C’est officiel, Bernard Uthurry sera tête de liste lors des prochaines municipales – Quelques réflexions à la suite de cette annonce


Il y a plus de six mois, j’avais tenté de parier avec Bernard Uthurry – oh, ce n’était qu’un repas – qu’il serait tête de liste lors des municipales de mars 2020. Il avait décliné la proposition. Dommage pour moi ! Aujourd’hui en effet, on apprend via La République l’annonce officielle de sa candidature non seulement comme tête de liste mais également, en cas de victoire, à la fonction de maire d’Oloron. Voici, en vrac, quelques réflexions suscitées par cette information.

Auto-proclamation ou élection ?

Peut-être ai-je lu trop rapidement La République, mais je ne me souviens pas y avoir vu si cette candidature déclarée à la fonction de maire émanait d’une décision personnelle et d’elle seule du candidat ou bien si elle résultait d’un vote interne du collectif Oloron En Commun qui avait à arbitrer entre plusieurs candidat.e.s. ? En clair, sommes-nous ou pas dans la politique à l’ancienne où le poids des appareils politiques prime sur l’écoute de la base ?

Pas de cumul de fonctions

Bernard Uthurry indique dès maintenant qu’en cas de victoire il optera pour la fonction de maire et abandonnera donc son poste de vice-président du conseil régional. Précisons toutefois que rien dans la loi ne l’y oblige. Contrairement au député ou au sénateur, au président du conseil départemental ou à celui du conseil régional qui ne peuvent en même temps être maire et parlementaire ou président, il pourrait en toute légalité rester vice-président en même temps que maire. Pour avoir eu des patrons qui cumulaient ainsi des fonctions, je peux assurer que, lorsque l’on sait s’entourer d’une bonne équipe municipale, quand on sait déléguer, cela ne pose aucun problème. Surtout dans une commune de la taille d’Oloron où, qu’on le veuille où non, la présence d’un maire à plein temps n’est vraiment pas nécessaire. Bernard Uthurry fait un tout autre choix. Il est parfaitement respectable… et dans l’air du temps.

Un maire clairement identifié

Je suis l’un de ces vieux électeurs qui tiennent à savoir, avant de déposer leur bulletin dans l’urne, quel.le maire présidera aux destinées de sa commune si la liste en faveur de laquelle ils votent emporte la majorité. Il y aura au moins lors des prochaines municipales une liste concurrente qui n’est pas dans cette optique. C’est bien son droit. Mais à mon sens c’est une erreur. Il vaut mille fois mieux savoir à qui on aura affaire : en votant pour la liste Lucbéreilh ou pour la liste Uthurry, nous savons que si l’une des deux l’emporte, nous aurons comme maire Lucbéreilh ou Uthurry.

Les pancartes au vestiaire

Par commodité, j’ai pris l’habitude de dénommer cette liste sous le vocable « liste de gauche ». Mais aujourd’hui, il vaut mieux ne pas se réclamer d’une idéologie, qu’elle soit de droite, de gauche ou du centre. Qui plus est, j’ai toujours eu du mal à considérer qu’il y avait une manière de gauche, de droite ou du centre de gérer la plupart des activités municipales. Attendons-nous donc à ce que les pancartes soient rangées au vestiaire et que cette liste, comme ses concurrentes, se réclame de valeurs et d’objectifs beaucoup plus consensuels comme le développement durable, la justice sociale, le développement économique, la démocratie participative etc. Attendons-nous à ce qu’elles se posent en rassembleuses davantage qu’en défenseurs (désolé, selon le Larousse ce nom n’a pas de féminin) de telle ou telle ligne politique.

Et la présidence de la communauté de communes ?

Ici encore, c’est loin d’être une obligation, mais il est de coutume que la présidence de l’intercommunalité revienne à un élu émanant de la commune la plus importante, Oloron en l’occurrence. Aujourd’hui, compte tenu de ses compétences, la communauté de communes du Haut-Béarn a dans le quotidien des Oloronais un rôle pratiquement aussi important, même s’il n’est pas perçu comme tel, que celui de la commune. Il est donc très important que les différentes listes en présence affichent de façon précise comment elles envisagent la gouvernance de cette structure. Elles nous répondront bien sûr que tout dépend du résultat des élections dans les autres communes. Ce n’est pas faux. Il n’est même pas exclu qu’en cas de victoire de Bernard Uthurry ce soit un membre de l’opposition oloronaise – Daniel Lacrampe en l’occurrence – qu’une majorité de ces élus décident de reconduire à la présidence de la CCHB. Mais que cela n’empêche pas nos 4 listes d’annoncer clairement leur ambition pour Oloron au sein de l’intercommunalité.

Et la 4ème liste : vers un ticket Servat/Lacrampe ? Ou Domecq/Lacrampe

Toujours rien à l’horizon côté 4ème liste. Pourtant, elle sera bien au rendez-vous. Avec quelle tête de liste ? Avec quel candidat au poste de maire ? Sera-ce la même personne ? Le blogueur, avec le sens du pronostic qui est le sien (!), serait près à parier, comme il l’a déjà fait ici, sur un ticket Servat/Lacrampe, à savoir : Lacrampe tête de liste et en cas de victoire, Servat candidat à la fonction de maire et Lacrampe à celle de président de l’intercommunalité. Et, en cas de défaite, Lacrampe candidat à la présidence de la CCHB, avec (voir plus haut) quelque chance de l’emporter… contre le candidat du maire d’Oloron. Ce qui risquerait d’ailleurs de nous replonger dans la guéguerre maire d’Oloron/ président de la CCHB du présent mandat. Au détriment des deux collectivités. Mais ceci est une autre histoire…

Actualisé ce même 14 décembre 2019 à 13 heures 15 : un lecteur en général bien informé suggère une autre hypothèse que le ticket Servat/Lacrampe : le ticket Jean-Pierre Domecq/Daniel Lacrampe. Jean-Pierre Domecq, 61 ans en 2020, universitaire, ancien adjoint de Raymond Dieste à la mairie d’Oloron il y a… 19 ans et ancien conseiller général. Selon ce lecteur (en général bien informé, je le répète) : à Domecq la mairie, à Lacrampe la CCHB. Le renouvellement est en marche !

Rappel : tous les articles du blog consacrés aux élections municipales 2020 sur Oloron sont accessibles à partir de l’onglet « Municipales 2020 » situé tout en haut de la présente page

 

22 commentaires sur « C’est officiel, Bernard Uthurry sera tête de liste lors des prochaines municipales – Quelques réflexions à la suite de cette annonce »

  1. Il me semble ,mais ma vieille mémoire me fait peut être défaut, qu’au moment des avant-dernières élections, donc avant l’élection de Bernard en tant que Maire d’ Oloron, il y avait eu la promesse de s’occuper à plein temps de la commune ( et donc de quitter la Région) Alors, que penser ?. Quelque soit le « champion » élu, je lui souhaite beaucoup, beaucoup de courage pour tenir les promesses qui hélas ne concerneront que ceux qui les entendent.

    J'aime

    1. Si j’interprète bien les propos de Bernard Uthurry, je comprends qu’il abandonnerait en cas de victoire sa fonction de vice-président, mais pas qu’il démissionnerait de son poste de conseiller régional

      J'aime

  2. Je pense que le tandem lacrampe servat que pense le blogueur est pas sur.
    Il y a des bruits de couloir ou un ancien adjoint de Dieste part avec lacrampe.
    Tandem lacrampe a l’interco et l’ancien adjoint à la mairie. C’est plus crédible et plus de gueule.
    Servat: trop jeune et [3 derniers mots modérés] .

    J'aime

    1. Ancien adjoint de Dieste ? Mais cela fera 19 ans en 2020 que Dieste n’est plus maire d’Oloron. Si votre information est la bonne, on peut dire que côté Lacrampe le renouvellement ne serait pas en marche 🙂

      J'aime

  3. Renouvellement il faut relativiser
    Lacrampe 72 ans
    Uthurry 65 ans
    Domecq 61 ans
    Lucbereilh 61 ans
    Des vieilles carnes oui
    heureusement il y a une dame de 54 ans
    Servat si il est sage et doux il verra dans 6 ans.

    J'aime

    1. hé! ho! à 60 balais et des roulettes on n’est pas encore une vieille carne ! 🙂
      c’est parait-il le nouveau mouvement « in » : déclarer que dépassé 50 ans on est « out »…quand je vois le paquet de traîne savates musclés de la langue et donneur de leçons qui compose ce genre de mouvements, je me dit que j’ai encore de la marge……

      J'aime

  4. … et peut-être une quatrième possibilité, Uthurry-Lacrampe, BU Maire, DL CCHB rien que pour faire tomber HL qui en définitif en a eu après les deux… Ce serait une extraordinaire avancée pour Oloron… enfin un panachage de tendances…

    J'aime

  5. Je me suis posé la question de la sincérité d’Oloron en commun !? et si, nous nous trompions.. et qu’ils avaient vraiment changé ?
    Les thèmes abordés, une femme tête de liste, ces échanges qui nous font penser que nous portons les mêmes valeurs, les mêmes convictions, les mêmes urgences!
    Les réflexions, les commentaires sur notre liste qui diviserait les forces d’une équipe qui partirait pour les mêmes combats..
    Patatra.. À peine élaboré l’edifice s’effondre!
    Le grand mâle blanc dominant reprend la tête de la meute! Mais où est passé Marie Lise ?
    Une femme maire c’est trop avant-gardiste pour le haut Béarn?
    La participation citoyenne risque de filer à la même trappe!
    Les arrangements : toi à la région, moi à la mairie, toi à la CCHB , moi au département.. Euh! Et les citoyens, ils sont où ?
    La démocratie à la cause toujours !
    Jurassique parc…

    Aimé par 1 personne

    1. … et oui, BU a compris qu’une femme maire ce n’était pas encore d’actualité à Oloron (comme le disent les oloronais et pas uniquement dans les discussions de bistrot) et plutôt que de tout perdre, il monte au front… et quand on sait que cette équipe a été en place pendant 6 ans, et dans l’opposition pendant 6 autres années, et qu’elle se pose encore la question de savoir ce que demandent les citoyens oloronais… ça laisse rêveur… tout fout le camp !

      J'aime

    2. Etre sincère ce n’est pas désigner une femme parce qu’elle est femme mais une personne quelle qu’elle soit parce qu’elle est réellement motivée et qu’on estime qu’elle réunit les qualités pour être tête de liste… et pour Oloron en Commun, par ce que cette même personne réunit aussi les qualités pour être Maire. (je trouve très dégradant de dire « on t’a mis à ce poste parce que tu es une femme ! »
      D’après ce que je comprends, d’après ce que je vois, il y a plein d’acteurs qui prennent leur rôle, leur engagement avec sérieux dans cette équipe. Il n’y a pas besoin d’être tête de liste ou Maire pour faire avancer des projets.
      En tous les cas, ce groupe Oloron en Commun vient à notre rencontre, chez nous, nous pouvons échanger avec eux. Je trouve qu’ils ont une bonne dynamique.

      J'aime

      1. Max, vous trouvez bien que ce groupe vienne à votre rencontre…qu’il vous fasse remplir un questionnaire qui n’a ni queue ni tête, juste pour vous leur disiez que vous n’êtes pas content du Maire actuel. Pensez-vous que les autres listes ne vont pas également venir à votre rencontre ? Les candidats le font tous. Vous êtes-vous posé la question de savoir si ce groupe, lorsqu’il était en place a réellement fait quelque chose pour notre ville ? Ne s’est-il pas contenté de « jouer la montre » pour permettre d’avoir accès à d’autres postes électoraux dans le département ou la région…

        J'aime

        1. C’est fou comment vous êtes capable de déformer la réalité pour amener les gens là où vous voulez… à quel moment il a été question de la mandature actuelle dans le questionnaire ?

          Aujourd’hui, je vois qu’il y a deux listes plus un candidat qui occupent la place :
          – Lucbéreilh occupe la place dans la presse locale (parfois nationale),
          – LCO qui occupe beaucoup de place dans ma boite mail, elle parle beaucoup à travers essentiellement une petite poignée de personnes,
          – Oloron En Commun qui occupe la place en ville, et sur les réseaux sociaux.

          Le groupe Oloron En Commun sera visiblement différent et oui, l’équipe de Bernard UTHURRY a fait pour notre ville, ce serait de la mauvaise volonté de ne rien reconnaitre… je vous invite à vous rapprocher de Monsieur Fabien REICHERT (par exemple) qui doit mieux savoir cela que moi… même si je me demande s’il n’est pas attend d’amnésie

          J'aime

  6. Quelque soit l’ Elu, je ne dis pas l’ Elue, un mandature de plus de perdue pour les habitants d’ Oloron. Une fois de plus chacun cherche à sauver sa peau, sans ce soucier de l’ intérêt général et encore moins de l’ avenir d’ Oloron. Les extrêmes et les abstentionnistes, ont de beaux jours devant eux.

    J'aime

  7. C’est une blague..? Jean-Pierre avec Daniel. Allez, moi aussi j’ai une SUPER idée :
    Hé, les gars, ça vous dit pas de faire UNE SEULE LISTE entre vous tous là?! Bernard, Hervé, Jean-Pierre, Daniel, comme ça, on sait à quoi s’en tenir. Soyez francs dès le départ par contre (oui, je sais, c’est difficile..).
    Allez, je suis sympa, je vous aide un peu, parce-que je sens un peu d’amateurisme et de fébrilité (faut bien les aider un peu ces jeunes qui démarrent en politique).
    1) Vous vous mettez d’accord: vous vous distribuez les places afin que chacun soit bien servi et n’éprouve pas de vilaine rancoeur (qui pourrait s’exprimer 6 ans plus tard, faites gaffe, ça s’est déjà vu!!).
    Exemple: toi, tu prends la présidence de la CCHB, toi tu prends la mairie, toi une vice-présidence CCHB et tu continues à la région, toi « juste » un poste d’adjoint et on te soutiendra aux départementales, toi aussi, voilà. Ha oui, on avait dit un poste d’adjoint pour les cocos (une femme ça ferait bien), et 1 pour LREM (un jeunot qui présente bien, pour le côté frais, y’a ça en stock?) , et le reste on distribue un peu au pif, on s’en fout, de toute façon, ils diront oui tout le temps…
    2) Vous l’annoncez dans la presse, ça c’est le côté « nouveau »; grande coalition à Oloron, les poids lourds de la politique locale font l’union sacrée pour « sauver » leur ville!! (de quoi on sait pas, mais c’est pas grave, ça va plaire à tout le monde).
    3) Vous proposez aux citoyens lambdas de tous poils qui voulaient faire une liste SANS VOUS, (QUOI?!! mais, y’en a, je te jure, y sont pas gonflés quand même, ça fait 20 ANS que vous êtes là!! Y sont pas au courant ou quoi?!) de participer à un « Conseil Consultatif Citoyen de La Démocratie Participative Horizontale ». La grande classe. Avec 3 légumes à planter dans les jardinières municipales, et un pot de peinture pour faire des fausses pistes cyclables, ça va le faire, vous pourrez gérer tranquilles (de toute façon, ils seront tellement dégoûtés qu’ils vont déménager!!).

    Vivement les prochaines annonces, qu’on rigole encore…

    Fabien.

    Aimé par 1 personne

  8. Uthurry contre Lucbereilh au second tour, les gens se souviendront ils des malversations du maire ? Pas certain et lacrampe, nous allons le garder jusqu à ce qu il se momifie? Les jeunes ne s interessent pas à la politique, normal, ces vieux sont in déboulonnable et je me demande si nous voulons que ça bouge ? La retraite devrait être obligatoire pour les politiques…

    Aimé par 1 personne

  9. Max, juste les premières questions du formulaire qui « ne concerne pas la mandature actuelle »…
    – Avez-vous déjà eu l’occasion de solliciter votre Maire ou un(e) de vos élu(e)s *
    – Avez-vous eu le sentiment d’être entendu(e) ?
    – Si non, pourquoi ? etc…
    Il y a fort à parier que tous ceux, sensibles aux idées « d’Oloron en commun » répondent par la négative et que tous ceux qui ne sont pas de ce bord là, ignorent le contenu de ce formulaire… formulaire auquel les personnes répondent anonymement. Je peux donc y répondre 3 000 fois, si ça me fait plaisir. Ce formulaire n ‘aura d’impact que sur ceux qui ont la sensibilité BU. Les conclusions issues de ce « sondage » sont d’ores et déjà tronquées et ne peuvent en aucun cas refléter ce que les Oloronais demandent… C’est comme d’habitude, du vent !

    J'aime

  10. J’ ais eu par plusieurs fois à faire une demande auprès du maire actuel aucune de ces demandes n’ ont aboutit sur du positif. Même quand je demandais un rdv
    j’ étais reçue dans le hall de son cabinet 10 mn avec lui et ensuite il passait la conversation à sa secrétaire alors que c’ était avec lui que je voulais parler.
    Ensuite la police municipale ( soit disant ) ne met pas de PV car les personnes vont se plaindre au Maire et il enlève le PV. Ensuite le travail est à moitié fait car du côté du cimetière nous ne pouvons passer sur le trottoir faute de voitures alors qu’un parking existe au bout du cimetière, pas de panneau interdiction de stationner. Rien de tout cela est fait. Lorsque des réunions ou inaugurations le Maire ne finit pas dans un bon état c’ est grave pour la renommé de la ville

    J'aime

Les commentaires sont fermés.