Notre Génie des Pyrénées a perdu la tête


Que personne ne se méprenne : le Génie des Pyrénées n’est autre que le nom donné par le peintre et sculpteur néerlandais Mark Brusse à l’œuvre qu’il a réalisée à l’occasion du 2e Symposium de sculptures contemporaines organisé à l’initiative de l’association Camino. Le Génie des Pyrénées est installé dans les lacets du Biscondau. Il y a quelques jours, « on » a volé la partie supérieure de la sculpture. Pierre-Louis Giannerini, le président de Camino, partage ici son émotion devant cet acte de vandalisme.

Le Génie des Pyrénées amputé de sa partie supérieure (Photo P.-L. Giannerini)

 Des vandales ont arraché la tête en Bronze du Génie des Pyrenées, du Hollandais Marc Brusse. Il l’avait réalisée durant le 2e symposium de sculptures contemporaines sur le chemin de Saint Jacques de 1991.Il réunissait plusieurs artistes internationaux. Huit œuvres sur Oloron entre 1991 et 1993 et 12 sculptures à l’air libre en comptant le chemin vers la vallée d’Aspe, à l’initiative de l’association Camino dont je suis le président.

L’œuvre au premier abord énigmatique avait fini par être adoptée par tous. Plusieurs associations (voir Pièces jointes) l’utilisaient pour leurs affiches, le Fco rugby l’avait utilisé comme Mascotte, Jean Marc Croquin en avait tiré une nouvelle, régulièrement certains l’habillaient, la masquaient…

Une nouvelle fois, l’art est en deuil à Oloron.

Pierre-Louis Giannerini

Photo Pierre-Louis Giannerini
Photo Pierre-Louis Giannerini
Le Génie des Pyrénées illustre le Festival de Jazz 1998 (Photo P.-L. Giannerini)
Le Génie des Pyrénées illustre le Salon du Livre 2014 (Photo P.-L. Giannerini)

12 commentaires sur « Notre Génie des Pyrénées a perdu la tête »

  1. Ça va être dur de confondre les voleurs sûrement gantés et masques mode gestes barrière anti-covid 19, ce n’est que le début de la saison estivale il y aura d’autres actes de ce type dans les mois a venir, cette période post confinement est une aubene pour tous les petits malfrats a 2 balles du coin.
    Pour réparer le préjudice on a qu’à mettre la tête a toto, elle fera le même effet.

    J'aime

    1. Quand on n’a pas de preuves ,on ne parle pas de petits malfrats à deux balles du coin.Moi je n’en sais rien en tout cas.

      J'aime

  2. Triste monde, dominé par la vénalité et le chacun pour soi. Sentiment mitigé de honte, de dégoût, de mépris pour tous ces gens qui ne méritent pas d’être estimés ni même respectés. Qui ne méritent pas d’être considérés comme des citoyens.

    J'aime

  3. Belle occasion pour remplacer la tête du Génie des Pyrénées par une tête tricéphale de nos trois candidats à la Mairie. Un seul corps, trois têtes…..le choix n’ en sera que facilité.

    J'aime

      1. Oui bien sûr, mais trois sont inséparables. Il y a des décennies qu’ ils nous refont le monde Oloronais. Peut être que la quatrième sera la bonne, mais pas à tout faire.

        J'aime

Les commentaires sont fermés.