Et de trois ! Les 33 +1 candidates et candidats de la liste citoyenne LCO 2020, c’est ici


Liste citoyenne 2

La Liste Citoyenne Oloron 2020 a révélé ce 21 février la liste de ses 33 + 1 candidates et candidats aux élections municipales des 15 et 22 mars prochains. Après celles de Bernard Uthurry et d’Hervé Lucbéreilh, c’est la troisième à présenter l’intégralité de sa composition. Quelles sont, selon LCO 2020, ses principales caractéristiques ?

  • Elle s’est formée autour d’un projet de renouveau et non de révolution
  • Pour la première fois à Oloron, la tête de liste est une femme, Nathalie Pastor, qui tient à préciser qu’elle est la porte-parole d’un collectif qui n’a pas de leader
  • Contrairement à ses 3 concurrents qui ont axé leur présentation sur la personne (on est toujours dans l’attente de leur programme), ici l’élaboration du programme a précédé la constitution de la liste
  • C’est une liste très ouverte rassemblant des personnes aux parcours divers
  • La moyenne d’âge s’établit à 51 ans (45 ans pour les 10 premiers de la liste). La plus jeune : 20 ans. Le plus âgé : 75 ans
  • Elle réunit des Oloronais historiques comme des personnes arrivées récemment dans notre cité
  • Elle ne s’est pas constituée par opposition aux autres listes, mais dans le constat que ses concurrents ne sont plus au contact de la réalité. L’élection sera l’occasion de vérifier si les Oloronais sont d’accord là-dessus
Liste complète (par ordre) des candidates et candidats de la Liste Citoyenne Oloron 2020
  1. Nathalie PASTOR, 53 ans, travailleuse sociale
  2. Jésus ALFOS, 61 ans, travailleur social (jumeau astral d’Hervé Lucbéreilh 😊 : il est né le même jour de la même année)
  3. Alix BERARD, 50 ans, architecte
  4. Pierre BAHOUM, 32 ans, professeur de sciences économiques et sociales
  5. Cécile FAURE, 41 ans, docteur en astrophysique
  6. Sébastien DE TRUCHIS, 50 ans, cadre commercial
  7. Léa BLED, 31 ans, animatrice-coordinatrice d’un point de vente paysan
  8. Alain BENESTY, 60 ans, documentariste-réalisateur
  9. Laura TORRES ESCUDERO, 35 ans, professeur d’espagnol
  10. Julien BRUNEL, 36 ans, responsable communication digitale
  11. Évelyne CROCQUESEL, 54 ans, chargée de mission d’aide à l’insertion sociale et professionnelle
  12. Fabien REICHERT, 42 ans, charpentier
  13. Muriel DUPRÉ, 52 ans, enseignante
  14. Serge AURÉ, 62 ans, artisan, retraité
  15. Françoise MARION, 60 ans, infirmière / ostéopathe
  16. Marc TOGORES, 68 ans, retraité / co-fondateur de Radio Oloron
  17. Patricia DUCROCQ, 63 ans, secrétaire comptable, retraitée
  18. Julien SAINT-AMANS, 30 ans, ingénieur thermicien
  19. Sylvette LACOSTE, 61 ans, agent territorial spécialisé des écoles maternelles
  20. Jean-Jacques PAULES, 63 ans, employé EDF, retraité
  21. Nicole LARTIGUE, 66 ans, travailleuse sociale, retraitée
  22. Pierre VOELKLIN, 35 ans, charpentier
  23. Renée VIUDES, 70 ans, institutrice, retraitée
  24. Florent PRUVOST, 34 ans, musicien
  25. Anaïs LAURENCEAU, 31 ans, orthophoniste
  26. Jean-Luc CHATAIN, 58 ans, métiers du tourisme, gérant de gîtes
  27. Marie-Pierre PELUT, 56 ans, ergothérapeute
  28. Hervé FAZENDEIRO, 54 ans, thérapeute
  29. Dana ESCALERA Y PALEJERO, 20 ans, étudiante
  30. Pierre IZAMBERT, 55 ans, jardinier
  31. Véronique DIEZ, 56 ans, animatrice bien-être
  32. Denis GUEDON, 63 ans, créateur de la Manufacture du béret béarnais, retraité
  33. Cécile IZAMBERT, 53 ans, artiste peintre
  34. Jean-Louis TETREL, 75 ans, architecte, retraité (candidat supplémentaire. Rappelons que les listes ont la possibilité et non l’obligation de compléter leur liste par 1 ou 2 candidats supplémentaires)
Quelques candidates et candidats précisent les raisons de leur engagement
  • Patricia DUCROCQ considère que la ville d’Oloron n’est pas pratique pour les personnes qui, comme elle, se déplace en fauteuil. Elle compte travailler avec d’autres sur le sujet
  • Serge AURÉ se présente comme militant (depuis la maternelle !), mais non-engagé dans un parti politique. Il regrette l’impossibilité actuelle pour le citoyen de se faire entendre lorsqu’il se passe quelque chose de grave (exemple : le projet des carrières du Bager). Il veut que la parole lui soit rendue. Et juge que ce genre d’action peut parfaitement se concilier avec une dose d’humour
  • Cécile Faure estime que notre ville a un énorme potentiel. Mais elle perd des habitants et sa population vieillit. Elle se pose la question : que va-t-on proposer à nos enfants dans les années à venir ? Selon elle, l’objectif de la liste est bien de répondre à la question
  • Jean-Louis TETREL a, dans sa vie professionnelle, fréquenté pas mal d’élus plus politiciens que politiques. Leur discours n’était pas en rapport avec les faits. Pour lui, LCO 2020 entend changer cette manière de faire de la politique
  • Léa BLED a rejoint LCO 2020 au moment des ateliers participatifs. Elle a jugé la méthode très rigoureuse et le cadre posé très rassurants. C’est une nouvelle manière de faire de la politique. Et puis les membres de la liste ont un réel lien avec l’environnement et l’écologie, ce n’est pas pour faire bien
  • Françoise MARION juge la méthode extrêmement efficace. Sensibilisée aux problèmes de l’hôpital, elle s’est engagée car elle croit que ce n’est pas à une poignée de décideurs de trancher

Rappel : tous les articles du blog consacrés aux élections municipales 2020 sur Oloron sont accessibles à partir de l’onglet « Municipales 2020 » situé tout en haut de la présente page