Le blogueur a été très sensible au bel hommage qui lui a été rendu par le maire sortant (chronique « second degré »)


Oui, le blogueur trahit ici son ego surdimensionné : il avoue qu’il a été très sensible au bel hommage qui lui a été rendu ce jeudi 16 janvier par le maire à l’occasion du discours qu’il a prononcé lors de la cérémonie des vœux adressés aux forces vives de la ville. Un hommage dont le blogueur a pris connaissance par la presse locale, la réserve naturelle du maire l’ayant sans doute empêché de lui en faire part directement. Il tient à remercier avec gratitude notre édile pour ses propos débordant d’aménité et pleins d’à-propos. Pour rester sur le strict terrain des affaires municipales, cet hommage ne s’apparente-t-il pas en quelque sorte à l’hommage rendu par le vice à la vertu ?

7 commentaires sur « Le blogueur a été très sensible au bel hommage qui lui a été rendu par le maire sortant (chronique « second degré ») »

  1. Heu… comme en Picardie, j’ai peu accès à la presse locale oloronnaise, oserais-je demander quel était l’hommage en question ?
    Merci.

    J'aime

  2. Je crois que le maire a du mal à traîner ses boulets ou casseroles ? En mars, Il devrait attaquer le blogger pour non re-election! Le mieux est qu il vient lire ce blog ! Allez Hervé, tu auras un post clef chez civitas comme reconversion.

    J'aime

  3. Monsieur le “blogueur”, je découvre votre blog et en remontant l’historique de vos articles je me permets de faire quelques commentaires :
    – Vous dites ne pas prendre part dans les partis politiques Oloronais mais vous ne traitez pas ceux-ci à la même enseigne (vous ne cessez de dénigrer le maire actuel mais ne remettez jamais en cause les autres programmes proposés, c’est bien dommage…)
    – Vous avez fait un travail de fourmi afin de dénicher des incohérences dans la gestion des comptes du mandat actuel (merci à vous d’avoir mis au clair ces situations)
    – Je trouve vraiment dommage que vous ne cessiez de vous fier “au rapport de la Chambre Régionale des comptes” à chaque fois que vous citez H.L (vous le savez sans-doute, la présomption d’innocence fait foi et pour le moment la justice n’a pas rendu son verdict. Je trouve donc dommage de tomber dans ce genre d’actions de dénigrement)
    – Vous parlez ”régulièrement” de la désertification des commerces locaux mais je vous croise de temps en temps dans les rayons des grandes surfaces (les cordonniers sont toujours les plus mal chaussés)

    Julien

    J'aime

    1. Cher Julien,
      Je ne saurais assez vous remercier pour votre commentaire. Car l’importance n’est pas le message que l’on envoie dans un article du blog, mais la manière dont il est reçu par le lecteur. Et là, à l’évidence, il y a eu entre nous de la friture sur la ligne. Et si mon message n’a pas été bien reçu, je n’ai à m’en prendre qu’à moi-même. Piqûre de rappel à l’humilité et à la modestie.
      Pour en revenir à vos constats, et être plus clair je l’espère dans mes explications :
      • 1/ Vous trouvez que je dénigre le maire actuel : est-ce le dénigrer que de considérer qu’il a été un très mauvais maire au cours de ce mandat… et de le démontrer exemples à l’appui 2/ Vous me reprochez de ne pas remettre en cause les programmes de ses concurrents. J’ignore d’ailleurs tout du programme du maire actuel… sauf à considérer que le fait pour lui de débiner ses adversaires constitue son seul programme. Quant à me livrer à une analyse critique de tous les programmes qui nous seront soumis, encore faudrait-il qu’ils aient été publiés ! Un seul l’a été à ce jour, celui de la liste citoyenne. Il compte 158 propositions. Je ne doute pas que vous m’accorderez quelques jours pour le digérer.
      • Merci de votre appréciation sur mon travail sur les comptes de la commune
      • Ah, cette fameuse présomption d’innocence ! Il appartient bien sûr à la Justice de trancher. Mais peut-on encore invoquer la présomption d’innocence lorsque le principal intéressé a lui-même reconnu à plusieurs reprises s’être fait verser des sommes par la mairie sur la base de faux ordres de mission (par exemple dans une interview sur France Bleur Béarn le 5 septembre 2017), a admis son erreur (par exemple devant le conseil municipal le 24 septembre 2018) ?
      • Là, je plaide coupable : je suis, comme vous je suppose, de ceux qui fréquentent les grandes surfaces. Nobody is perfect. Mais je me soigne.

      Encore merci de votre contribution, cher Julien et, si je puis me permettre (message personnel), envoyez le bonjour de ma part à votre grand-père

      J'aime

Les commentaires sont fermés.