Moralisation de la vie politique locale : l’association citoyenne RamDam 64-40 va adresser à nos 4 têtes de liste 35 propositions d’engagements


Les lectrices et lecteurs d’Oloronblog connaissent déjà l’association RamDam 64-40 qui se définit elle-même comme « L’association des citoyens décidés à se faire entendre ». Face à la crise de confiance qui affecte tous les niveaux de la vie publique, ses sympathisants ont élaboré, à quelques semaines des élections municipales, 35 propositions d’engagements ayant pour thème la moralisation de la vie politique locale.

Ces 35 propositions vont être adressées dans les prochains jours aux têtes de liste candidates déclarées dans les principales villes des Pyrénées-Atlantiques et des Landes, terrain d’action de RamDam 64-40. L’association n’a qu’un objectif : créer le débat. Elle a parfaitement conscience également que certaines de ses propositions sont difficiles à mettre en pratique. Mais elle attend des candidats qu’ils expliquent pourquoi ils rejettent telle ou telle d’entre elles. Leurs réponses seront publiées sur la page Facebook de l’association.

Il n’est pas question de publier ici, avant que les destinataires ne l’aient reçu, le texte intégral de ces 35 propositions déclinées en 8 objectifs. Pour vous donner un ordre d’idée du contenu, voici tout de même l’une des propositions d’engagement de chacun de ces 8 objectifs :

  • Objectif n° 1 : éviter les conflits d’intérêt

L’une des propositions : Je m’engage à m’abstenir de participer à l’instruction et à la décision pour tout dossier dans lequel il y aurait un risque de conflit d’intérêt

  • Objectif n° 2 : éviter le favoritisme

L’une des propositions : Je m’engage à associer les élus d’opposition aux phases de négociation prévues dans les procédures d’attribution des marchés publics et des concessions ainsi qu’à l’examen des commandes publiques même si les sommes engagées sont en dessous des seuils légaux existants

  • Objectif n° 3 : éviter le trafic d’influence

L’une des propositions : Je m’engage à être vigilant sur les offres de partenariat, de mécénat, de sponsoring, notamment en ce qui concerne les avantages matériels ou symboliques au profit des partenaires de la collectivité publique

  •  Objectif n° 4 : éviter la corruption passive

La proposition : Je m’engage à établir et à publier des règles simples et claires pour les invitations, cadeaux ou autres voyages d’études que les élus et les fonctionnaires sont susceptibles de donner ou de recevoir dans l’exercice de leurs fonctions, incluant notamment des plafonds

  •  Objectif n° 5 : favoriser la transparence

L’une des propositions : Je m’engage à la publication dans les meilleurs délais, sur le site de la mairie des marchés publics conclus

  •  Objectif n° 6 : favoriser la concertation

L’une des propositions : Je m’engage à consulter les citoyens avant la prise de décision sur tout projet structurant 

  • Objectif n° 7 : respecter l’opposition

L’une des propositions : Je m’engage à confier la présidence de la commission finances à un membre de l’opposition 

  • Objectif n° 8 : instituer une bonne gouvernance

L’une des propositions : Je m’engage à favoriser la possibilité d’inscrire des sujets à l’ordre du jour des conseils, suite à des propositions de la population

Oloronblog se fera un devoir de porter à la connaissance de ses lectrices et lecteurs l’accueil qui aura été réservé par nos têtes de liste oloronaises aux 35 propositions de RamDam 64-40 ainsi que la teneur de leurs réponses.

10 commentaires sur « Moralisation de la vie politique locale : l’association citoyenne RamDam 64-40 va adresser à nos 4 têtes de liste 35 propositions d’engagements »

  1. Une grande messe médiatique, dont tous nos futurs candidats aux prochaines élections municipales vont s’ empresser d’ adhérer, pour ce donner bonne conscience, mais sur le terrain rien ne changera. Ce n’ est pas ce genre de choses dont les électrices et électeurs Oloronais ont besoin. Ce dont ils ont besoin c’ est des réponses aux problèmes du quotidien et une vision de l’ avenir de la cité, pas radieux, comme certains nous le promettent depuis des décennies, mais simplement réaliste de notre situation qui se dégrade.

    J'aime

      1. ……d’un manque d’écoute du citoyen ?
        Ce qui m’ inquiète de la part de certains et qui parle bien plus que les belles paroles
        ou des engagements de papier, c’ est de voir la couleur uniforme du logo de la liste d’ Oloron en Commun qui laisse présager une liste fermée, chargée de revanche et non une liste d’ ouverture qui aurait pu se manifester par un panel de couleurs représentatives du piémont pyrénéen. Le bleu du ciel pour la liberté, le turquoise des gaves pour la fluidité, le mouvement, le vert pour la nature, l’ apaisement,
        l’ espérance, le blanc pour la propreté de nos rues, des esprits aussi dont nous avons grandement besoin et pour couronner le tout dans un coin le rouge orangé figurant l’ aube pour montrer la détermination à agir et non la revanche qui va encore nous immobiliser pour une mandature, ce dont je crains.

        J'aime

  2. Que pensent les trois sénateurs du département de leur régime de retraite ???
    Frédérique Espagnac : affirme en préambule son opposition à la réforme voulue par le gouvernement : « Aujourd’hui, je ne suis pas favorable, sur le principe, au régime universel. S’il y a des régimes spéciaux, il y a bien des raisons ».
    Les cotisations des sénateurs qui partent souvent tardivement et ne perçoivent pas longtemps leurs retraites. (Rien ne les obligent à rester)
    Les Maçons, les charpentiers, ceux qui ont été exposés à des produits cancérigènes,……………. perçoivent-ils longtemps leurs retraites ?
    Denise Saint-Pé, sénatrice MoDem, avoue ne s’être pas préoccupée de sa retraite sénatoriale. « Je suis d’accord pour que l’on se conforme à la future loi en tenant compte des efforts contributifs de chacun », affirme-t-elle.
    Je me mets des ouillères et ne vois pas passer la tempête !!!! en gros après moi le déluge !!!!
    C’est Max Brisson, sénateur LR qui se montre le plus véhément. Pas question pour lui d’abandonner ce régime autonome vieux de 104 ans : « Cette caisse préserve l’indépendance du législatif, ce qui est la base de la démocratie ». Pour lui, la constitution interdit sa disparition : « C’est impossible dans une démocratie parlementaire car le parlement doit définir librement ses moyens de fonctionnement. On n’est pas aux ordres de l’exécutif ».
    Je me suis attribué des avantages et je ne veux pas que l’on y touche, les autres je m’en fous !!!!!
    La Moralisation de la vie politique ils s’en foutent ! Faite ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais !!!.

    J'aime

    1. Si je traduis bien ce que dit Riss dans cet article, la liberté d’expression est à sens unique : Charlie Hebdo peut taper (au sens figuré, bien sûr) tous azimuts, mais il ne reconnaît pas le même droit à ceux qui ne pensent pas comme lui ?

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s