Assesseurs pour l’échafaud : la réaction de Jean-Luc Méchantlong à la proposition controversée de LCO2020


Oloronblog a demandé à Jean-Luc Méchantlong d’accepter de suivre avec son œil d’expert ès politique la campagne du second de l’élection municipale oloronaise. Il va donc décoder pour nous ses hauts faits comme ses travers. Dans une chronique intitulée « Assesseurs pour l’échafaud », il revient aujourd’hui sur une proposition de LCO2020 qui suscite la controverse (il suffit de voir les commentaires qu’elles a provoqués dans l’article précédent du blog).

Assesseurs pour l’échafaud

Bref, pour les cinq premiers candidats de la liste, arrivait en tête Hervé Lucbéreilh, avec le score honorable de 62,4 devant Bernard Uthurry 55,8, Daniel Lacrampe 55 et LCO 47,4. Bon. Pour les 10 premiers de la liste, Bernard Uthurry prend la tête devant Hervé Lucbéreilh. C’est pas pour me vanter, mais à moi tout seul, j’ai une moyenne qui les éclate tous.

Peu concerné par la perspective d’un second tour, je me contentais de consulter les sites, forts peu actifs dans l’ensemble depuis le premier tour, des quatre listes en présence à Oloron. Pour vous dire comment j’étais passionné, j’en étais réduit ce matin à calculer l’âge moyen des candidats. Pour compliquer un peu les choses, je faisais un classement des plus âgés au moins âgés mais pour les cinq premiers candidats, puis les dix premiers. On s’occupe comme on peut par ces grandes chaleurs.

A ce rythme, la journée promettait d’être longue, très longue. C’est alors que je pris connaissance d’une information qui fit naître en moi un début d’exaltation. Un alléluia d’allégresse commençait à retentir à mes oreilles. En 415 Hz, la fréquence du « la » pour le baroque allemand me semble-t-il, mais mes connaissances musicologiques sont aussi ténues que ma bonne foi.

Merci LCO de nous avoir sortis de la torpeur par votre proposition de ne pas donner de fonctions d’assesseurs aux plus de 65 ans !

Devant les réactions, disons, un peu… fraîches de quelques lecteurs récalcitrants, j’ai eu peur un moment que vous ne reveniez sur vos propos, plaidant la sacro-sainte « phrase sortie de son contexte ». Mais non, vous avez presque tous tenu bon, même si l’une ou l’autre a essayé de tempérer un peu votre position.

Non mais c’est vrai, c’est quoi ça ? Un blogueur et ses suppôts qui ne veulent pas comprendre que votre proposition est forcément bonne. Et cela pour au moins deux raisons : c’est la vôtre et elle vient de suggestions faites par un échantillon représentatif, quoique restreint, de vos consultants.

Quand donc Monsieur Adam voudra-t-il admettre que la démocratie participative ne peut pas se tromper ? Une fois pour toute, si il n’est pas convaincu, c’est qu’il n’a pas compris, un point c’est tout ! Et cela est valable pour tous ceux qui pensent comme lui !

Alors déjà qu’en plus il ne veut pas reprendre spontanément les sujets qui vous tiennent à cœur, mais quel culot ! Non mais où va-t-on ?

Je me permets de vous suggérer quelques modifications à votre proposition, tout en reconnaissant que je ne suis pas très significatif, et que ma modeste personne a bien conscience de ne représenter qu’elle-même. Je ne serais pas choqué si vous me considériez également comme restreint intellectuellement quoique suffisant.

Tant qu’à vouloir protéger, pourquoi écartez-vous de votre liste les aides-soignantes, les personnels des nombreuses maisons de retraite d’Oloron, les insuffisants rénaux, cardiaques et respiratoires, les non preneurs de chloroquine – on ne sait jamais -, les preneurs de chloroquine – on n’est jamais trop prudents -, les marins du Charles de Gaulle ? Ne font-ils pas partie à vos yeux de personnes à risque dignes d’intérêt ?

Pour les modalités de vote, je suggère que toute personne susceptible d’être fragile se voit proposer (j’ai bien compris qu’il était hors de question d’imposer) la possibilité de confier sa carte d’électeur à un des candidats en lice, ou mieux encore de voter par téléphone, cela éviterait les contacts. Un appareil serait mis à la disposition de chaque président de bureau de vote, qui enregistrera le choix du votant, sous le contrôle de (rares) assesseurs qui rempliront les conditions de santé requises.

Allons plus loin : pour prévenir le danger avant et après les bureaux de vote, il pourrait être sage de munir tous nos anciens, dont moi, d’un signal sonore et visuel qui pourrait inciter les personnes appelées à les croiser à la plus grande prudence. La crécelle et la patte d’oie n’ont pas forcément laissé dans la région un excellent souvenir d’intégration. Peut-être un gyrophare sur la tête, blanc, en harmonie avec les cheveux, et une sirène deux tons pourraient-ils utilement les remplacer ?

Ces mesures peuvent paraître excessives, mais en matière de sécurité, fut-elle sanitaire, on ne devrait pas transiger.

Je n’oublie pas le problème de la soi-disant liberté d’expression du blogueur. Mon grand âge m’a permis de connaître, du temps où les anciens d’alors s’acharnaient encore à compter en anciens francs, un ministère de l’information. Son ministre avait entre autres fonctions, la mission de, comment dire avec ménagement, présenter avec insistance aux chaînes publiques de radio et télévision, les sujets d’information qu’il était préférable de proposer aux Français. Je me demande dans quelle mesure une instance identique ne trouverait pas avec bonheur sa place dans les institutions oloronaises. Une forme de comité de sélection qui se réunirait de façon hebdomadaire, sous la bienveillante autorité d’un futur élu, pourrait très bien être mis en place avant le second tour, et proposer collectivement à l’ensemble des médias des préconisations profitables au bonheur de tous.

Avant de terminer, je voudrais encore vous remercier. Merci d’avoir redonné, si ça se trouve à votre corps défendant, mais quand même, un tel dynamisme à une campagne qui s’étiolait. Merci de n’avoir pas reconnu une erreur de communication, ce qui aurait limité le débat. Merci d’avoir prouvé comment, en quelques lignes, on pouvait provoquer tant d’intérêt. Merci de partager avec tant d’ouverture d’esprit votre vision du monde. Je ne saurais vous dire combien j’espère que les autres listes suivent votre exemple. Allez savoir pourquoi… Et si vous le voulez bien, pour calmer mon impatience, je vais aller m’installer à l’ombre et lire « L’art d’être grand-père ». Ça peut toujours servir.

Jean-Luc Méchantlong

14 commentaires sur « Assesseurs pour l’échafaud : la réaction de Jean-Luc Méchantlong à la proposition controversée de LCO2020 »

  1. Il faut croire en l’argumentation en démocratie.

    Il est sain de partir du principe que notre contradicteur peut avoir raison, et partir avec le présupposé que la logique, l’impératif catégorique, la statistique et l’exemple invoqués par l’autre peuvent nous convaincre à défaut de nous persuader.

    Sinon, l’émotion prend le dessus sur la raison, le ressenti et la passion sur les faits, et l’invective bornée sur la confrontation étayée.

    Je fais le premier pas : vous avez raison sur le 415 Hz, l’erreur (413) était de mon fait.

    Deux questions ouvertes :
    – les tarifs SNCF, les taux de crédits et les polices d’assurances variables en fonction de l’âge constituent-ils des discriminations ?
    – pourquoi le port de la ceinture automobile, le fait de fumer ou de s’exposer à la fumée de tabac dans des lieux accueillants du public ne sont-ils pas laissés à la libre appréciation de l’individu ?

    J'aime

    1. « Il est sain de partir du principe que notre contradicteur peut avoir raison, et partir avec le présupposé que la logique, l’impératif catégorique, la statistique et l’exemple invoqués par l’autre peuvent nous convaincre à défaut de nous persuader. »

      Je suis bien d’accord avec vous, il faudrait en revanche le dire à votre ami Julien Brunel, qui au vu de ses nombreuses interventions ne supporte pas la critique sans pour autant se garder de critiquer le monde entier.

      Au passage, je suis convaincu du virage écologique que doit prendre notre société, sans pour autant appliquer, comme il semble le faire, une écologie punitive et moralisatrice. Peut-être en tenir compte pour la suite et permettre à votre message d’être mieux apprécié.

      D’autant que cela semble être le cas ici à Pau, ou M. Blanco a fini par envisager une entente avec M. Marbot et Bartolomeo, contre l’avis initial de son directeur de campagne, M. Brunel. (Si mes informations sont bonnes)

      Par ailleurs, pour revenir sur votre processus démocratique, pouvez nous indiquer comment allez vous désigner vos représentants au conseil municipal si vous êtes en minorité ? Dans l’ordre de votre liste ? Un renouvellement tous les ans ?

      Merci pour votre réponse M Bahoum.

      Bien à vous

      J'aime

      1. Les représentants au conseil municipal seront désignés dans l’ordre de la liste présentée aux électeurs au second tour comme le veut le droit électoral, lequel ne prévoit pas un renouvèlement tous les ans.

        Bien cordialement,

        J'aime

  2. j’ espère qu’ on ne va pas interdire aux plus de 65 ans de se présenter à ces élections ! ça risquerait de faire du vide? ( c’ est de l’ humour )

    J'aime

  3. Il est bien surprenant de constater qu’une proposition « périphérique » (pour ne pas dire satellitaire) à notre action, proposition manifestement mal formulée et mal interprétée, mais pour autant parfaitement assumée, et un mano a mano avec le bloggueur, qui n’en demandait pas moins, suffisent à faire couler plus d’encre que les 148 propositions d’un projet de renouvellement politique, que la crise que nous traversons, rend d’autant plus essentiel et légitime.

    Certes, le fond fait moins le buzz que la forme (nous l’apprenons en ce moment même), mais tout de même, n’y a-t-il vraiment pas de place pour une nouvelle manière de faire les choses ? Curieuse sur le fond et tolérante sur la forme ? Voilà qui changerait, au moins, ce que nous subissons depuis plus de 30 ans.

    Aimé par 1 personne

  4. Encore une réponse affligeante de Pierre bahun bien que pour une fois il a fait un effort pour se mettre au niveau du plus grand nombre, vous pensez toujours avoir raison contre tout le monde ? C’est si compliqué de faire un mea-culpa ?
    Si vos propositions tombent aux oubliettes c’est peut être parce que le messager est aussi important que le message.
    Vous n’êtes pas digne de la confiance des oloronais.

    J'aime

    1. Je vais retraiter et méditer intensément ces sages paroles dont vous avez daigné m’éclairer.
      Recevez mes remerciements et mon amour désintéressé.

      J'aime

        1. @Vieillesenior :
          je m’adressai en réponse (d’où le retrait à droite du paragraphe) à « mccr3ation » qui m’attribuait généreusement des propensions :
          – à me prétendre plus intelligent que tout le monde
          – à être indigne de la confiance de mes concitoyens
          – à être incapable de reconnaître la moindre erreur.
          Cela faisait beaucoup de qualités pour d’aussi modestes épaules et il me semblait juste de lui rendre grâce de ses compliments et de ses amabilités.

          Cela me rappelle le bon vieux temps. Celui de ces bons flatteurs masqués qui diffamaient à Roger Salengro.

          J'aime

  5. Ben si, si LCO conseille aux assesseurs de plus de 65 ans, vieux quoi ! Et aux assesseurs vulnérables de ne pas venir tenir les bureaux de vote, pourquoi nous les vieux et pour certains d’entre nous vulnérables viendrions voter ?

    Non, non restons confinés dans notre vieillesse et notre vulnérabilité, et restons chez nous ou mieux en pleine nature éloignés ées de tout contact humain au moins de 1 m 50 et là profitons du temps qui nous reste pour apprécier dame nature qui ne fait pas de discrimination d’âge et accepté tous les marcheurs ou randonneurs.

    Bon vous avez compris, je ne la digère pas cette bourde (quand on est gentil) et que l’on pense que c’est une erreur, j’ose espérer que c’est cela et que ce n’est pas nous enterrer vivants chez nous ou ailleurs.

    Pendant que j’écris ces quelques lignes j’entends que l’on pourra voter par correspondance, Quid de l’anonymat ?

    Que peut on inventer ou réinventer pour que les moins de 65 ans votent ?

    J’ai de moins en moins envie d’y aller, je suis déjà réticente quant à la date choisie, mais là ce qu’il s’est passé durant la pandémie envers les vieux, cette date de second tour que je trouve prématurée et des propos récents de certains politiques, y compris locaux, me poussent à aller voir ailleurs.

    Tiens , et cela n’a rien à voir avec mon texte ci dessus, je propose des idées aux candidats :

    1)Une université du temps libre ….. pour les chômeurs, étudiants, personnel travaillant en équipe et ….. aux vieux.

    2) La pesée des poubelles car pourquoi lorsqu’on est seule seul on paie comme une famille de 3 ou 4 personnes. Pour ma part je mets ma poubelle verte (tout venant) tous les 15 jours et je continue de payer la même taxe ordures ménagères que mes voisins qui sont 3 4 voire 5 personnes.

    Ça va coûter au début mais économiquement et écologiquement ce serait bien et plus juste.

    J'aime

  6. @Vieillesenior, Votre proposition n°2 (pesée des poubelles) fait partie du programme de la Liste Citoyenne Oloron 2020, c’est l’un des leviers d’action du plan de passage de l’intercommunalité en territoire « zéro déchets ».

    Votre proposition n°1 est vraiment très intéressante, vous pouvez la proposer sur notre site : http://www.lco2020.fr et elle pourra être débattue et votée pour être intégrée au programme.

    Bien à vous,
    Liste Citoyenne Oloron 2020
    e ahuec

    Aimé par 1 personne

  7. Je trouve surprenant la volée de bois vert contre cette recommandation de prudence de la LCO, alors que la veille Bernard Uthurry a officialisé en vidéo qu’il partait à la chasse aux procurations chez les retraités et dans les EHPAD, fidèle aux bonnes vielles méthodes du PS, sans que personne ne s’en émeuve. Y aurait-il une « solidarité de génération » dans la mesure où lui-même a dépassé depuis un moment l’âge légal de la retraire ?

    J'aime

  8. Pourquoi avoir fermer la ligne du train pour bedous j espère que ce n ai pas uniquement pour protéger les utilisateurs nombreux de plus de 65 ans je demanderais au futur maire de remettre tout ça en ordre pour le bien être de la vallée

    J'aime

  9. Il est surtout bien dommage qu’aucun des candidats n’ait eu le courage de s’opposer à ce simulacre de démocratie… et ce dés le premier tour… cette élection n’aurait jamais du se tenir compte tenu du contexte sanitaire…. le samedi on ferme les restaurants et les bars, et on prépare un confinement qui va tuer l’emploi durablement mais on maintient une élection qui pouvait bien attendre quelques mois…. un vrai scandale que personne ne dénonce ici… le vrai courage était de se retirer de l’élection dés le premier tour… mais la soif de pouvoir….

    J'aime

Les commentaires sont fermés.