Cachez ce s… que je ne saurais voir (chronique « municipales 2020 »)


La République en Marche vient donc d’apporter son soutien officiel à Daniel Lacrampe pour ces élections municipales 2020. un soutien à quelqu’un qui n’est même pas candidat à cette heure ! Il est vrai qu’il va officialiser demain sa participation à la compétition. Soutien à Daniel Lacrampe des instances nationales, soutien à Hervé Lucbéreilh de l’animateur local. La République en Marche applique à la lettre le « et en même temps » cher à son fondateur. Sauf à considérer que le mouvement a du mal à se retrouver dans les méandres de la politique oloronaise, ce en quoi il ne serait pas le seul.

Au-delà de ce que l’on doit bien considérer comme une péripétie de campagne compte tenu du faible poids politique des macronistes sur le plan local, voici, illustré une nouvelle fois ici, le signe de la perte de pouvoir des partis politiques :

  • Il y a encore peu, c’était le candidat qui était demandeur d’une investiture. Si besoin, il faisait le tour des partis afin de décrocher le soutien de celui qui était susceptible de lui rapporter le plus de voix. Les partis, alors fort sollicités, n’ayant que l’embarras du choix
  • Aujourd’hui, ce sont des partis par les électeurs qui « draguent » les candidats et leur apportent leur soutien, sans que les candidats ne soient nécessairement demandeurs. C’est une des seules façons pour ces partis de continuer à exister

Vous observerez que les listes se gardent bien d’afficher la couleur. C’est « rassemblement » à tous les étages. À se demander pourquoi nous compterons 4 listes en piste alors que toutes n’ont qu’un seul objectif : rassembler. Mais, tant qu’à rassembler, pourquoi ne forment-elles pas une seule liste ? Après tout, cela a souvent été le cas à Monein (pas cette fois-ci) sans que, me semble-t-il, les administrés de cette cité de 4 400 habitants n’aient eu à en pâtir.

En réalité, chez nous, c’est plutôt : « cachez ce s… que je ne saurais voir ». S… pour « soutien », bien évidemment. On prend, mais on n’affiche pas.

  • La France Insoumise et Europe Écologie Les Verts apportent leur soutien à la liste citoyenne LCO2020 qui indique ne rien leur avoir demandé… mais l’accepter de bon cœur
  • Le Nouveau Centre (combien de divisions ?) apporte son soutien à un Hervé Lucbéreilh qui, sentant le vent tourner, clame sa totale indépendance vis-à-vis des partis, lui qui, en tant que maire, a planché en 2015 devant les catholiques intégristes de Civitas, et qui figure toujours, au moins sur le site internet, parmi les membres du bureau politique du Centre National des Indépendants et Paysans (CNIP), un groupuscule qui prône le rapprochement des droites, Rassemblement national inclus
  • La République en Marche apporte donc son soutien à Daniel Lacrampe… qui, même s’il en avait rencontré à leur demande des représentants départementaux, n’avait pas sollicité ce soutien. En attendant une même démarche du parti Les Républicains ?
  • Quant au Parti socialiste et au Parti communiste, ils se montrent bien discrets. Mais il suffit de regarder les premières personnes en position éligible sur la liste de Bernard Uthurry pour savoir vers qui penche leur cœur. D’ailleurs ce dernier, tout en reconnaissant son propre engagement, se retranche derrière le mot magique : « rassemblement »

Oui, cachez ce soutien que je ne saurais voir. Aujourd’hui cela est encore plus vrai. Car l’élection se fait non pas sur la base de l’étiquette politique revendiquée ou du programme proposé, mais d’abord sur la personnalité de la tête de liste. On peut le regretter. Mais les candidats comme les électeurs doivent faire avec.

Rappel : tous les articles du blog consacrés aux élections municipales 2020 sur Oloron sont accessibles à partir de l’onglet « Municipales 2020 » situé tout en haut de la présente page

Modification de la politique de modération pour les commentaires

La période électorale étant propice à la multiplication des faux-nez et autres trolls, Oloronblog ne publiera dorénavant les commentaires couverts par un pseudo qu’à la condition suivante inspirée par la ligne suivie par Jean-Yves Viollier pour son blog Bisque, Bisque, Basque ! : si vous souhaitez rester anonyme, envoyez-moi un mail pour m’expliquer vos raisons à oloronblog@orange.fr , sinon je ne publierai pas. 

39 commentaires sur « Cachez ce s… que je ne saurais voir (chronique « municipales 2020 ») »

  1. Chers blogeur, michel Adam va avaler ces convictions de droite pour aller avec en Marche….
    Il est loin le temps ou Monsieur Adam recevait Jacques Chirac à oloron et ensemble ils remontaient la place de la résistance. Chirac qui venait de créer le RPR.
    Je parle pas de Monsieur Domecq candidat avec l’investiture Socialiste au département. Lui aussi il bascule dans la Macronie. Les électeurs apprécieront..

    J'aime

    1. Je n’ai pas tout compris… Qui bascule dans la Macronie, des gens qui n’ont rien demandé à ce parti ? Drôle de déduction

      J'aime

  2. La démarche de LERM est logique et conforme aux orientations de Macron de faire la politique autrement.
    Ce parti y réussi et en plus, oh pardon, et en même temps de la faire plus rapidement et plus dure

    J'aime

  3. Bah oui, faisons une liste tous ensemble, et tirons les 33 au sort parmi les 132 prêts à s’engager pour la commune.
    « La confluence citoyenne en commun » par exemple…. Chiche?

    J'aime

    1. Bah oui, faisons une liste tous ensemble, et tirons les 33 au sort parmi les 132 prêts à s’engager pour la commune.

      Attention à vouloir décrédibiliser le fonctionnement de la démocratie, qui est un affrontement sincère des idées et du respect des personnes, à un moment donné de la vie de la cité, vous risquez par votre méthode d’ éloigner un peu plus les électrices et électeurs des bureaux de vote.
      Avec un tel système ce n’ est ni plus ni moins que la Chine ou la Corée du Nord que vous cherchez à instaurer en France. Je ne pense pas que les Françaises et Français souhaitent ce modèle de société. Le débat d’ idée est la base de la démocratie, avec ce système perverti par les trois têtes de listes en lice , il ne faudrait pas en arriver au point où les électeurs et les électrices voteraient avec les pieds, en n’ allant pas voter du tout.
      La grève des urnes serait la porte ouverte aux dérives de toutes sortes. Attention nous ne sommes pas loin de ce point de basculement, il serait plus que temps que les responsables politiques le comprennent.

      J'aime

      1. Le débat au sein d’un conseil municipal composé d’élus de sensibilités différentes provenant de 4 listes initiales me semblerait tout-à-fait intéressant et démocratique. Davantage qu’une prime au vainqueur, qui donne le pouvoir à un groupe alors qu’il ne représente pas du tout la majorité des électeurs !
        Je ne saisis pas très bien votre analyse.

        Evidemment que cela ne se produira pas, non parce que cette option serait dangereuse pour la démocratie, mais plutôt parce qu’elle ne donne aucune garantie de place ni de pouvoir aux individus qui se présentent, et demanderait en plus à chacun de prendre position, non plus en fonction de sa posture majorité/opposition, gauche/droite, mais bien de l’intérêt du projet pour la commune.

        J'aime

  4. Bonjour,
    S’agiter ne veut pas dire exister ! La LREM ne sait plus quoi faire pour exister sur notre territoire. Avec ce soutien des instances nationales à Daniel LACRAMPE, l’animateur local qui a rejoint la liste LUCBER EILH est véritablement désavoué. Quand a Daniel LACRAMPE se soutien fait surtout penser à un boulet qu’il devra se trainer le temps de la campagne vu la grogne générale actuelle. Ce soutien embarrassant, la bataille inutile et perdue des transfuges, la présence sur sa liste de JP DOMECQ (toujours la génération Dieste), tous ces élements ne donnent pas vraiment envie de voter LACRAMPE.

    MATILLA Marc (militant du Parti Radical de Gauche – le Centre Gauche)

    J'aime

    1. … et quand on voit que les socialistes font alliance avec les communistes avec lesquels depuis des décennies ils ne sont pas d’accord, ça ne donne pas envie de voter Uthurry…

      J'aime

    2. Monsieur Matilla! , je croyez que vous étiez membre du comité « Oloron et le Haut-Béarn en marche » et je découvre maintenant qu’il existe aussi le comité » d’Oloron et des vallées ». Y aurait-il deux comités à Oloron?

      J'aime

      1. Vous avez raté les episodes précédents. je vais vous faire un résume.
        J’étais en effet membre du PRG(depuis 2008) et En Marche (depuis avril 2017), j’avais donc la double appartenace comme cela était autorisé. Puis j’ai découvert la macronie, peu de démocratie sur le terrain, interdiction de parler avec la presse locale,un verticalité totale et donc en quelques mois un centralistme démocratique rénové avec son pendant un verouillage total. Nous l’avons testé très rapidement avec les candidatures aux législatives : nepotisme à Bayonne, parachutage à Oloron main mise des vieux MODEM sur le reste du département. Puis est venu le temps des affaires : FERRAND, MODEM,….et des premieres mesures et réformes politiques contestables car injustes. Le nouveau monde a été très vite rattrapé par l’ancien ! Fin 2017 ma décision était prise, j’ai décidé de retourner au PRG qui est devenu le PRG Centre Gauche en 2018 avec pour objectif d’offrir 3eme voie en 2022, pour une république réaffirnée renforcée, sociale, laique et écologiquement responsable.
        MATILLA Marc (militant du PRG Centre Gauche)

        J'aime

  5. « d’abord sur la personnalité de la tête de liste. On peut le regretter. Mais les candidats comme les électeurs doivent faire avec. »

    Heu, les électeurs qui en ont ras le bol changent ♥ Et ceux qui ne votaient plus voteront peut-être pour des projets, qui sait 😉

    Un soufle nouveau se lève ici et ailleurs…

    Vanessa

    J'aime

  6. Le blogueur en oublie quelques uns pour le compte Liste Citoyenne Oloron 2020 (LCO2020) (Green New Deal pour l’Europe, Diem25, mouvement climat, etc.)

    Cela dit, Il y a une différence fondamentale entre la LCO2020 et les 3 autres candidats habituels : Aucun d’entre nous n’est professionnel de la politique. Personne n’a jamais été payé pour exercer un mandat. Personne n’entend cumuler de mandat, ni de rémunération, ni participer à d’autres élections en cours de mandat.

    Il est donc vrai que nous recevons des soutiens, et toutes les lectrices et lecteurs du blog, conviendront que nous les assumons parfaitement. Les citoyennes et citoyens, que nous sommes reçoivent ces soutiens avec humilité et beaucoup de gratitude. Ils sont un gage de notre crédibilité autant qu’une marque de reconnaissance et d’encouragement de celles et ceux qui se retrouvent dans le projet démocratique moderne, pour l’écologie, la solidarité et l’économie locale résiliente que porte la Liste Citoyenne Oloron 2020 (LCO2020 )

    Ceci étant dit, l’indépendance des partis est l’un des fondamentaux de la Liste Citoyenne Oloron 2020 et il le restera. Au même titre que le non-cumul des mandats dans l’espace et dans le temps qui sont les seules garanties de respect d’une véritable ligne d’intérêt municipale, sans aucun sous-jacent.

    Le renouveau démocratique est d’ailleurs le premier pilier de la LCO2020. Nous l’avons déjà mis en œuvre lors des 14 réunions publiques, en faisant voter notre programme par des assemblées citoyennes, lors de l’élection dite « sans candidat » qui a élu notre tête de liste, en présentant la première femme tête de liste de l’histoire de la vie politique Oloronaise, en remettant sur le chemin des urnes des Oloronaises et Oloronais qu’i l’avaient quitté depuis un bon moment.

    J'aime

    1. Le blogueur en convient. Il continue toutefois de se poser une question : quid de la position de la liste citoyenne au second tour si elle recueille le nombre de suffrages suffisants pour qu’il en soit ainsi : désistement ? fusion ? Ce seraient là des indicateurs de sensibilité

      J'aime

      1. @Pierre Julien Prudent. Nous n’avons pas connaissance de listes candidates qui prônent leurs défauts ;-). Quoi que nous admettons certainement en avoir comme tout un chacun.

        J'aime

  7. Bon, lacrampe éliminé avec le boulet à traîner. Et oui, cette LCO va se désister pour qui ? Bon, on devrait retrouver Lucbéreilh Ithurry au second tour. Peut être ne pas faire d élection pour reprendre les mêmes ?

    J'aime

    1. Je ne vois pas pourquoi Lacrampe serait plus éliminé d’office que la LCO supportée par les Verts et les insoumis, que Uthurry soutenu par le PS et les Communistes… Car en définitive, selon son angle de vision, tous traînent un boulet.

      J'aime

    1. @Corne René-Pierre.
      Les candidatures citoyennes ont été closes Samedi 8 février. Nous allons procéder à l’élection des colistières et colistiers. Selon leurs qualités personnelles, leurs expertises et leurs compétences.
      La liste sera publiée sous peu 😉 vous pouvez vous inscrire (laisser votre email) ici pour ne pas la manquer : lco2020.fr
      A très vite

      J'aime

    2. J’aimerais savoir comment la liste Lco2020 qui prône pas d’autres mandats électif que la mairie comment ils vont faire pour être élus à la CCHB et dans les differentes commissions ou syndicats.
      Si ils veulent vivre en vase clos alors oloron et le territoire est mort. La mairie d’oloron reste et restera le poumon du territoire.

      J'aime

      1. Coucou, parce que je sais votre connaissance parfaite du sujet, je vous trouve, en toute amitié, un brin de mauvaise foi. Vous savez comme moi que les élections à la CCHB, dans les syndicats ou commissions ne sont pas détachables de la fonction de conseiller municipal. Donc être élu à la mairie, c’est accepter de fait l’une et/ou l’autre de ces désignations supplémentaires

        J'aime

  8. Quand on vous sollicite, et que cette aide ne vous intéresse pas, c est tout simple vous la refusez…. D Lacrampe n a qu ‘ a prendre son micro et annoncer haut et fort, qu il ne veut pas de ce soutien . Si encore là , il n est pas capable de trancher ou de décider, il y a quand même du souci à se faire.
    Outre ces considérations , il serait temps que les projets soient dévoilés, ces tambouilles d arrière cuisine politique deviennent ridicules.
    J aimerai également connaitre l avis des chefs de liste sur les sujets nationaux comme la sécurité, la laicité ( le dogme de la gauche des années 60, complètement abandonné par ces nouveaux leaders ). Qu en pense B Uthurry ? Il est temps d avancer , plus qu un mois.

    J'aime

    1. D Lacrampe n a qu ‘ a prendre son micro et annoncer haut et fort, qu il ne veut pas de ce soutien .
      Le problème est qu’ avec le réchauffement climatique les  » coucous » sont arrivés en avance cette année et ont déjà occupé les nids vides ,afin d’ être sûrs d’ avoir gîte et couvert gratuits.

      J'aime

    2. Je pensais que les élections municipales ne concernaient que des sujets de territoire. Et qu’à ce titre,des personnes de sensibilité politique différente pouvaient se rassembler ou s’unir, autour de projets, dans l’intérêt de la ville et de ses concitoyens.

      J'aime

  9. Monsieur Lacrampe est le seul à représenter les idées du Président de la République. Seules les idées comptes comme le pensait le G. de Gaulle.

    J'aime

      1. Ce n’est pas ce que je voulais dire, ce que je souhaitais dire c’était que ce choix de LREM était le plus logique. DL a cherché à rassembler au-delà des divergences. EM a cherché lui aussi à rassembler en changeant les choses.

        J'aime

  10. Et si les municipales à Oloron n’ étaient que le préambule aux élections législatives de 2022. Ne pensons pas que les  » coucous de la REM » arrivent par hasard dans le nid de DL. Ils viennent là pour préparer la suite des événements, notamment les législatives, car une place va se libérer et sa prise sera relativement facile, vu le quasi nul travail de notre député actuel.
    Si DL est élu maire, ce qui est fort possible n’en déplaise à certains, avec comme premier adjoint un membre de la REM, le scénario suivant peut être envisagé.
    -DL met en route la nouvelle municipalité et assure son mandat de Maire pendant deux ans.
    -Au bout des deux ans, il est candidat aux législatives et élu député, avec un gros soutient de la part de la REM. en retour de paiement du service rendu aux municipales. Ce qui permet à tout jamais d’ éliminer de la place les caciques prétendants de D et de G .
    – Il démissionne de Maire et son premier adjoint de la REM devient Maire.
    Les coucous de la REM auront gagné sur toute la ligne et Emmanuel Macron aura lavé l’ affront d’ avoir vu sur les bancs de l’ Assemblée un seul député à avoir osé porter un GJ dans l’ hémicycle…….Je pense que cela il n’ est pas prêt de l’ oublier et fera tout pour le faire payer.

    J'aime

      1. Personnellement, je trouve que DL a plus la pointure d’ esprit à porter le costume cravate à la commission des finances de l’ Assemblée nationale, que la chemisette et le pantalon de toile à régler des problèmes de nids de poule ou de voisinage sur une place publique ou dans la rue. Sa raideur d’ esprit administratif bloque toujours son charisme, mais peut être que son changement de casquette permettra une évolution forcée ou naturelle . Mais au fond de lui même il restera un inspecteur des impôts et sûrement un Maire malheureux par manque d’ esprit maquignon de foire.

        J'aime

    1. Politique fiction ? Dans le même ordre d’idée, BU démissionne au bout de 2 ans, laisse la place à Mme Bistué, prend un mandat de député soutenu par les socialistes et les communistes, les socialistes sont gagnants sur toute la ligne OU ENCORE, la représentante de LC2020, laisse sa place à son adjoint au bout de 2 ans, prend un mandat de député soutenue par EELV et les insoumis, EELV et les insoumis sont gagnants sur toute la ligne ou encore… etc. Bref, ceci est valable pour tous les candidats…

      J'aime

      1. Bref, ceci est valable pour tous les candidats…
        Je ne pense pas bien loin de là, car à beaucoup il leur manquera d’ une part l’ appui d’ une force politique nationale fortement représenté à l’ Assemblée ( un député sans force d’ appui est isolé, voir l’ exemple de J Lassalle qu’ à t’ il fait ? Rien sinon déclarer son indépendance) et d’ autre part . D’ autre part à beaucoup il leur manque la dimension et la pratique des rouages administratifs que DL connaît parfaitement.
        Ce qui lui donnera un atout important pour l’ efficacité des suivis de dossiers locaux.

        J'aime

Les commentaires sont fermés.