Grands causeurs, petits faiseurs (chronique « ceux qui causent ne sont pas ceux qui font »)


S’il est un monde où, hélas, l’adage « Grand causeur, petit faiseur » se vérifie tous les jours, c’est bien le monde politique. Chacun de nous a à l’esprit l’exemple de tel ou tel élu plus à l’aise dans le commentaire de l’action que dans l’action elle-même. Et, du côté de chez nous, le titre de  » grand causeur  » n’est pas l’apanage de notre seul député.

Les médias sont friands des grands causeurs, ils leur font la part belle… Forcément, ce sont de bons clients : toujours en veine d’un bon mot, d’une anecdote ou d’une vacherie, ils leur donnent du grain à moudre et par leur parole abondante, par leurs déclarations à l’emporte-pièce, par des points-presse organisés tous les quatre matins sur des sujets secondaires, ils leur assurent l’article ou le reportage du lendemain. Pendant que les vrais faiseurs, eux, sont dans leurs dossiers et pratiquent peu (pas assez ?) l’art de la communication.

Trêve de généralités, illustrons ces considérations par un exemple concret tout récent :

  • Grand causeur, celui qui convoque une conférence de presse pour présenter un médecin-chirurgien sorti de sa manche pour attester que la santé sera l’une de ses priorités et qui nous liste en gage de bonne foi une série de propositions qui, vérifications faites, pour les unes ne relèvent pas de sa compétence (la création d’une maison de santé), pour les autres nous ont déjà été présentées il y a 6 ans… et sont restées sans lendemain
  • Vrais faiseurs, ceux (élus de la communauté de communes du Haut-Béarn, de la communauté de communes de la Vallée d’Ossau, du département, services de l’État, représentants de l’ARS ainsi que nombre de partenaires associés), qui, après l’avoir élaboré dans la discrétion, viennent de s’engager sur un nouveau contrat local de santé fort de dizaines de mesures très concrètes (une quarantaine de fiches d’action qui vous seront présentées prochainement plus en détail sur Oloronblog) ayant pour objectif de réduire les inégalités territoriales et sociales de santé

Question : vers qui les électeurs se tourneront-ils en majorité ? Vers les  » grands causeurs  » ? Vers les  » vrais faiseurs  » ? Réponse les 15 et 22 mars. Mais, si vous voulez mon avis, les jeux restent ouverts. Car les  » grands causeurs  » conservent toutes leurs chances dans notre société de l’image et de la parole où le faire-savoir a souvent plus d’importance que le savoir-faire.

11 commentaires sur « Grands causeurs, petits faiseurs (chronique « ceux qui causent ne sont pas ceux qui font ») »

  1. Le blogueur se pose la Question : vers qui les électeurs se tourneront ils en majorité ? Vers les » grands causeurs » ? Vers les » vrais faiseurs » ?
    Mais qui sera élu Maire ? Qui sera président de la Communauté des communes ?
    Peut-être la liste LCO 2020 ? Peut-être la liste Oloron en Commun ?
    Le citoyen lambda que je suis aimerait plus de causerie autour du sujet lié à la santé, donc plus de transparence sur ce sujet concernant la population locale plus particulièrement !!!
    Les informations connues à ce jour indiquent que 53 professionnels de santé travaillent actuellement sur l’élaboration d’un projet de maison de santé.
    Que l’ARS a validé une première phase du projet !
    Je vous conseille de relire la contribution apporté à ce débat par Jean-Louis Coquard sur ce site en date du 18 décembre 2019.
    Extraits : Eh bien, je rêve de cabinets médicaux et paramédicaux à taille humaine, bien répartis sur notre secteur avec une bonne gouvernance territoriale et dossier unique ; je rêve d’une maison de santé simple où tout professionnel médical et paramédical vient assurer sa part d’astreinte pour soulager les urgences ;
    Quel sera l’impact environnemental d’une structure commune (l’ARS NOUVELLE Aquitaine en est friande)?
    Quel impact pour les pharmaciens déjà malmenés en France (des pharmacies ferment eh oui, cela existe) ?
    Autre question que l’on peut se poser ; Combien de pharmacies pourraient fermer à Oloron ?
    Quel impact financier pour la Communauté des communes donc pour les contribuables du territoire ?
    L’exercice en maison ou pôle de santé est un exercice coordonné des soins de premiers recours. Dans les territoires marqués par une faible densité médicale, il permet d’offrir un cadre attractif aux professionnels libéraux : en plus des honoraires sur leurs actes, ceux-ci peuvent percevoir une rémunération correspondant au travail en équipe et à la prise en charge coordonnée des patients. Selon le Ministère de la santé, ces équipes de soins perçoivent, en moyenne, 50 000 euros par an.
    Quel impact pour les emplois ? Combiens de créations d’emplois ?
    Pour cette élection je rêve d’un grand débat sur la santé et sur la protection de la nature sur le territoire.
    Pas avec des Bla Bla, mais avec un vrai projet :
    • Problématique et contexte : « Pourquoi ce projet ? »
    • Public : « Pour qui ? »
    • Objectifs : « Quoi ?
    • Méthode et moyens : « Comment ? »
    Et surtout en prenant en compte « l’aspect Technique », « l’aspect sécurité » et « l’aspect Financier».
    J’y assisterais avec plaisir.

    J'aime

  2. Le problème est que le petits faiseurs agissent sans causer. Ainsi on se retrouve face à des projets que jamais personne n’ a jamais demandé. Par exemple à Oloron les caméras vidéo, où demain le projet smart-city, qui n’ apportera pas grand chose aux oloronais, si ce n’ est à ceux qui exploiteront le système. On peut ajouter à cela l’ exemple du compteur Linky dont personne n’ a été consulté sur son utilité, mais imposé par force à beaucoup de clients Enedis.

    J'aime

  3. Pour ceux qui préfère le foot et ne pas assister au conseil municipal, Mr lucbereilh demande 900 milles euro de subvention dont une partie aux oloronais pour la croix rouge et y accoler une maison d Alzheimer mais ce sera la prochaine équipe de se charger de tout ! Sa maison médicale est elle déjà oublié ? La commune achète des terrain pour des parking mais quand un membre de l opposition demande le PLU, personne ne peut répondre, savent ils ce qu ils achètent ? Et quand ils achètent, les prix du m2 vas du simple aux triple, tout est suivant à qui on achète et qui s en occupe. Cela serait bien d en savoir plus…

    J'aime

    1. «  » Et quand ils achètent, les prix du m2 vas du simple aux triple, tout est suivant à qui on achète et qui s en occupe. «  »

      les transactions ne passent pas par les Domaines pour l’évaluation ?

      J'aime

        1. Merci. Et pour les communes de moins de 2000 habitants, on n’est même pas obligé de passer par eux si la transaction immobiliere ne dépasse pas une certaine somme et si ce n’est pas dans le cas d’ un contentieux. Si je ne me trompe pas.

          J'aime

        2. Sauf erreur de ma part, en cas de cession immobilières, les communes de moins de 2 000 habitants sont dispensées de saisir les domaines et ce quel que soit le montant de la cession

          J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s