Jean-Luc Méchantlong se penche sur le cas Daniel Lacrampe


Dans un billet intitulé « Panne des sens », Jean-Luc Méchantlong se penche sur le cas Daniel Lacrampe. Notre chroniqueur de luxe est-il parvenu à percer certains des secrets de cette personnalité complexe ? Il aura eu à tout le moins le mérite d’essayer.

Panne des sens

Tout blog qui se respecte et respecte ses lecteurs se doit d’ouvrir au moins une fois ses colonnes à un expert scientifique (actuellement principalement à orientation médicale). Cependant, si l’on a déjà pu lire ici les contributions de médecins diplômés, avec références, et faisant autorité dans leurs domaines, il ne vous a pas été permis de rencontrer la nouvelle star des réseaux sociaux. J’ai nommé l’expert sans connaissances ni diplômes. Exactement mon profil. Soucieux de rester dans la ligne d’Oloronblog, ma contribution, au lieu de classiquement déblatérer sur la covid 19, se centrera sur un candidat aux prochaines élections municipales.

Entrons sans plus attendre dans le vif du sujet : Daniel Lacrampe est-il tombé en panne des sens ? La question a de quoi surprendre, mais après la fulgurance de ma démonstration, je suis persuadé que vous serez convaincus (et je ne parle pas que des candidats des trois listes qui resteront sur le bord de la route à la fin du mois).

Commençons avec les faits, rien que les faits. Il y eut d’abord la perte du sens de l’orientation. Entre les 2 tours de l’élection municipale de 2014., Monsieur Lacrampe s’est retrouvé dans l’obligation, pour retrouver le chemin de la mairie, de demander sa route à un certain Hervé Lucbéreilh. C’était un moindre mal : il aurait pu tomber sur quelque personne malveillante qui aurait pu l’entraîner sur une fausse piste.

Très vite après cet épisode, c’était a priori la perte de la vision. Comment expliquer sans cela qu’il n’ait pas vu dès ce second tour que le très mauvais report de voix, malgré la fusion des deux listes, marquait une défiance certaine et jamais démentie depuis, des électeurs à l’encontre du futur maire ? Fallait-il suspecter une fuite des sens ?

Certainement, puisque pendant 6 ans on a pu s’interroger sur une cécité au moins partielle. Peut-être obnubilé par la CCHB, Daniel Lacrampe a semblé ne pas voir distinctement ce qui se passait à la mairie. Lui, pourtant habitué aux chiffres et à la comptabilité municipale, était quasiment devenu aveugle, et ce qui aggrave le diagnostic, cela se doublait d’une surdité là encore a priori sélective. Le président de la communauté de communes donnait l’impression de ne pas entendre les nombreux soutiens qui, dans son entourage, le pressaient de manifester clairement son éventuel désaccord sur de possibles errements dans la gestion des affaires municipales (admirez au passage les précautions oratoires uniquement destinées à agacer certains lecteurs).

On peut légitimement suspecter que le tableau clinique du très patient (6 ans c’est long !) s’est également complété d’une sévère altération des cordes vocales. Ses protestations, commentaires, accusations, recommandations sont longtemps restées très peu audibles. On a pu espérer un temps que l’amorce de traitement proposé par la cour régionale des comptes allait permettre un rétablissement salutaire. Il n’en fut rien. Le niveau des sens était des plus inquiétants.

L’expert que je ne suis pas se perdait d’autant plus en conjectures que, en même temps (concession obligatoire pour obtenir le soutien de la REM), les symptômes disparaissaient dans l’enceinte de la CCHB. Que fallait-il en conclure : allergie aux locaux de la Mairie ? Monsieur Lacrampe était-il victime de pratiques vaudou, et si oui qui donc pouvait lui en vouloir autant dans cet univers feutré ? Se pouvait-il qu’il ait un ennemi (plusieurs semblait impensable) ?

J’en étais rendu à me demander si il n’était pas également en voie de perdre l’odorat en ne sentant pas arriver l’inéluctable défaite qui se profilait inexorablement à l’issue d’un entre-deux tours presque aussi long que ma phrase.

C’est alors que le bon docteur Eric Belluh* est intervenu. Pour des raisons éthiques son nom a été modifié. Il a évoqué une sombre histoire de casseroles à laquelle je n’ai pas tout compris, mais respectons son anonymat. Adepte de méthodes quelque peu brutales et pour le moins controversées (on dit même que la justice…. mais chut ! Il a toujours son diplôme), le docteur Eric Belluh a fait ingurgiter à Daniel Lacrampe de multiples couleuvres que celui-ci a avalées sans sourcilier. Cela a semble-t-il réveillé son goût du combat. Du coup, les yeux se sont semble-t-il dessillés, la voix est de toute évidence revenue, tout paraît revenu dans l’ordre, la panne des sens pourrait être surmontée.

Reste cependant une question : pour éviter le coup de pompe, le candidat Lacrampe espère siphonner le réservoir des abstentionnistes pour refaire le plein de voix. Fort bien. Mais le moteur n’aurait-il pas été relancé trop tard ?

Moi, pour ce qui me concerne, je crois bien que pour rester dans le thème, je vais aller voir le licencieux « Empire des sens ».

Jean-Luc Méchantlong

* Piste à l’attention des lectrices et lecteurs qui se demanderaient qui est cet Eric Belluh cité par Jean-Luc : cherchez… et trouvez l’anagramme.

29 commentaires sur « Jean-Luc Méchantlong se penche sur le cas Daniel Lacrampe »

  1. L’amnésie semble être un mal local qui touche même M. Méchantlong. Pour savoir si Daniel Lacrampe s’est tu sur les irrégularités constatées, il faudrait simplement reprendre les comptes-rendus des conseils municipaux qui se sont tenus à cette époque là et les lire attentivement. M. Méchantlong aurait pu ainsi constater que la sonnette d’alarme avait été tirée très rapidement et que des décisions « comptables » n’avaient pas été votées par Daniel Lacrampe. Seulement Daniel Lacrampe est un homme discret, qui ne fait pas d’effets de manche, il agit. La gestion de la pandémie au niveau local l’a démontré !

    J'aime

    1. Oui mais se taire en permanence ne donne aucun aperçu de qui est DL. En dehors du tacle envers HL en réponse à sa demande de désistement, je n’ai pas vu ou connu et même entendu DL taper du poing sur la table. Et si par cas cela a été fait, il aurait fallu que la population le sache, la presse existe il faut s’en servir.

      Discret jusqu’à la transparence ? Pourtant je lui reconnais la qualité d’être un bon gestionnaire au niveau de la CCPO et /ou CCHB.

      Mais là il s’agit de l’élection d’un maire, chaque liste a son chef de file alors c’est maintenant qu’il faut qu’on vous entende, pas simplement lire les compte rendu dans les journaux (quand on l’achète ou est abonné ),

      Que de querelles pour les masques, je pense que chacun, de quel que bord qu’il soit, a fait au mieux. De toute façon il faut bien un premier et un dernier. Ou alors il aurait fallu dispatcher le stock dans TOUTES LES COMMUNES concernées et à charge de chaque maire, qui a ses listes électorales, d’en assurer la distribution.

      Et hop la, on parle des élections d’Oloron et pas de la CCPO.

      Ce 2e tour me stupéfait par son déroulement. C’est d’une mortitude ! Ce n’est certainement pas français mais je pense que vous avez compris.

      Utilisez les espaces aérés tels que le stade, le fronton madame, messieurs les candidats, choisissez un journaliste pour animer le débat entre vous 4. Le faire à la radio ne permet pas le questionnement des citoyens. Ça peut éventuellement venir en plus.

      Le micro peut circuler, un chrono peut se déclencher pour le temps de paroles … mais MONTREZ VOUS, faites vous entendre, comprendre, qu’attendez vous.

      Mais qu’attendez vous ?

      Quelle est triste cette campagne électorale.

      Comme pour tout, il faut du contact et des échanges entre humains et pas qu’internet ou des prospectus dans les boîtes aux lettres. Mais un contact – non pas du porte à porte, IL FAUT un contact avec la population oloronaise qui doit vous entendre LES 4.

      Un peu d’animation ! On s’endort !

      Aimé par 1 personne

      1. Je suis d accord avec vous,une campagne se a l extérieur,au contact,même a un mètre cinquante et inutile de distribuer des bises a tous …Les masques,c est vrai,difficile sujet mais j en ai reparlé uniquement car dans son dernier coup de com,Mr DL,sous couvert d humilité et de discrétion par rapport a son ancien allié se targuait d en avoir fait distribuer a chacun des habitants de la cchb…hors c est un peu arranger la réalité. Voilà,bonne soiree

        J'aime

      2. Chut Mr Vieillesenior, vous allez les réveiller et autant les uns que les autres ils
        n’ aiment pas du tout ça. Ils préfèrent nous endormir, mais le réveil risque d’ être difficile .

        J'aime

    2. « …Méchantlong aurait pu ainsi constater que la sonnette d’alarme avait été tirée très rapidement… »
      Vous pouvez préciser quand ?
      « … et que des décisions « comptables » n’avaient pas été votées par Daniel Lacrampe. »
      Vous pouvez nous préciser lesquelles ?

      J'aime

      1. Dès le 30 janvier 2017, l’équipe Lacrampe a demandé au Maire des éléments justifiant les dépenses excessives qui avaient été engagées. Sur la base des éléments fournis, lors d’un séminaire de la majorité municipale, le 18 février 2017, le budget primitif, sous la pression de l’équipe Lacrampe, a été modifié principalement en ce qui concerne les frais de réception, les frais de mission et de restauration et le 21 février 2017. DL a demandé le détail des écritures concernant des voyages et déplacements. DL a enfin obtenu les livres comptables le 13 mars 2017 et a constaté un certain nombres d’écritures suspectes.
        Le 24 septembre 2018, DL est intervenu en conseil municipal, vous pouvez consulter son intervention sur le compte rendu qui en a été fait (page 27 à 32 pour votre info) et tout ceci en bref pour ne pas plomber le blog.

        J'aime

  2.  » Daniel Lacrampe est-il tombé en panne des sens ? »
    Je ne pense pas que DL soit tombé en panne de sens. Le problème est ailleurs,
    c’ est que DL et HL sont frères siamois, de plus inséparables à vie. Donc aucun des deux ne peut vivre bien longtemps sans l’ autre, ils ont fait le choix de mourir ensemble.
    D’ autant que chez eux les sens se répartissent à 50% chez l’ un et 50% chez
    l’ autre, seul le sens unique est entier chez chacun d’ eux. Ce qui les rend sourds et, aveugles, comme vous dites, mais surtout imperméables à toute logique et ne leur permet pas d’ arriver à avoir un raisonnement logique d’ intérêt commun face à
    l’ averse qui se prépare.
    La seule logique qui prévaut chez eux, quitte à tout faire exploser, est d’ empêcher le retour de BU au siège de Maire. Ce qui laisse peut être une faible chance pour la candidate de LCO 2020 de se retrouver élue, à l’insu de son plein gré sans majorité, ce qui provoquerait une nouvelle élection. Cela permettrai enfin de tourner la page noire de la vie municipale et politique Oloronaise qui dure depuis des décennies.
    Car je pense qu’ après une telle débâcle les trois belligérants auront le courage de tirer la leçon qu’ ils se doivent. A moins, qu’ ils soient au fond de eux mêmes autant les uns que les autres adeptes de l’ acharnement thérapeutique politique. Ce qui serait bien triste. Seule une nouvelle vision des électrices et électeurs permettra la naissance, non pas de nouvelles têtes mais de nouvelles idées, ce dont Oloron a le plus besoin. Le problème actuel est que les sens ne sont pas tous dans le même camp, mais répartis entre les différentes parties.

    J'aime

    1. Vous êtes sûr que ce sont des frères siamois inséparables à vie ? On parle bien d’Oloron ? Il doit y avoir une erreur quelque part !

      J'aime

      1. Depuis le temps que ça dure, tout laisse à le croire. Il est quand même regrettable pour la vie politique Oloronaise , ainsi que pour la ville d’ Oloron, qu’ ils ne soient pas arrivés à trouver un terrain d’ entente. Depuis des années que cela dure on a la preuve qu’ ils ne peuvent rien faire l’ un sans l’ autre, mais surtout rien faire avancer et à concrétiser sans au final se disputer comme des chiens.
        Je ne connais pas particulièrement la vie municipale, mais je crois qu’ il doit être bien plus facile pour le Maire de vivre avec son opposition qu’ avec son premier adjoint, et vice versa.
        Avec une telle situation comment voulez envisager un contexte constructif pour élaborer des projets sur le long terme, si au bout de quelques jours tout est remis en cause en permanence par l’ un ou l’ autre. C’ est bien de cela que la ville souffre en permanence avec en plus une image de marque déplorable vis à vis de l’ extérieur.

        J'aime

    2. @Michel X qui disait : « Ce qui laisse peut être une faible chance pour la candidate de LCO 2020 de se retrouver élue, à l’insu de son plein gré ».

      Il important, cher Michel, que vous puissiez témoigner plus de respect et de considération à l’égard des 13,75% d’oloronaises et d’oloronais qui ont fait le choix de voter pour le nouveau souffle lors du premier tour.

      Avec ce résultat, la Liste Citoyenne Oloron 2020 représente un mouvement en progrès, là où les 3 habituels candidats, marquent tous, un recul très important par rapport à l’élection précédente.

      L’élection au conseil municipal de membres de la Lco2020, serait parfaitement légitime et pertinente au regard des résultats du premier et de la tendance générale.

      C’est d’ailleurs le seul véritable enjeux de ce second tour. Dans la mesure où il ne fait aucun doute que Bernard Uthurry l’emportera. La présence de membres de la Lco2020 est la seule manière de rafraichir un minimum le visage de notre conseil municipal et de s’assurer que les 6 prochaines années ne se dérouleront pas comme les 18 précédentes, à huis clos.

      Liste Citoyenne Oloron 2020
      Le nouveau souffle
      e ahuec !

      J'aime

  3. On manque vraiment de specialistes de la mémoire dans le Piémont !Ainsi,dans sa dernière intervention,Mr DL,si discret ce faisant,indique(si j ai bien lu) que par Sa commande,tous les habitants de la cchb ont été doté d un masque!Mr Jean Luc devrait prendre contact un a un avec tous les villages environnants …Il est des endroits ou seuls les plus de 60 ans ont été pourvu.De la à conclure que,pour une fois,la ville centre a été privilégiée, il n y a qu un pas et je me trompe sûrement…nul n est électoraliste dans cette partie.

    J'aime

    1. La répartition au sein de chaque commune pour les plus de 60 ans n’est pas le fait de la CCHB mais du conseil municipal local à ce qu’il me semble.

      J'aime

      1. La fidélité que vous portez à D Lacrampe est tout à votre honneur.
        Cependant, n apporter aucune réserve , glorifier en permanence votre candidat, son mandat et ses actions sans le moindre soupçon d humilité dessert complètement votre candidat. Car si tel était le cas,  » le bon sens populaire » l aurait plébiscité autrement que par les 19% obtenus.

        J'aime

        1. Je ne suis pas du tout d’accord avec vous. Je ne le glorifie pas en permanence, je tente de rectifier les quelques malhonnêtetés intellectuelles qui circulent à son sujet… mais je conçois qu’il s’agit en l’espèce de quelques errements électoralistes.

          J'aime

      2. Oui Monsieur Cazaux, les Maires des communes du Piémont ont du prendre leur responsabilité, face au retard et l’ordre de livraison des masques de la CCHB. C’est ainsi que les habitants de Gurmençon par exemple, ont du attendre qu’Oloron soit servi pour enfin bénéficier du contingent qui leur était destiné. Dans cette attente, ils ont fait le choix responsable de distribuer aux personnes dites vulnérables, les masques qu’ils avaient réussi à rassembler grâce aux petites mains bénévoles qui les ont fabriqué. L’ordre de la distribution aux communes était bien de la responsabilité de la CCHB. Peux être pourriez-vous nous indiquer quels ont été les critères utilisés pour définir l’ordre dans lequel les communes seraient livrées ?

        J'aime

        1. Oui je n’en disconviens pas pour ce qui concerne l’ordre de distribution aux communes. Je ne faisais que répondre à Mm64. Et je maintiens, l’ordre de distribution chronologique de ces masques à la population a été de la responsabilité des municipalité.

          J'aime

  4. C est possible mais alors pourquoi declarer; »ainsi bien sûr que l’ensemble des habitants du territoire du Haut-Béarn »?Vous connaissez sûrement la réponse mais en tout cas ,pourquoi l affirmer puisque,vous le dires,ca n est pas de sa compétence.

    J'aime

  5. C’est quoi cette polémique au sujet des masques? Daniel Lacrampe a commandé, en effet, des masques pour tous les habitants des communes de la CCHB, il est du fait des Maires et sur leur seule responsabilité de ne pas en avoir fourni à leurs administrés.

    J'aime

    1. Madame,
      Je ne pense pas qu’il puisse effectivement y avoir de polémique sur la commande des masques de la CCHB pour l’ensemble des habitants du Piémont. Seul problème que vous ne pouvez nier puisque vous semblez au courant, c’est que tout le monde n’a pu en bénéficier au même moment. La livraison c’est produite en plusieurs temps et les Oloronais et Oloronaises ont été servies en premier, pendant que certains villages restaient dans l’attente. La question qui peut-être légitimement posée est de connaître quels sont les critères que le Président candidat a mis au point pour qu’Oloron se soit retrouvé en première position ? Mais moi je dis ça, je dis rien…

      J'aime

      1. La commune d’oloron a reçu les masques le mardi et les autres communes qui avaient passé commande les ont reçu le vendredi entre 13h30 et 17 heures
        La distribution est de la responsabilité de chaque commune .certaines ont distribué le vendredi.
        Chaque commune avait ces propres règles.
        D.L était facilitateur pour la gestion des masques aux publics.
        Pas de procès pour la gestion des masques .
        Merci la CCHB pour les masques.

        J'aime

        1. Cher Coucou,
          Sachez qu’ici on fait le procès qu’on a envie de faire, si on a envie de le faire, dans la mesure où l’on garde pour postulat le respect de l’intégrité de chacun. On se passera donc de votre autorisation. Profitons plutôt de votre expertise, pour nous indiquer qu’est ce qui explique qu’Oloron ait pu en disposer avant les autres. Merci avant tout au Département d’avoir mutualisé ses propres besoins avec ceux des collectivités de notre territoire, pour que nous puissions bénéficier de leur circuit de fournisseur.

          J'aime

  6. Pendant que nous nous posons des questions …….Oloron en commun a déposé leur programme dans toutes les boites aux lettres de mon quartier …… ON BOUGE ? ou on ne bouge pas ?

    J'aime

    1. @Togo pendant que vos colistiers passent le plus clair de leur temps à leur taper dessus à longueur de journée, il semble effectivement que vos concurrents restent concentrés sur leur programme et le travail qui les attend demain… Par contre même si elle est honnête, je ne crois que votre intervention sera du goût de vos amis…oups.

      J'aime

  7. @ Togo, comment vous vous déconfinez !!!! même pas au courant des réunions et des comités de lectures de la listes, c’est quoi cette démocratie non participative 😉

    Aimé par 1 personne

  8. C est quoi ce cinéma avec vos masques ? Étant personne à risque et étant proche du milieu hospitalier, le 3 mars, j en avais 2 en tissus pour traverser en métro, à Paris à 18h. J étais l un des rares à le porter. À mon retour le 9 mars, j en voyais un peu plus.
    Vers le 15 mars je demandais à ma pharmacienne si elle avait des masques, sa réponse oui mais nous avons ordre de ne pas les vendre. Il n y avait pas a chercher pour trouver des masques tissus sur oloron. C est vrai que les gens ont tendance à être assister dans ce coin ! Le 30 mai, je revoyais mon médecin qui me dit. Je vous fait une ordonnance pour les masques, vous êtes a risques !
    J avais le sourire, 40 masques chirurgicaux.. J arrive à ma pharmacienne, je lui dit si vous en avez peu, je ne les prends pas, (comme je n ai pas été chercher celui de la mairie), la pharmacienne me dit il y en a maintenant, prenez les.
    Je les stock et si besoin je les distribuerai à des assistés ! Alors arrêtez de nous les casser avec ces masques. Les responsables de ce manque de masques, blouses, gants et autres tests est un problème d état ou la santé, depuis 30 ans, est abandonnée. Alors le 16, vous pouvez toujours venir manifester avec les soignants…
    Pour les élections, plus je parles avec la LCO, plus je les trouve assez limités, et je ne suis pas le seul à penser cela. Le second tour se fera sans eux. Nous sommes dans le combat du maire et du socialiste avec Lacrampe qui pourrait faire la majorité à droite ou gauche ! Ma voie LCO du premier tour ira dans le combat des 3, la rigolade est terminée.. Étant un homme pressé, je ‘ai pas le temps de me relire ni de répondre….

    Aimé par 1 personne

    1. Quand on est une personne à risque il est prudent de rester confiné et quand on l’est plus rien ne presse ! Cher Yves vous devriez enlever le masque à l’intérieur vous donnez l’impression d’hyper ventiler. 😅 c’est juste une blague pour essayer de vous détendre…

      J'aime

  9. @Mm64, il a fait exactement la même chose que les autres, dont ceux actuellement candidats, il a attendu le rapport de la Chambre Régionale des Comptes et surtout, la décision du Parquet de Pau pour savoir si une action en justice était déclenchée… Vous auriez fait quoi ? Rien de plus je pense.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.