L’analyse insoumise des 158 propositions de la liste citoyenne LCO 2020 par Jean-Luc Méchantlong (chronique « il était une mauvaise foi »)… suivie de la réplique d’icelle (chronique « anaphore rhétorique »)


Seule à ce jour à avoir publié ses propositions, la liste citoyenne est donc la seule à pouvoir stimuler la verve caustique des lecteurs d’Oloronblog. Je viens ainsi de recevoir d’un lecteur qui signe du nom de Jean-Luc Méchantlong (un pseudonyme ?) une analyse que je vous soumets. Une analyse qu’il dit avoir menée avec l’aide de son compère Alixes (son pote originaire des Corbières ?). Comme la politique est chose trop sérieuse pour qu’on ne sache l’aborder de temps en temps sous le signe de l’humour, je ne doute pas que nos ami.e.s de LCO 2020 sauront accueillir ces remarques avec le sourire… en se disant à la lecture de telle ou telle d’entre elles : « Tiens, là, Jean-Luc, il n’a peut-être pas tout à fait tort ! ». Merci de votre contribution, Monsieur Méchantlong, en formant le vœu de pouvoir lire votre réaction aux propositions des autres listes… lorsqu’elles auront été mises sur la place publique.

Puisque les auteur-e-s des 158 propositions de la liste LCO 2020 nous le proposent, je me suis attelé avec mon compère Alixes à la lecture d’icelles.

Avant toute chose, autant que je le précise, Alixes n’est autre que mon mauvais esprit, il a la fâcheuse habitude de m’accompagner presque partout, et m’occasionne parfois bien des soucis. Il s’est d’ailleurs proposé spontanément pour attirer mon attention sur certains points. J’aurais dû me méfier.

C’est ainsi que, pour avoir peut-être trop rapidement parcouru le document, je n’ai trouvé que très peu de références à la communauté de communes. Il me semble cependant que quelques-unes de ces propositions concernent des sujets qui sont de sa compétence.

Et là, voilà que ce diable d’Alex, oui je l’appelle comme ça dans l’intimité, ce diable d’Alex donc, me suggère que finalement la liste citoyenne a la même attitude que Monsieur Lucbéreilh, souhaitant voir attribuer à Oloron une place prépondérante dans la CCHB, alors qu’elle n’en représente que le tiers.

Enfin, de là à dire que vous copiez ces idées, il y a un monde. LCO ne veut certainement pas dire Liste des Copieurs Oloronais, ce serait trop facile.

Quoique…… me souffle Alixes en me mettant sous les yeux une coupure de presse de 2014, regarde ce compte rendu de la première réunion publique de Hervé. Ne déclare-t-il pas avoir rêvé une ville où seraient mis en place des élus de proximité. Tiens un peu comme la proposition 19 de LCO 2020.

Et sur la lancée, il me fait lire la première page du bulletin municipal de Mai ou Juin 2014. Et que lis-je ? Que vois-je ? La nouvelle municipalité annonce la livraison prochaine de 240 jardinières à Oloron ! Un peu comme dans votre proposition 4 ! Voilà-t-y pas qu’il vous a piqué une idée 6 ans avant que vous ne nous l’annonciez.

Peu avare de provocations, et soucieux de ne pas toujours accabler les mêmes, mon mauvais esprit me fait alors remarquer que la liste conduite par le futur maire s’appelait « Notre parti : Oloron Sainte-Marie ». Aurait-il été influencé par Robert Ménard qui avait baptisé la sienne « Mon parti, c’est Béziers ». Mais je dois avouer qu’aucun de ces deux personnages ne m’intéresse assez pour que j’essaie de savoir lequel des deux a copié l’autre.

Cependant me susurre mon mauvais génie, restons avec l’extrême droite. Regarde ce communiqué du tristement célèbre Julien Odoul, en Mai 2018. Il salue l’interdiction par l’Union Européenne de certains pesticides. Mais…..mais c’est votre proposition 54 !!! Non ! Pas le FN !!! Pas vous !!!!

Arrivé à ce stade de ma lecture, et comme je craignais qu’Alixes finisse par me désespérer, je lui faisais remarquer que vous aviez de sacrés arguments. Bon, il était peut-être un peu exagéré de considérer que vos 158 propositions, émanation de vos réflexions, ne pouvaient être que novatrices et jamais osées par qui que ce soit jusque là, que peut être d’autres pouvaient les citer sans être aussitôt accusés de plagiat, d’opportunisme. Mais quand même, voilà une liste qui cherche une nouvelle voie politique pour mener la commune hors des sentiers suivis par les partis classiques, qui veut recueillir en cours de mandat l’avis des électeurs, leur demander de s’orienter résolument vers des mesures écologiques, saines, rompant avec des habitudes aussi anciennes que contestables. Comment ne pas adhérer sans retenue à un tel projet qui fait rimer utopique et politique ?

Et là Alex, qui aime bien avoir le dernier mot me regarde l’air consterné.

Tu as la mémoire bien courte vieux naïf, me dit-il. Il n’y a pas si longtemps, un jeune homme, bien de sa personne, nous a fait un joli discours, sur le thème ni gauche, ni droite, bien au contraire. Plus tard, comme il était contesté, il a organisé de grands rendez-vous, d’accord pas forcément à la brasserie de la Poste. Chacun pouvait venir et faire part de ses souhaits, de ses propositions, qui devaient être portées à la connaissance de tous. Tu les as vus toi, les comptes-rendus ? A mon avis tu en as une partie dans les 158 propositions de la LCO. Et maintenant, il vient de réunir 150 personnes tirées au sort (participatif le système) pour une « convention citoyenne sur le climat ». Elles feront des propositions, pas obligatoirement 158, qui trouveront, je cite « leur cheminement par voie réglementaire, voie législative, ou par référendum ».

Alors libre à toi de rêver et de croire ce jeune homme ou les citoyens de LCO 2020, pourquoi pas. En plus je suis sûr que tu ne voteras pour aucune des listes en présence, alors….

Je vais vous dire, je suis resté là-dessus à me demander qui pouvait prétendre à la propriété intellectuelle d’une idée, qui avait pompé sur qui, si il était réaliste de penser à une alliance objective entre LCO 2020, Hervé Lucbéreilh, le RN, La République en marche, qui faisait le jeu de qui et pourquoi. Ça m’a pris la tête, j’ai fermé le fichier des 158 propositions et je suis parti lire le Canard Enchaîné. Depuis, ça va mieux, merci.

Billet actualisé ce même 20 janvier à 12 heures 40

La Liste Citoyenne Oloron 2020 vient de faire parvenir sa réaction… à la réaction de Jean-Luc Méchantlong. En bon natif du signe de la Balance, donc toujours soucieux de respecter un certain équilibre, le blogueur se fait un devoir de la publier ci-dessous :

Nous n’avons jamais fait de politique, mais nous constatons d’ores et déjà que la critique, si constructive et/ou malicieuse soit-elle, qui s’exprime dans le confortable anonymat d’Internet, manque quand même de panache vis-à-vis de celle qui s’ose dans le courage et l’ambition des réunions publiques (ou au moins lorsque est signée et assumée).

L’incorrigible Jean-Luc Méchantlong, à qui nous reconnaissons une prose fine et bien agréable à lire, semble encore attaché à ces bonnes vielles pratiques. La résistance au changement est finalement aussi présente chez les observateurs (et leurs mauvais esprits) que chez nos éternels candidats à la mairie.

La seule réserve que nous ayons est, finalement, que nous soit opposé un « c’est celui qui le dit qui y est », plutôt qu’un retour sur le fond et pourquoi pas, (rêvons un peu) une contradiction argumentée.

Ceci étant dit, nous sommes ravis qu’à l’issue de la lecture minutieuse de ces 158 propositions, Jean-Luc Méchantlong n’en ai trouvé que trois ou quatre qui ne le satisfassent pas. Quel plaisir de voir que les 154 autres oient fait mouche dans son esprit pourtant si incisif!

154 propositions, que même Alixes (pourtant si affuté), n’aura pas réussi à contredire !

Par exemple : L’ouverture à Oloron, dès la rentrée scolaire 2020, d’une antenne de l’université de Pau permettant à ses étudiants de se rapprocher de leurs sujets d’études et au centre-ville d’Oloron de gagner d’un coup 60 à 100 nouveaux jeunes habitants qui y seront hébergés, qui en animeront la vie et qui y fréquenteront les commerces et les établissements du centre-ville (qui nous semblent en avoir grandement besoin). Le coût financier de cette mesure est quasi nul. En revanche le bénéfice pour la ville, son dynamisme, son image et son activité économique est exceptionnel !

Par exemple : La classification du territoire intercommunal (forestier, agricole et urbain !) en parc naturel protégé qui aura pour conséquences de stopper immédiatement tout projet destructeur de l’environnement et obligera les futures municipalités (quelles qu’elles soient) à prendre, chaque année, des mesures significatives de restauration de la biodiversité.

Par exemple : La création d’un poste de spécialiste pour l’accompagnement des acteurs de l’économie locale (commerçants, artisans, maraichers, etc.) afin que ceux-ci ne subissent plus les changements et puissent s’y adapter (numérisation, fiscalité, juridique, recrutement, etc.).

Par exemple : La mise en place de budgets participatifs (800.000 euros dès la première année) dont les habitantes et les habitants de la ville pourront se saisir pour décider eux-mêmes des investissements prioritaires à engager.

C’est une chose de vouloir faire de l’esprit, c’en est une autre de le faire avec justesse 😉

LCO2020

Rappel : tous les articles du blog consacrés aux élections municipales 2020 sur Oloron sont accessibles à partir de l’onglet « Municipales 2020 » situé tout en haut de la présente page

 

37 commentaires sur « L’analyse insoumise des 158 propositions de la liste citoyenne LCO 2020 par Jean-Luc Méchantlong (chronique « il était une mauvaise foi »)… suivie de la réplique d’icelle (chronique « anaphore rhétorique ») »

  1. Avant toute chose, autant que je le précise, Alixes n’est autre que mon mauvais esprit, il a la fâcheuse habitude de m’accompagner presque partout, et m’occasionne parfois bien des soucis.

    Vôtre Alixes ne serait’ il pas un transfuge de Sant Pançard, qui devrait être brûlé sur la place publique le 15 ou le 22 Mars, afin que cessent vos tourments et jaillisse en vous la lumière bienfaitrice pour les cinq prochaines années.

    J'aime

  2. Je crois que nous sommes nombreux.euses à nous supporter un Alex aussi pénible que le votre ! J’aimais bien la LCO2020, vert couleur de l’espoir, vert, comme le fruit pas mûr, pas pourri, avec des gens remplis de bonne volonté ! C’est beau !!! Mais mon Alex a très vite tiré la sonnette d’alarme en me rappelant que le ni gauche ni droite, tous amis au pays des bisounours on voit ce que ça donne. Et alors quand il a vu les 158 propositions, la com’ toute puissante de la mairie qui vient s’étendre sur la ville il a vu le RN aux manettes, le vert a viré au bleu, bleu marine.
    Obligé de me rendre à l’évidence, les idées sont peut-être nouvelles pour les membres de la LCO qui, s’ils croient à cela, on oubliés de s’intéresser à la vie politique avant 2019.

    J'aime

  3. @Max @JLMechamtlong Quand même! Vouloir lier la Liste Citoyenne au libéralisme, à la droite ou l’extrême-droite, c’est franchement manquer de culture politique ou de connaissance de l’historique, du contenu et des perspectives du projet. Sans parler de l’engagement historiques des initiateurs du projet dans le monde associatif et l’action sociale sur le territoire.

    Je crois moi que les idées courtes et les commentaires anonymes, sont le fait du populisme. Et cela depuis bien plus longtemps que 2019

    J'aime

    1. @julienbrunel2 Vous avez raison, beaucoup de commentaires sont le fait du populisme. Par contre, une question pour vous. Selon ce que vous dîtes, il faut vous classer plutôt à gauche. Plutôt parti écologiste ? compatible avec l’autre liste de gauche pour une fusion en cas de deuxième tour ? merci de votre réponse.

      J'aime

      1. @Remi X N’y a-t-il vraiment que la question de l’étiquetage et des accords politiques qui compte ? Comprenons (enfin!) que ce sont les étiquettes et les tambouilles d’appareil qui ont éloigné de manière si profonde les citoyennes et les citoyens de la vie publique et de la choses politique.
        Nous travaillons très studieusement à leur réconciliation. Notre démarche s’inscrit dans le « Pour » et pas dans le « Contre ».

        Pour la tendance, La LCO2020 est généreuse, courageuse et fait preuve d’un sérieux dont plus personne ne doute. La LCO2020 porte l’écologie sincère, la justice sociale réelle et l’économie locale au sens retrouvée.

        Si vous tenez absolument à ranger la Liste Citoyenne Oloron 2020 dans les vielles boîtes partisanes, pourquoi ne pas venir assister aux multiples réunions organisées chaque semaine ? Vous vous ferez une idée par vous-même ?

        Mais, ce n’est pas évident il y a ce fichu anonymat… 🙂

        J'aime

  4. Julienbrunel2, puisque vous vous placez au dessus de nous sur le plan de la connaissance politique, pourquoi ne pas reprendre les 158 propositions, enlever tout ce qui ne concerne pas les compétences communales et intercommunales… ceci est la spécialité de H.Lucbereilh, s’attribuer des réalisation faite par d’autres collectivités, et budgétiser vos projets sans oublier de nous indiquer comment vous les financerez…
    Bien sûr que vous ne vous risquerez pas à cet exercice, vous anéantirez les illusions des femmes et des hommes qui pensent, sincèrement, que c’est possible.

    J'aime

  5. Je crois, à l’appui d’une longue expérience, qu’en politique, quelles que soient les périodes, les environnements, les occasions, la sincérité et la bonne volonté n’ont jamais suffi. Elles sont certes indispensables, voire certes préférables à l’hypocrisie et au mensonge, mais seules, elles n’arrivent que très rarement, trop rarement, à leur but.
    Personnellement, j’ai toujours préféré m’appuyer sur des principes, la logique et la connaissance de l’histoire… mais je n’habite pas à Oloron et n’ai, en réalité, rien à dire sur la politique municipale. C’est pourquoi mon commentaire demeure volontairement au niveau de l’expérience et de la philosophie politiques.
    Simples mais nécessaires toutes deux pour diriger une Mairie, me semble-t-il.

    J'aime

  6. =>une antenne de l’université à la rentrée scolaire 2020 :
    – « Le coût financier de cette mesure est quasi nu » merci pour cette information très précise !
    – Il seront hébergés où ?
    – Ce projet vous laisse moins de 3 mois pour le mettre en place… elle se fait quand, la co-construction avec les acteurs, partenaires ?… quand on sait que « tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » …
    =>800 000€ de budget participatif ! mais… vous les retirez de quelle ligne budgétaire ?

    C’est flou tout ça !.. et quand c’est flou, y a un loup !!!

    J'aime

    1. @Max.

      – Pour le logement étudiant : https://logement.studyrama.com/financer-son-logement

      – Pour la co-construction, elle est en cours, 3 réunions publiques par semaine depuis le mois d’août ? Vous auriez du venir 🙂 Et si la LCO2020 remporte cette élection, ça va continuer pendant pendant toute la durée du mandat.. Effectivement, « tout seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ». (Quoi qu’ensemble on aille aussi plus vite, si l’on compte les projets mis sur la table à ce jour 😉 )

      – Le budget participatif : ça n’a aucun rapport avec la ligne sur laquelle il se trouve, ce qui change c’est qui décide de son attribution ? Un homme seul dans son bureau ? ou les habitantes et habitants, eux-même, à l’issue d’un débat et d’un vote ? Pour être plus technique, ce n’est pas une question de comptabilité, c’est une question de gouvernance.

      Rien n’est flou. la preuve! il suffit de demander 🙂 Tout est consciencieusement mesuré, évalué techniquement, légalement, financièrement.

      Tout ceci est nouveau pour certains et il est normal que des doutes subsistent. En participant à nos réunions, vous aurez certainement les outils pour rendre les choses moins floues et également proposer toutes vos bonnes idées pour encore améliorer le projet. La LCO2020 ne demande que ça 😉

      Enfin n’oublions pas que détruire et toujours plus facile que construire, mais c’est aussi moins durable 😊

      J'aime

      1. ça c’est très « politique » de ne pas répondre à une question, mais de dire ce que vous avez envie de dire !
        -pas de réponse à la question où seront logé les étudiants,
        -pas de réponse sur la co-construction avec les partenaires (… il est question ici de voir un peu plus loin que le bout de votre nez)
        -pas de réponse pour savoir d’où vous allez sortir les 800 000 euros ! (si vous mettez un budget sur un projet, vous prenez bien l’argent de quelque part)
        …et toujours autant de condescendance à prendre les gens pour des novices.
        Vraiment, je respectais votre mouvement et trouvais que vous pouviez apporter un point de vue intéressant… là je trouve dommage pour vous et pour les oloronais.e.s que ce soit aussi creux, même pire, aussi faux !
        que de désillusion !

        J'aime

        1. @Max
          « Vraiment, je respectais votre mouvement et trouvais que vous pouviez apporter un point de vue intéressant… là je trouve dommage pour vous et pour les oloronais.e.s que ce soit aussi creux, même pire, aussi faux ! que de désillusion ! »

          Votre sagacité me confond et me fend le cœur. Si vous n’étiez pas un Oloronais au jugement sincère, on croirait presque que, sous pseudonyme, vous veniez ici troller pour le compte de nos honorables concurrents, que nous respectons davantage.

          J'aime

        2. @ Max X

          – Les étudiants se logeront comme dans toutes autres villes de France. Ils bénéficieront des mêmes conditions et aides au logement que partout ailleurs. (voir plus facilement si l’on considère le taux de logements vacants.)

          – La co-construction a commencé il y a plus de 2 ans + la multitudes de réunions publiques depuis l’ete 2019. Nous ne vous y avons jamais vu et sommes désolés que vous ne preniez part qu’ aux exercices de critiques anonymes au détriment des exercices de construction et proposition. Enfin la co-construction va durer pendant les 6 années de mandat, rien ne s’arrête dans 3 mois, tout commence !

          – Les 800.000 euros relèvent de l’investissement et non du fonctionnement. Il ne sont donc à retirer d’aucune ligne. Par définition les lignes investissements s’effacent d’elle mêmes. C’est un basique de la comptabilité publique. Par exemple : Admettons que la commune ait investi dans un rond point, lorsque le rond point est payé, la ligne se libère d’elle même. Laissant la place à une nouvelle capacité d’investissement. Et ainsi de suite dans le temps. (Vous devriez vraiment venir aux ateliers participatifs, vous voyez, ce sont aussi des occasions d’apprendre 🙂 )

          – enfin, Il n’y a rien de condescendant à vous faire remarquer que lorsqu’on critique gratuitement il
          vaut mieux être de bonne foi ou au moins savoir de quoi on parle. Il n ‘y a rien de condescendant à demander que les critiques qui nous sont adressées, le soit avec autant de sincérité et de volonté de construire que celles que nous avons engagées dans ce projet. Franchement « quand c’est flou il y a un loup » ?!? Vous n’avez rien trouvé de mieux ?

          J'aime

  7. Bonjour aux Alex en puissance 😊

    Je n’ai pour le moment pas répondu aux multiples commentaires reçus, mais ici, l’humour étant de mise, je ne peux m’empêcher de vous dire ce que nous essayons de faire comprendre au travers de nos conférences de presse et réunions.

    Ces propositions ne sont pas le fruit de « nos » réflexions, mais bien le résultat du travail effectué par les oloronaises et oloronais qui nous ont rejoint lors de nos réunions publiques. Ces propositions ont fait l’objet de votes démocratiques, ce qui signifie que certaines d’entre elles ont tout bonnement été rejetées.
    Celles qui apparaissent dans ce document sont celles que les personnes présentes aux réunions ont souhaité conserver.

    Je vois d’ici tous les Alex rester perplexes.
    Pourtant, les personnes de plus en plus nombreuses présentes à nos réunions représentent bien la richesse et la diversité de la population oloronaise.
    Nous travaillons pour la majorité d’entre nous dans le domaine du social, de l’environnement, et de l’économie locale. C’est grâce à cette expérience et à nos convictions, que nous « amorçons » aujourd’hui l’implication des habitantes habitants.

    Sommes nous si naïfs de croire que seule l’implication de chacun dans sa ville pourra réellement changer quelque chose ?
    Devrions nous rester dans les mêmes schémas que les politiques mènent depuis tant d’années ?

    Lequel d’entre vous a souligné le fait que dès maintenant nous actons nos valeurs ? : démocratie participative à l’origine de ces propositions, transparence totale de nos intentions et de notre démarche… avez vous déjà vécu une participation aux élections municipales menée de cette manière ? Déjà eu entre les mains un document tel que celui ci, durant une campagne électorale ? (Merci d’avance pour vos réponses😊).

    Oui, peut être certaines idées étaient ou sont déjà prises par d’autres. Le signe que les idées se tissent entre humains de manière subtile.
    Oui, nous allons sans doute faire des erreurs, et en avons nous déjà faites.
    Comme tout un chacun, nous ne sommes pas parfaits, et je crois que tous les Alex seront d’accord.
    Nous avons aussi remporté des victoires et apporté un nouveau souffle dans la qualité du débat démocratique sur le territoire.

    Concernant les compétences communales et intercommunales, les relations avec la communauté de communes seront de toute façon étroites… pour nous l’essentiel est que ces idées existent, et qu’elles puissent être débattues et mises en œuvre…
    Concernant les budgets, nous travaillons sur le sujet et apporterons des réponses…

    Bisounours, rêveurs et naïfs, pourtant de plus en plus présents dans les débats et discussions… Vos réactions diverses et variées nous montrent chaque jour à quel point nous devenons… « gênants » ? Ah mince, voilà mon Alex qui reprend les rênes !

    Se retrouver sur la scène amène bien sûr de la contradiction.

    La bonne nouvelle c’est que nous aimons ça.

    Nous avons le plaisir de constater que nous levons les doutes les uns après les autres, et que nous proposons une alternative crédible, et que nous sommes sérieux.
    Le plus dur est de faire comprendre notre démarche, et la sincérité dans laquelle nous nous inscrivons…

    Mon, mes Alex personnel-s me rappellent que si j’étais extérieure à la liste citoyenne, je serai moi aussi dubitative et sans doute très critique, voire méfiante.

    Nous allons donc continuer ce que nous avons commencé, et resterons bien sûr attentifs aux réactions des uns et des autres.

    Très belle journée à tous les Alex… et à tous les autres…

    J'aime

  8. Oui j’ai déjà participé à des campagnes semblables à ce que vous faites, il n’y a pas que ceux qui crient sur les toits « démocratie participative  » qui y travaillent, heureusement que certain.e.s n’ont pas attendu les LC_ pour considérer la parole des citoyens !
    Non, je n’ai jamais vu de documents, de propositions de programme aussi aberrant !
    Effectivement, on parle de vous, désolé de décevoir votre égo, mais les réactions se font par un nombre minime de la population… Une poignée de main !
    Malheureusement ce ne sont pas uniquement vos propositions qui, pour la plupart hors jeu de la vie politique pour une élection municipale, c’est aussi votre air suffisant de croire qu’il ne s’est rien fait avant vous.

    J'aime

    1. Heu…

      Nathalie a écrit « Oui, peut être certaines idées étaient ou sont déjà prises par d’autres. Le signe que les idées se tissent entre humains de manière subtile. »

      Cam répond « c’est aussi votre air suffisant de croire qu’il ne s’est rien fait avant vous. »

      heu, n’y aurait-il pas un tite’contradiction dnas la critique du CAM ? :-p

      OK, je file…

      Bise

      Vanessa 😉

      J'aime

  9. Cette liste n arrivera au mieux 3ie. Vous allez me dire qu elle ne donnera pas de directives pour le second tour ? Donc si pas de directives, vous ne servez à rien. Bon, vous croyez que Pau va vous donner une antenne de l’université à la rentrée scolaire 2020 ? C est quoi votre herbe ? Du zan de l Ariège mais pas du shit de l atlas ! Cette liste aurais du s appeler pimprenelle et Nicolas pour ne pas redire les bisounours qui allaient s attaquer à Saturnin !

    J'aime

  10. Ce filou d’Alex m’a bien fait rire 🙂

    Effectivement, mon sourire restera si il se permet la même analyse avec les autres projets, ainsi, aucun souci pour moi :-p.

    Je relève quelques trucs

    1) « Il me semble cependant que quelques-unes de ces propositions concernent des sujets qui sont de sa compétence. (communauté de communes)« .
    Oui, la LCO compte bien porter des projets, oui oui, y compris à la communauté de communes. La concertation ne sera alors que plus grande.

    2) »la liste citoyenne a la même attitude que Monsieur Lucbéreilh, souhaitant voir attribuer à Oloron une place prépondérante dans la CCHB, alors qu’elle n’en représente que le tiers. « 
    Sous prétexte qu’on ne sera que le tiers, on ne propose rien ???… Les minorités, on n’en tient pas compte si pousse ce déraisonnement alors… Vous êtes trop habitué aux anciennes pratiques : la majorité au pouvoir impose ses idées, les autres ne valent rien (voire pire, le chef impose ses notes de frais, les autres ne disent rien)…

    Nous travaillons différemment, venez nous voir, on vous expliquera 😉

    ça a l’air de vous remuer en tous les cas 🙂

    Vanessa

    J'aime

  11. Allez, je démontre preuves à l’apui au moins une erreur

    « Juin 2014. Et que lis-je ? Que vois-je ? La nouvelle municipalité annonce la livraison prochaine de 240 jardinières à Oloron ! Un peu comme dans votre proposition 4 ! Voilà-t-y pas qu’il vous a piqué une idée 6 ans avant que vous ne nous l’annonciez. »

    Je ris… ça denote que vous ne connaissez pas le mouvement « incroyables comestibles » !! « Les Incroyables Comestibles (en anglais Incredible Edible) est un mouvement mondial d’innovation sociale, lancé en 2008, par un groupe citoyen  »

    Et certains de la liste citoyenne ont contribué à lancer l’idée sur Oloron…
    on a copié sur d’autres ! des anglais en plus, mon dieu, lapider nous en place publique :-p (large sourire de mon propre Alex interieur)

    Zut, c’était en 2014 ! Qui a copié sur qui alors… Alexes doit revoir ses fiches :-p (j’y étais 😉 ).
    aout 2014, mais le projet date d’avant car il a fallu obtenir les autorisations de la mairie, du bailleur social… donc qui aurait copier ? :-p).
    https://www.larepubliquedespyrenees.fr/2014/08/12/des-potagers-collectifs-poussent-en-centre-ville,1205786.php

    Oui, nous n’avons pas la prétention de réinventer l’eau chaude…

    Pour un peu, on a fait une soirée galette jeudi dernier, suis étonnée que vous ne nous reprochassiez pas d’avoir voulu voler la vedette aux rois mages 🙂

    Bon allez, merci pour votre article, que pour ma part je ne prends pas au pied de la lettres pour le moment.

    Que certains détracteurs le fassent, ça les décrédibilise à mes yeux, je ris beaucoup ♥

    Après, si effectivement seule la LCO 2020 pousse Alexes à écrire ici, je le prendrais alors au pied de la lettre…. et je redébarquerai avec mes gros sabots 🙂

    Bise à tous les Alex… et surtout au mien 🙂 ♥

    Vanessa

    J'aime

    1. Sauf votre respect, je voudrais juste faire remarquer que la référence à 2014, avait pour but d’illustrer que la proposition existait avant 2019, pas qu’elle avait été initiée à Oloron.
      Alixes me dit que dans ce cas on en aurait parlé longuement et on aurait eu droit à de nombreux points presse, il met cependant ses fiches à jour.
      Il se peut qu’il y ait d’autres erreurs mais je ne doute pas que vous saurez me les signaler.
      Au demeurant, vous me permettrez de ne pas me sentir obligé par votre incitation à m’adresser à d’autres listes, même si je ne me l’interdis pas par ailleurs.
      Et tant pis si la perspective de me faire botter les fesses par de gros sabots n’a rien de réjouissant

      J'aime

      1. Aucune crainte, ramener mes gros sabots ici ne bottera ni vos fesses, ni celles d’Alixes ! :-p

        (je n’ai fait aucune remarque sur d’autres erreurs, ou autres interprétations que je ne partage pas, j’ai pris ce texte comme un trait d’humour, et aimant l’humour sous des formes diverses et variées, ça me va :-p.)

        A plus ici ou plutôt ailleurs
        🙂
        Bye

        vanessa

        J'aime

  12. La démarche est intéressante.
    Son avenir ? On verra bien. En haute vallée d’Aspe à borce une liste avait la même démarche en 2014. Elle a volé en éclats et les habitants ont dû retourner 2 fois aux urnes entre temps…
    D’ailleurs l’un des soutiens de lco (Mr bayens) est un des protagonistes de cette cacophonie. Attention j’ai pas dit qu’il en était le responsable.
    Ça me fait l’occasion de dire que quand lco se targue du soutien de la France insoumise à travers ce Mr bayens j’ai vmt l’impression que les gens cherchent vraiment tous les soutiens, j’aimerais bien savoir combien de personnes il représente ?? Il y a exactement le même cas chez Mr lucbereilh avec le nouveau centre et André Labarthe. Ce serait intéressant de savoir par combien d’adhérents il a été élu responsable du nouveau centre en haut Béarn…

    J'aime

  13. Je trouve votre article amusant et plutôt bien écrit.
    Quelques grosses ficelles quand même avec les rapprochements RN ou LREM.. On a déjà eu droit à LFI et Parti écolo…. Faîtes vos jeux Messieurs Dames!

    Pour le reste, nous n’avons pas fini d’essuyer toute sorte de commentaires, plus ou moins constructifs…

    – A ceux qui nous dénigrent sans appel, je réponds:
    « Ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas empêcher ceux qui y croient d’essayer ».

    – Aux autres, dubitatifs mais néanmoins intéressés:
    Aidez-nous, rejoignez-nous. Nous ne sommes ni une bande d’écervelés, ni un cercle fermé persuadé de détenir la vérité…
    Partagez vos connaissances, venez « nous » rencontrer, rencontrer les personnes; le collectif est ouvert, la Liste est ouverte.

    J'aime

    1. A ceux qui nous dénigrent sans appel, je réponds:
      « Ceux qui pensent que c’est impossible sont priés de ne pas empêcher ceux qui y croient d’essayer ».
      Au travers de ce blog il n’ est nullement question de dénigrer sans appel, ni
      d’ empêcher ceux qui y croient d’ essayer, mais simplement de chercher à savoir de quoi sera faite votre prochaine mandature municipale et surtout quel en sera le fil conducteur. Après des décennies de ping pong entre la droite et la gauche qui a mené Oloron dans une impasse, on est en droit de chercher à savoir si pour votre survie post élection vous serez prêts à vous rallier à la nouvelle liste majoritaire, quel qu’ elle soit puisque vous dites être différents, à moins que escomptez être cette majorité et que les autres se rallieront à vous.Mais les quels?
      Les électrices et électeurs ont besoin de savoir avant ce qu’ il en sera de vous après, car ils ne souhaitent plus voir des arrangements de dessous de table de dernières minutes qui n’ ont amené que de l’ immobilisme et de l’ incompréhension pour les habitants. L’ avenir d’ Oloron primera t’ il sur votre avenir?

      J'aime

  14. « Nous n’avons jamais fait de politique.. » laissez moi rire.
    Sur la petite dizaine de personnes au premier plan médiatique de la LCO on compte quand même :
    – Julien Brunel : membre du groupe d’influence « The Green New Deal for Europe », membre du groupement politique « Rassemblement des écologistes » avec Sophie Haristouye ancienne collaboratrice et proche de Martine Ligniere Cassou, responsable de la communication de JF Blanco, membre d’EELV et conseiller régional sous la majorité Rousset
    – Pierre Bahoum, candidat aux départementales en Eure et Loire en 2014 sous les couleurs du Front de Gauche
    – Fabien Reichert, ancien conseiller municipal de la majorité de 2008 à 2014
    – Nicola Lopez, membre de la France Insoumise
    Il n’y a ici aucune attaque personnel, faire de la politique ou avoir un engagement politique n’est pas un gros mot, mais, s’il vous plait, soyez honnête, ne dites pas que vous n’avez jamais fait de politique.

    J'aime

    1. 6,85 % à 20 militants – principalement des communistes beaucerons dignes d’un immense respect, une vieille baveuse bi-colore, du résidentiel dortoir par -3°C, un relai presse pratiquement nul pour une élection départementale qui n’intéressait pas la moitié des citoyens..
      En face, le FN qui a fait coller ses tracts par une entreprise, n’a jamais milité, et a juste fait un copier-coller photoshop avec la tete à Marine sur les affiches est arrivé en tête avec 25%. En définitive c’est le PS qui est passé avec une triangulaire.

      Non cette pourtant belle campagne et ce vote, à la fin ce n’était pas de la politique, c’était surtout un hommage à Jean Moulin préfet martyre du 28 !

      J'aime

    2. Comme vous l’avez si bien relevé, il n’y a qu’une personne sur 33 ayant déjà effectué un mandat parmi les membres de la LCO (moi- même), en tant que conseiller municipal/président de la commission culture dans l’équipe de Bernard. Quelques-un(e)s parmi nous, sont ou ont été militants. Mais il a été admis par tous, et c’est une condition pour participer à cette liste, que nous ne serions les pantins d’aucun appareil : liste indépendante de toute formation politique, de tout Parti. Chacun(e) s’est engagé sur son nom, pour promouvoir un mouvement citoyen. Les accointances « politiques », comme les croyances religieuses, à garder pour soi, pas dans la liste. C’est en ces termes qu’il faut comprendre le « pas de politique ».

      Néanmoins, c’est un acte politique de s’intéresser à la vie de la cité, et de construire une liste ensemble; je vous rejoins là-dessus.
      Cordialement,
      Fabien

      J'aime

  15. L arrivée de LCO , de nouvelles têtes, de nouvelles idées ne peut être qu une bonne chose pour notre démocratie locale. Je me réjouis de voir que le débat va s animer avec de nouvelles têtes et une autre perception d animer notre ville.
    Par contre :
    158 propositions…. le message ne risque t il pas d être confus ? Il est parfois souhaitable d en faire 10 convaincantes, connues par tous !!
    Que l on demande à leurs auteurs de les budgétiser en détail n en est que légitime .

    Certaines comme  » l antenne de faculté  » ne me semble pas complètement utopique, tout dépend ce que l on y enseigne… Une préparation aux différents brevet d état ( ski – accompagnateur en montagne – maitre nageur – eaux vives – sport co ) me semblerait envisageable.. L environnement et les structures existent, alors pourquoi pas..

    J'aime

    1. oui mais là vous parlez de facultés physiques ? Si c’est ça , vu que je suis en train de faire du bois de chauffage , on pourrait faire tronc commun.. 🙂

      J'aime

  16. Ce genre de structure peut être associé à un projet inter – frontalier ( avec des candidats espagnols) et rentrer dans le cadre de subvention européennes ( interreg me semble t il ) .

    J'aime

  17. Bonjour à tous,
    Je suis ravi de retrouver Vanessa sur ce blog, si j’ai un conseil à lui donner : «la colère n’est pas bonne conseillère, la bave du crapeau ne peut atteindre la blanche colombe »😉.
    Pour ceux qui me connaissent, ils ne seront pas surpris de mon engagement pour la nature et la santé.
    Aujourd’hui, la technologie est omniprésente dans notre quotidien.
    Nous sommes habitués à l’utiliser depuis notre plus jeune âge grâce à internet, aux smartphones, ordinateurs et autres objets connectés.
    Les GPS nous permettent de trouver notre chemin et d’arriver à destination sans nous égarer. Mais qu’en est- il réellement ?

    Maintenant que nous sommes tous reliés et que communiquer n’a jamais été aussi facile :
     Pourquoi tant de personnes éprouvent-elles un mal-être et vivent-elles dans la solitude ?
     Pourquoi le nombre de gens qui souffrent de stress, dépressions, burn-out est-il sans cesse en augmentation ?
     Pourquoi les malades souffrant de pathologies lourdes, sont-ils en rupture sociale ?
     Pourquoi après un cancer, les patients ont autant de difficultés à retrouver des repères dans la société ?

    En tant que Senior, je suis admiratif du travail effectué par le principal acteur de la ville en matière d’action en direction des populations les plus fragiles, le Centre communal d’action sociale (CCAS) qui multiplie ses initiatives depuis sa création au sein de la capitale du Haut-Béarn. Construisons autour de cela !!!

    Si tous les aspects de notre être étaient en harmonie, nous serions en paix, nous produirions une énergie sereine autour de nous et nos pensées, paroles et actes viendraient s’ajouter au flux d’énergie positive de l’univers. La question n’est pas de savoir si la vie a un sens mais comment je pourrais, moi, donner un sens à ma propre vie.

    Il est vital pour la santé de laisser vagabonder ses pensées comme un courant indompté. A force de ressasser des idées terre à terre, les émotions finissent par être bloquées et peuvent conduire à la maladie physique.

    Faisons vivre nos convictions, choisissons notre avenir, l’urgence est là, l’avenir se joue maintenant « Quand on se trouve dos au mur, quand on n’a plus le choix, on comprend soudainement » résume Pierre Rabhi.

    Depuis près de 20 ans, les études sociologiques démontrent qu’une forte tendance du tourisme est liée à la quête de l’authenticité et à la recherche de nos racines :

    Notre système économique nous montre ses limites, nous sommes bel et bien aujourd’hui dans une impasse majeure qui nous invite à en changer ou à disparaître.
    Changer est d’autant plus urgent, que la mondialisation bouscule toutes les règles écologiques et économiques. Changer mais à quel prix ?

    L’aspect environnemental compte-t-il pour vous ? N’oubliez surtout pas que la survie du département, du territoire, passe en priorité par le développement du tourisme durable, des richesses de notre environnement, de notre offre de soins thermaux, du bien-être et de la santé. Préserver notre nature c’est préserver notre vie.

    Les élus du territoire doivent aider à la construction d’un pôle qui regroupera nombreuses activités tournées vers la Santé, le Bien -Etre du corps et de l’esprit pour améliorer le quotidien, accroître les capacités de l’individu et contribuer à son épanouissement.
    Il serait important que tous les élus du territoire travaillent sur cette thématique afin de nous proposer un projet réaliste au plus près des préoccupations quotidiennes des Oloronais et des gens du territoire. Ce projet saura préparer l’avenir sans sacrifier le présent et se veut mobilisateur en direction de tous.

    Les élus d’Oloron seront je l’espère des acteurs prépondérants dans le développement de la CCHB.

    J'aime

    1. «  »Depuis près de 20 ans, les études sociologiques démontrent qu’une forte tendance du tourisme est liée à la quête de l’authenticité et à la recherche de nos racines : » »

      Cela a toujours été le cas Mais certaines doctrines voulaient qu’on fasse table rase du passé, que l’on construise une famille hors sol, sans repères, « l’homme nouveau « …patin couffin…. Une belle chimère….pour ne pas dire plus et être grossier.
      Localement nous sommes sur le chemin de Compostelle.Il suffit de parler avec eux.Souvent des gueules cassées par la vie essayant de se retrouver avec elles mêmes.Nous nous rendons pas compte de la chance inouie que nous avons de vivre ici au lieu d’être seul et perdu dans la foule des anonymes.Au moins préservons ça absolument.

      J'aime

  18. Merci Jean-Marie, merci c’est gentil 🙂

    Mais je ne suis pas une blanche colombe… J’ai un « Alixes » comme tout le monde.

    Suis une grenouille, je ne me place au-dessus des autres, enfin je crois.

    La bise

    Vanessa

    J'aime

  19. un fantôme sous forme d’acronyme serait-il en train de se glisser à Oloron sainte Marie  » Mechantlong  » « Melanchon  » ? le fantôme de Melanchon serait-il dans les parages ?

    J'aime

Les commentaires sont fermés.