LCO2020 révèle son budget de campagne et invite ses trois concurrentes à en faire autant


« Par souci de transparence », LCO2020 a décidé de communiquer l’état actuel de son budget de campagne avant le second tour, et demande aux trois listes concurrentes de faire de même. Une proposition qui devrait être bien accueillie… au moins par les électeurs. Mais avant de détailler les dépenses déjà engagées par la liste citoyenne, revenons en quelques mots sur les règles qui président au financement d’une campagne électorale municipale.

Quelques généralités sur le financement d’une campagne électorale

Afin d’éviter autant que faire se peut qu’un candidat écrase et fausse la compétition par sa fortune ou celle de ses amis, le législateur a prévu un certain nombre de règles. Ainsi, dans les communes de plus de 9 000 habitants, les candidats sont tenus de désigner un mandataire financier, de tenir et de déposer un compte de campagne et de respecter un plafond par habitant de leurs dépenses électorales.

Le compte de campagne recense toutes les dépenses à caractère électoral effectuées par le candidat depuis le 1er septembre 2019. Par dépenses à caractère électoral, il faut entendre celles dont la finalité est l’obtention des suffrages des électeurs. Par exemple : les frais de déplacement et d’hébergement, les dépenses en matière de communication, les prestations de services, les dépenses de personnel, les achats ou locations de matériels, les frais de permanence électorale.

Le compte de campagne recense également toutes les recettes perçues par le candidat depuis ce même 1er septembre 2019. Par recettes, il faut entendre les dons consentis par une personne physique (limité à 4 600 € par donateur – quand même ! – pour une élection), les dons consentis par un parti ou un groupement politique, les emprunts contractés par le candidat, les apports personnels du candidat ou de ses colistiers, les concours en nature.

Une fois bouclé à l’issue des élections, ce compte de campagne sera adressé par le candidat à la Commission nationale de comptes de campagne. Cette dernière épluchera le document et ses annexes afin de vérifier si toutes les dépenses et recettes inscrites sont conformes. À l’issue de son contrôle, elle arrêtera le compte définitif. L’État procédera alors à un remboursement forfaitaire des dépenses. Ce remboursement versé par l’État au candidat sera au plus égal à 47,5% du plafond des dépenses sans pouvoir excéder le montant des dépenses réglées sur l’apport personnel dudit candidat.

Le plafonnement des dépenses électorales : 26 492 € pour chaque liste à Oloron

26 492 €, c’est le montant maximum de dépenses électorales que les candidats ont le droit d’engager à Oloron pour l’ensemble de leur campagne, premier et second tours inclus. Ce chiffre correspond au produit de la population légale d’Oloron (10 684 habitants) x le plafond de dépenses par habitant pour les listes qualifiées pour le second tour dans les communes de moins de 15 000 habitants (1,68 €) x un coefficient de majoration fixé par décret (1,23) x par un coefficient de majoration décidé cette année pour tenir compte du surcroît de dépenses engendré par la durée exceptionnelle de l’entre deux tours – 3 mois et 10 jours au lieu d’une semaine – (1,20). Résumons : 10 684 x 1,68 x 1,23 x 1,20 = 26 492 €. CQFD, sauf erreur.

Le budget de campagne de LCO2020 à la date du 21 juin 2020 : 4 585 € pour le premier tour

1- La campagne de la LCO a coûté 4.585 euros pour le premier tour

 635 euros pour l’organisation d’évènements et de réunions publiques

 3352 euros d’éléments de communication (Impressions papiers, site internet, location de matériel, etc.)

 600 euros de frais logistiques et expert-comptable

2- Le budget pour le second tour est de 800 euros.

 Le détail n’est pas encore connu.

Il ne reste plus qu’à attendre la communication de leur budget par les autres candidats. Mais gageons qu’ils vont préférer attendre, si tant est qu’ils le communiquent alors, ce à quoi ils ne sont pas tenus, d’avoir en main le budget définitif de leur campagne visé, comme la loi l’exige, par un expert-comptable.

27 commentaires sur « LCO2020 révèle son budget de campagne et invite ses trois concurrentes à en faire autant »

  1. LCO merci de m’expliquer que 800€, pour le second tour avec 10684 inscrits à 0,71€ le bulletin chez l’imprimeur.
    Les affiches dans oloron, avec du papier recyclé? et les inscriptions sur les affiches pas avec un feutre indélébile j’espère sinon pas bien car le feutre indélébile est très nocif.
    Les frais de campagne sont plafonnés et je trouve la demande de LCO déplacé sauf si les entreprises que la liste LCO souhaite enlever du centre ville les sponsorisent 🤔🤔🤔

    J'aime

    1. Sauf erreur de ma part, l’État prend directement en charge certaines dépenses (bulletins de vote, affiches officielles, circulaires) qui n’ont donc pas à figurer dans le compte de campagne des différentes listes

      J'aime

  2. Est ce que le transport apparait dans le compte de campagne pour les affiches…faire travailler en local….n est ce pas?

    J'aime

  3. Connaître le budget de campagne, on s’en fiche un peu, non ?
    Parce que finalement, ça ne veut rien dire: un candidat peut depenser peu pour sa campagne, pour diverses raisons et une fois élu, se révéler un piètre gestionnaire pour la commune… et vice versa.

    J'aime

    1. … un concombre peut faire un super départ en juin… et puis une fois l’août venu se révéler farci d’oïdium… et réciproquement… donc ça ne veut rien dire

      J'aime

  4. Où ne pas compter ou les faire prendre par d’autres associations, des frais de réservation de cinéma ou autre réunions de groupe….

    J'aime

  5. Les candidat.e.s se sont tou.te.s engagé.e.s, à faire preuve de beaucoup plus de transparence. Notamment sur les aspects financiers de leur action publique et politique.

    La Liste Citoyenne Oloron 2020, s’y applique donc, dès que l’occasion se présente et propose aux trois autres candidats, de passer, eux aussi, de la parole aux actes. Ceci avant la fin de la campagne officielle du second tour (26/06/2020), pour que les électrices et les électeurs aient le temps de se faire une idée sur le sujet.

    Nous pensons que cette demande devrait être accueillie très positivement. D’une part, il s’agit d’une information importante de la campagne pour habitant.e.s d’Oloron. D’autre part, nous n’imaginons pas que les trois habituels candidats ne tiennent (déjà) pas l’engagement qu’ils ont pris de renouveler la politique et ses pratiques opaques, alors même que le nouveau mandat n’a encore commencé.

    Liste Citoyene Oloron 2020
    Le nouveau souffle
    e ahuec

    Plus d’info : https://www.lco2020.fr/2020/06/15/liste-citoyenne-oloron-2020-le-vote-utile/

    J'aime

  6. Il me semble qu’un budget comprend dépenses et recettes.
    D’autre part il faut aussi préciser les postes impactés..l’imprimerie et le commissaire aux comptes (qu’ils soient d’Oloron ou pas) etc..
    De même aucun donateur ??aucune rentrée d’argent
    En fait cette initiative de Lco est une vaste idée de com pour essayer de paraître plus vertueux que les 3 autres listes…sauf que mal pensée non étayée, cela fait boomerang…

    J'aime

    1. J’aurais dû préciser que lors du point presse j’ai posé la question à LCO2020 sur les recettes. Réponse : elles proviennent intégralement des donateurs et des colistiers

      J'aime

  7. En gros une idée par jour et tout le monde suit au garde à vous.
    Vous la connaissez celle là  » La grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf » c’est pas du Victor Hugo. 🙂
    Vous devez faire pas mal de brouillons avant de valider une idée?

    Aimé par 1 personne

    1. Je lis les derniers commentaires……@Jean Michel ( nom inconnu , donc pas très courageux )ce monsieur devrait arrêter de prendre ceux qui ne pensent pas comme lui pour des ignares . Moi je lui suggère de lire : Le lion et le rat de Jean de Lafontaine Cette fable de 1668 mérite plus d’intérêt à analyser que celle qu’il soumet à cet autre correspondant et par conséquent à notre lecture . Nous ne sommes pas des nuls et comme il me semble être un monsieur un peu hautain il serait bon de lui dire que ce n’est pas une raison d’écraser les autres .
      Je regarde de loin , la façon des uns et des autres à vouloir apporter un peu plus de bonheur aux habitants d’Oloron , ne soyez pas méprisant dans oloronblog , Joël Adam n’y est pour rien et il nous laisse cette chance de nous exprimer gentiment .__Je profite de ces quelques lignes pour adresser toute ma sympathie à ceux qui m’ont parfois envoyé des signes d’amitié .

      J'aime

    2. Jean Michel a raison… cette injonction a la transparence est l’avant-goût de la dictature.. comme à Cuba… reveillons-nous ou ce sera St-Juste et Robespierre avec la guillotine !

      J'aime

  8. Décidément, cette Lco2020 fait bouger les lignes! ça fait un bien fou! merci beaucoup! J’espère que nous aurons l’honneur de vous compter parmi nos futurs conseillers municipaux! Il y a longtemps que nous n’avions pas vu autant d’énergie et de suite dans les idées dans cette ville et tant pis pour les réac’ et les haters à qui ça déplait… vous devriez en prendre de la graine plutôt que d’étaler votre aigreur et votre mauvaise foi à longueur de commentaires sans queue ni tête.

    J'aime

  9. Quand on a plus rien, on dire des absurdités… Le PS et autres ont de l argent, vous le saviez avant de démarrer. Vu que vous aurez 2 élus maximum, ça permettra d aller vous occuper de votre jardin ou d apprendre la politique…

    J'aime

  10. … En bref, LCO propose de publier son budget de campagne comme étant une avancée démocratique, alors, à ce qu’il me semble, les budgets doivent l’être en fin de campagne. Je me trompe ?

    J'aime

    1. Vous avez raison : en application du Code électoral, la Commission nationale des comptes de campagne doit procéder à une publication simplifiée des comptes des candidats. Cette publication intervient bien après le second tour. Voici la publication faite après les municipales 2014 à Oloron. Elle se trouve dans le Journal Officiel en date du… 24 juillet 2015 :

      J'aime

    2. @Julien

      Nous proposons que les informations soient communiquées au moment où elles peuvent être utiles (pour celles et ceux qui jugent que ces informations soient effectivement utiles), en l’occurrence avant le jour du vote. La transparence en matière de financement de la politique et la sortie de l’opacité, se feront nécessairement en allant au delà des obligations légales.

      Vous l’avez bien relevé, ici, l’enjeu n’est pas la légalité mais la moralité et le respect des promesses de campagnes faites par les candidats en matière de transparence et bon emploi de l’argent public.

      J'aime

  11. Encore une fois, la LCO se montre grande donneuse de leçon en explicant aux autres comment les choses doivent se passer… Ça les occupe !

    J'aime

    1. cette bien-pensance comptable devient insupportable… jusqu’où est-ce que ça va aller ? … la politique devient de plus en plus la foire aux documents et aux tableaux… et le feeling dans tout ça ?… et les tripes ? … on a effectivement pas besoin d’expliquations pour savoir quoi faire et quoi ne pas faire… aux temporas aux Maures !

      J'aime

      1. C’est vrai ça, où irait-on si, par exemple, une Chambre régionale des comptes s’avisait de contrôler les comptes d’une commune et de découvrir alors les pratiques irrégulières d’un maire ?

        J'aime

        1. … peut-être mais « pour 0,5 % du budget muncipal » on a parlé de notre ville jusque dans le Canard Enchaîné…notre ville a existé dans les rotatives parisiennes et sur des tables de parisiens qui payent leur café 3 € en terrasse…alors je pose la question : quelle agence de com’ aurait pu faire un travail aussi performant avec un montant aussi faible… ?

          J'aime

  12. je suis assez sidéré, en lisant les commentaires autour de ces municipales, de la haine déversée à l’encontre de la lco.
    Je n’habite pas à Oloron, et si j’y habitais je voterais pour cette liste, sans hésiter, même si je ne partage pas forcément toutes leurs propositions. Pourquoi ? Parce que depuis des décennies nos concitoyens se plaignent de leurs politiques, pour de bonnes raisons me semble-t-il, et expriment une besoin fort de renouvellement des pratiques politiques. Face aux enjeux énormes des prochaines années, et je pense en particulier aux défis sociaux et écologiques, nous avons besoin d’invention, d’audace, pour assurer à nous même et aux générations suivantes un avenir désirable.
    Malgré toutes leurs belles promesses, ni les « marcheurs » (cette dénomination me fait trop rire pour en pas l’utiliser ici), ni LR, ni le PS (qui a tellement honte de son bilan qu’ils font profil le plus bas possible et ne mettent même plus le nom de leur parti nulle part) ne montrent le moindre désir de changement, enfin, le « désir », si, ils font semblant d’être très désirant (« on a compris, on ne recommencera plus… »), mais dans les actes, c’est bis repetita.
    Alors quand une équipe nouvelle se met en place, promeut une démocratie directe, refuse des alliances avec les précédemment cités, fait des propositions audacieuses, on devrait applaudir et les soutenir, non ? Et bien non, en fait, on continue à critiquer « les politiques » (« tous pourris », bien sur, et c’est pas forcément faux), mais on se garde bien de les envoyer paître une bonne fois pour toutes, et je crains bien que dimanche, le foutu « vote utile » fasse une fois de plus ses ravages…
    Tout ça rend un peu triste et peu optimiste, ben oui…

    J'aime

    1.  » Tout ça rend un peu triste et peu optimiste, ben oui… »
      Vivement que les électrices et électeurs Oloronais, aient enfin le courage de tourner la page vers le futur, quelque il soit, même s’ il n’ est pas radieux, car depuis des décennies les partis politiques traditionnels de la bonne pensance installée, ont été incapables d’ apporter une réponse au problème de revitalisation de la ville
      d’ Oloron. Malheureusement pour la prochaine mandature qui s’ annonce nous n’ en prendrons pas le chemin. Après tant d’ années de déshérence, on n’ aurait pas à
      s’ inquiéter si cela n’ était que temporaire, mais à force de perdre du temps sans évolution notable les chances de voir enfin cette revitalisation prise en compte
      s’ amenuisent au fil du temps.
      Effectivement, cela est un peu triste de voir cette atonie frileuse perdurer.

      J'aime

  13. Le changement, la démocratie participative, la consultation, le débat, la solidarité… Toujours ces mêmes mots qui sont dans l’air du temps mais à mon avis très angéliques.. Mme pastor je suis désolé, je vous ai trouvée très légère voire même catastrophique sur certains sujets (santé, industrie notamment) comparé aux autres candidats. J’ai l’impression que vous avez oublié qu’autour du social et l’ecologie, il existe l’économie, la santé, l’industrie…

    J'aime

    1. «  »J’ai l’impression que vous avez oublié qu’autour du social et l’ecologie, il existe l’économie, la santé, l’industrie… » »

      C’est un peu normal vu que d’une façon générale ils sont pour la décroissance. .:)

      Toujours d’une façon générale sans juger des intentions de LCO2020 qui peuvent être fort respectables dans leurs principes, je suis , par exemple,dubitatif du choix par tirage au sort de 150 personnes pour cette fameuse convention climat.Le nom de monsieur Cohn bendit sortant du chapeau dans lequel il y avait je suppose autant de petits papiers que de noms de français…

      A défaut de patte de lapin porte bonheur, ce serait bien que Boucle d’or me donne une mèche de ses cheveux que je pourrais caresser avant de cocher les numéros de ma grille de Loto.Ce brave homme a toujours eu le c*l bordé de nouilles bio équitables..

      J'aime

  14. Plus que le budget des candidats, il vaudrait mieux connaître le nom de ces généreux donateurs, ça nous donnerais une idée des passes droit à venir.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.