tantinet accroc finalement. Comme, possiblement, tant d’autres. Je suis d’Arudy, et grâce à cet infâme projet de carrière ( agonisant) sur le Bager j’ai découvert deux choses, le blog et son blogueur, et la ville d’Oloron. La ville d’Oloron et surtout les pensées, les analyses et les convictions de beaucoup d’Oloronai.s.ses. (Exemple d’écriture inclusive !) Ce fut une source d’inspiration et de réflexion, et, pour moi qui n’avais jamais, avant cette affaire, côtoyé le monde politique et ses méandres incertains, un guide précieux. Merci pour ce travail. Mais avec un tel potentiel d’écriture il me semble difficile, et préjudiciable, de résister à l’envie de noircir quelques écrans de votre prose pertinente, Même sur d’autres sujets, et moi encore plus de me priver de lire ces critiques d’un seul, avec, je suppose le plaisir de mille. A bientôt donc, ailleurs !

    J'aime

  19. Bon allez je fais une confidence mais gardez le pour vous. Lucbéreilh à demandez à Joël d être son nègre pour son futur bouquin, Lucbéreilh à peur de ne plus se souvenir de tout et sais que le blogeur a très bonne mémoire !

    J'aime

    1. Yves, je vous avez pourtant demandé de ne pas le révéler !
      Et le jour où le blogueur ne pourra plus compter sur sa mémoire, il espère pouvoir compter sur ses archives…

      J'aime

  20. Ce que je retiens de Joël c’est qu’il sait écrire le français, dans un style accessible au plus grand nombre, et dont la connaissance des dossiers évoqués nous faisait progresser à tous. Il nous sera difficile de trouver un élément semblable, avec autant de qualités et de disponibilité pour prendre le relais.Merci.

    J'aime

  21. Cher Joel, grâce à vous le proverbe chinois se dit aussi en béarnais, sans hargne ni violence, juste un citoyen pour éclairer le chemin souvent (trop souvent) bien sombre des intentions et des discours politiques. Merci. Souhaitons-nous une étincelle qui viendra relever ce flambeau.
    Salutations à la fenêtre et bon vent.

    J'aime

  22. Je me permets de vous transmettre des réactions que m’ont fait anonymement parvenir (pourquoi à moi?) des admirateurs secrets. Ils m’ont dit que vous sauriez les reconnaître.

    « Si nous sommes les représentants officiels de la démocratie participative, Joël ADAM a permis à tout un chacun de participer à la démocratie locale. »

    « Décidément, c’est la semaine des bonnes nouvelles. J’aime autant qu’il ne mette pas trop le nez dans nos affaires. Nous aurons l’esprit plus libre. »

    « Je pense qu’il aurait mieux fait de prendre cette décision il y a 5 ans. Si je suis amené à le croiser, il se pourrait que je change de trottoir. Avec ma voiture. »

    « C’est encore une voix qui disparaît. Et c’est en expert en disparition de voix que je parle. »

    Espérant avoir mené à bien ma mission, je vous renouvelle mes remerciements en me demandant bien, comme tant d’autres, comment je pourrai combler le vide informatif qui fera suite à la disparition d’Oloronblog. Et à qui pourrai-je infliger mon mauvais esprit ?

    J'aime

    1. Merci Cher Jean-Luc pour le regard malicieux que vous avez su porter sur nos municipales oloronaises même si (le Béarn est une terre de tempérance) la campagne a dû présenter pour vous moins de piquant que ce que vous avez pu connaître sur vos terres d’élection marseillaises

      J'aime

  23. Chapeau bas pour cet exercice de qualité, de longue haleine. Sachant qu’il est difficile de combiner les deux avec constance, ce que vous avez su faire. Si vous mettez votre esprit d’analyse d’une autre façon que le blog au service de la vie Oloronaise, alors nous n’aurons pas tout perdu! A bientôt…?
    Cordialement,
    Fabien

    J'aime

  24. Ce blog a permis de mettre à jour les magouilles du précédent maire et Joël vius avez fort bien instruit et révélé cette affaire.
    Pour cela entre autre je vais vous regretter contrairement a l’autre personnage de cette comédie.
    Tres belle retraite bearno-breizhienne

    J'aime

    1. Merci Christian. Sachez que j’ai pris beaucoup de plaisir à commenter la chronique oloronaise avec ses bons côtés… et ses côtés un peu plus discutables. Mais, au final, dans notre ville, les bons côtés ne sont-ils pas majoritaires ?

      J'aime

  25. Merci Joel pour ton expertise et ton engagement sans faille pour la défense de l’intérêt général.
    Au plaisir de se revoir bientôt

    J'aime

Les commentaires sont fermés.