Oloron et l’évolution de sa population municipale sur 10 ans


Ce 30 décembre 2019, l’Insee (Institut de la statistique et des études économiques) a publié les données de population au 1er janvier 2017. Ces populations officielles entrent en vigueur au 1er janvier 2020. Nous allons ici nous intéresser au chiffres qui concerne la population municipale d’Oloron Sainte-Marie et regarder quelle a été son évolution depuis 10 ans.

Rappelons tout d’abord ce qu’est une « population municipale ». L’Insee la définit comme suit, en précisant qu’il s’agit de la notion de population utilisée usuellement en statistique : « La population municipale comprend les personnes ayant leur résidence habituelle sur le territoire de la commune, dans un logement ou une communauté, […], les personnes sans-abri recensées sur le territoire de la commune et les personnes résidant habituellement dans une habitation mobile recensée sur le territoire de la commune. »

Entre les deux derniers chiffres connus (2016 et 2017), la population municipale d’Oloron Sainte-Marie est tombée de 10 791 habitants à 10 684 habitants, soit 107 habitants de moins, soit en pourcentage une diminution de 1%. Il est évident qu’une seule comparaison d’une année sur l’autre n’a aucune valeur statistique. Regardons donc son évolution sur 10 ans. Elle est retracée dans le tableau ci-dessous (la courbe de tendance moyenne sur la période 2008-2017 est tracée en jaune).

Population municipale Oloron Sainte-Marie

 

On s’aperçoit qu’à l’exception d’une petite rémission entre 2010 et 2011, la chute est brutale entre 2008 et 2012. Durant cette période de quatre ans, nous avons perdu 522 habitants, soit à peu de choses près 5% de notre population municipale. Puis, entre 2012 et 2018, nous enregistrons une courbe en cloche, avec une légère amélioration en 2013 et 2014, puis une baisse constante depuis 2014.

Il serait vain et même idiot de désigner du doigt tel ou tel responsable à cette lente dégradation du niveau de notre population municipale qui semble à ce jour inexorable. Il serait plus intéressant en revanche de tenter de se pencher sur ses raisons : vieillissement de la population ? désertification du centre-ville ? difficultés économiques ? crise immobilière ? Sans doute que la commune peut obtenir de l’Insee – si tant est qu’elle n’en dispose déjà – des éléments plus éclairants à même de déterminer sur quels axes porter ses efforts pour tenter d’enrayer le mal.

Mais n’est-ce pas aussi le rôle de nos candidat.e.s aux prochaines municipales de se pencher sur ce dossier dont dépend l’avenir de notre commune ?

9 commentaires sur « Oloron et l’évolution de sa population municipale sur 10 ans »

  1. Pourtant ce n’est pas faute de construire des lotissements et autres maisons neuves..
    Pourtant ce n’est pas faute d’agrandir les grandes surfaces .. De réduire les distances par de plus en plus de route, pour réduire les nuisances par plus de contournement, de ronds points…
    La recette ne serait elle pas bonne ?

    La question (pour moi) n’est pas le nombre d’habitants … mais la satisfaction d’habiter oloron?

    Les personnes interrogées (je pense au grand débat, ou aux rencontres LCO) disent aimer oloron mais! Et c’est dans ce mais que les réponses apparaissent!
    Encore là! Même méthode : construire ensemble la ville de demain !
    L’avenir appartient aux débats, à la concertation, à la coopération, à la citoyenneté !!

    Aimé par 1 personne

    1. La question (pour moi) n’est pas le nombre d’habitants … mais la satisfaction d’habiter oloron?
      Il y a à Oloron entre 250 et 300 personnes qui ont le statut de cadres dans le bassin d’ emplois d’ Oloron. Pratiquement peu de ces personnes habitent Oloron, mais généralement Pau. Peut être y a t’ il là un problème d’ insatisfaction d’ habiter Oloron ou peut être une certaine gêne à dire que l’ on n’ habite pas la  » capitale du Béarn » . Il serait intéressant que la Municipalité Oloronaise et aussi la CCHB s’ intéresse à ce problème. D’ autant que cela fait une perte importante de financement en matière d’ impôts et de commerce qui échappe totalement au bassin d’ emplois Oloronais, alors que nous devons supporter les conséquences néfastes dûes aux déplacements de ces personnes.
      De plus, ces 250 ou 300 personnes pourraient être un facteur important pour vitaliser l’ immobilier Oloronais, qui manque sérieusement de tonus.
      Mais tout cela n’ a pas l’ air de donner grand soucis à nos Elus actuels qui se contentent de laisser Oloron devenir une ville dortoir. Peut être que cela fera l’ objet d’ une réflexion pour les prochaines listes municipales en course. Peut être …..

      J'aime

  2. Désolé cher blogueur, je suis contraint, une fois n’est pas coutume, de rectifier votre analyse.
    En effet, depuis 2004, le recensement de la population est basé sur des enquêtes dont la périodicité est annuelle.
    Mais (et c’est un gros mais !)…
    … les communes de 10 000 habitants ou plus (et c’est le cas d’Oloron-Sainte-Marie) font l’objet d’une enquête annuelle portant sur un échantillon représentant 8 % de leur population. A la fin d’un cycle de cinq années, le recensement est calculé à partir de l’échantillon constitué (soit 40 % de la population).
    L’estimation de la population moyenne se fait en agrégeant les données des cinq dernières années. Cette estimation comporte une marge d’erreur d’autant plus grande que le territoire est petit.
    Il n’est donc pas pertinent de comparer des résultats annuels. Certes la presse locale n’hésite pas à le faire mais une évolution annuelle n’a absolument aucun sens !
    Ainsi pour analyser l’évolution de la population sur un territoire, il faut observer plusieurs années et au minimum une période de cinq ans. Par exemple comparer 2006 à 2011, puis 2011 à 2016 etc…

    Ce qui donne pour votre commune une baisse de 0,5 % de la population entre 2011 et 2016 (correspondant à 63 habitants). Soit un taux annuel moyen de – 0,1 %
    Rien de dramatique, donc, à ce stade. D’autant que si l’on observe la période 2012-2017, l’effectif de la population est quasi stable.

    Pour affiner ce résultat, il faut observer d’autres données (solde naturel, solde migratoire, tranches d’âge etc..)
    Ainsi au cours de la même période, le taux annuel moyen lié au solde naturel (différence entre naissances et décès) est de -0.7 %. Ce qui signifie que le nombre de décès est supérieur à celui des naissances.
    Celui du solde migratoire (entrées-sorties) est de + 0.6 % mais ne permet pas de compenser la baisse du solde naturel.
    Cela caractérise une commune dont la population est vieillissante.

    Les comparaisons par tranches d’âge confirment cette tendance puisque les 60 ans ou plus représentaient 34,5 % de la population en 2016 (contre 32% en 2011).
    Cela est plus préoccupant.

    Une comparaison géographique permet également de vérifier si ce phénomène est localisé ou si la tendance est identique (là encore prudence en raison des marges d’erreurs).
    Ainsi, notons que ce taux annuel moyen de variation de la population s’établit à + 0,1 % pour la communauté de communes du Haut-Béarn et atteint 0,5 % pour le département.
    Le solde migratoire est comparable pour les trois territoires. C’est donc le solde naturel qui contribue à l’évolution constatée de la population ( communauté de communes -0,4% et département – 0,1%)

    Autre donnée à explorer : une centaine de logements vacants supplémentaires entre 2011 et 2016. Soit 15,6% du parc immobilier en 2016 (contre 8,2 % pour le département et 10,6 % pour la communauté de communes).

    Bonne fin d’année 😉

    J'aime

    1. Vous avez raison (et je le précise dans l’article), une comparaison d’une année sur l’autre est hasardeuse. En revanche, il me semble que la courbe sur 10 ans est parlante : mis à part quelques soubresauts, elle est quand même sur la pente descendante si l’on trace une courbe de tendance moyenne entre 2008 et 2017. Merci en tout cas de vos compléments d’information.

      J'aime

  3. C’est plus qu’hasardeux, ce n’est statistiquement pas robuste.
    Le titre est peut-être à reformuler car dire que la commune a perdu 1% de sa population en un an (2016/2017) est inexact 😉

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s